Bienvenue sur le blog du site distripool.fr



Comment poser une bâche à bulles ?

3

La bâche à bulles offre de nombreux avantages qui en font, un accessoire indispensable. Distripool vous explique comment poser cette couverture de piscine manuellement ou avec un enrouleur.

Pourquoi utiliser une bâche à bulles ?

La bâche à bulles est une couverture isothermique qui permet d’éviter la déperdition de chaleur la nuit en conservant les calories accumulées dans l’eau de la piscine pendant la journée. Cette bâche est donc une véritable alliée pour réchauffer et conserver la température de l’eau. De quoi profiter de baignades toujours à bonne température !

Autre avantage, elle permet de faire des économies d’eau. Et pour cause, la bâche à bulles permet aussi de limiter l’évaporation d’eau.

Ce n’est pas tout, cette couverture isothermique s’avère aussi être très utile pour vous aider à garder l’eau de votre bassin propre. En effet, comme elle couvre le bassin, elle offre une protection efficace contre la chute d’impuretés et de salissures de l’eau.

A noter : une bâche à bulles s’utilise dès la mise en route jusqu’à l’automne. En hiver, il convient d’utiliser une couverture spécifique.

L’installation d’une bâche à bulles en 3 étapes simples

L’installation d’une bâche à bulles est une chose relativement facile. Sachez d’abord que cette bâche pour piscines présente deux côtés distincts :

  • Face eau : côté bulles (ces dernières servent d’isolant thermique) ;
  • Face visible : côté lisse (il est conçu avec un revêtement anti-UV).

La bâche à bulles piscine se pose à la surface de l’eau et flotte dessus. Pour l’installer :

  • A l’extérieur de votre bassin, dépliez en partie de votre bâche ;
  • Positionnez-la dans le sens de votre piscine, sur un bord et dans bon sens (la face lisse doit être visible et les bulles de façon à se retrouver au contact de l’eau) ;
  • Déroulez-la au-dessus l’eau jusqu’au bord opposé du bassin et le tour est joué !

Pour être bien installée, la bâche doit faire les mêmes dimensions que votre bassin et recouvrir toute la surface de l’eau.

A noter : une bâche à bulles ne pas être installée dans les 48 heures qui suivent un traitement de choc (chlore). De plus, vérifiez régulièrement le taux de chlore de votre piscine, car un taux trop élevé peut induire une usure précoce de votre bâche.

Zoom sur le rangement de la bâche à bulles

Pour retirer votre bâche, il vous suffit d’attraper un de ses côtés, au niveau d’un des bords du bassin et de tirer la bâche hors de l’eau. Une fois à l’extérieur de la piscine, rincez-la des deux côtés, avant de la plier et de la ranger.

Si vous stockez votre bâche pendant un long moment, faites-la sécher, car la condensation peut provoquer des moisissures qui pourraient abîmer les bulles.

L’enrouleur pour faciliter l’installation

L’installation d’une bâche à bulles est relativement facile si vous possédez une petite piscine enterrée ou hors-sol. En revanche, pour les grands bassins, il faut parfois être deux personnes pour bien positionner la bâche. Alors, pour faciliter la pose et le rangement de cette bâche, vous pouvez utiliser un enrouleur. Il en existe des modèles manuels et des automatiques. Ces derniers vous permettent de bâcher et débâcher votre piscine, sans effort.

Sur Distripool, nous vous proposons un large choix de modèles, standards ou sur-mesure, de formes octogonales, carrées ou rectangulaires. Et sachez que toutes nos bâches à bulles peuvent être installées sur nos enrouleurs. Pour plus d’informations sur nos produits ou sur l’installation de votre bâche à bulle, n’hésitez pas à nous contacter.

Comment sécuriser sa piscine ?

1

La piscine est un endroit de détente et de jeux, mais n’en reste pas moins dangereuse. Noyades et accidents peuvent survenir… Pour prévenir ces risques, l’installation d’un système de sécurité est obligatoire. Découvrez quel dispositif choisir pour sécuriser votre bassin.

Sécuriser sa piscine : une obligation

Le code de la construction et de l’habitation stipule que les piscines privées doivent être équipées d’au moins un des 4 dispositifs de sécurité suivants :

  • Une barrière de protection (ou clôture de piscines) ;
  • Un système d’alarme sonore (alarme d’immersion ou alarme périmétrique) ;
  • Une couverture de sécurité (bâche, volet manuel ou automatique) ;
  • Un abri de piscine (type véranda recouvrant intégralement le bassin).

Bien évidemment, ces dispositifs doivent répondre à des normes particulières :

  • NF P90-306 pour les barrières et clôtures ;
  • NF P90-308 pour les couvertures (ou bâches) ;
  • NF P90-306 pour les abris ;
  • NF P90-306 pour les alarmes.

Les propriétaires qui n’appliquent pas cette loi risquent des sanctions pénales, notamment une amende de 45 000 €.

Attention, on rappelle aussi que ces dispositifs ne remplacent pas la surveillance active et permanente des enfants par un adulte.

Les différents systèmes de sécurité

Les barrières de protection (ou clôtures)

La barrière de sécurité est un système de sécurité efficace qui clôture tout le tour de la piscine. Lorsque la porte d’accès est fermée et verrouillée, les enfants ne peuvent plus s’approcher de l’eau. Bien sûr, elle protège également les adultes et les animaux.

Il existe deux types de barrières de protection : les clôtures fixes, qui sont scellées dans le sol tout autour de la piscine, et les clôtures amovibles qui peuvent se démonter. Ces clôtures sont composées de panneaux qui se déclinent en différents matériaux et formes. Certains sont ajourés avec des barreaux (en bois, en PVC ou encore en aluminium), certains sont composés d’un filet (souple ou rigide) et d’autres sont pleins (en verre ou en plastique transparent par exemple).

Les alarmes sonores

L’alarme sonore est un système de sécurité qui peut s’utiliser seul ou en complément d’un autre dispositif, comme la barrière de protection. Elle permet d’alerter de l’approche d’un enfant aux abords du bassin ou d’une chute dans l’eau.

Il existe deux types d’alarme pour piscines :

  • L’alarme d’immersion : ce système d’alarme dispose d’une sonde qui est en contact avec l’eau et qui analyse en permanence les ondes générées par la piscine. Dès qu’un mouvement anormal est enregistré dans l’eau, l’alarme se déclenche ;
  • L’alarme périmétrique, aussi appelée alarme périphérique, fonctionne grâce à des bornes infrarouges installées à l’extérieur de la piscine. Elles délimitent ainsi un périmètre autour du bassin et le sécurisent. Lorsqu’un enfant franchit ce périmètre, l’alarme se déclenche et émet un signal sonore. L’avantage d’une alarme périmétrique est qu’elle avertit avant la chute.

Les couvertures de sécurité

Il existe différents types de couvertures de sécurité normées. Parmi eux, on retrouve les bâches à barre, les volets roulants (immergés ou hors sols) et les terrasses mobiles.

Le volet roulant

Aussi appelé volet de sécurité, le volet roulant est un système de sécurité qui compte parmi les plus efficaces du marché. Il est composé de lames en PVC qui forment le fameux tablier. Résistant et solide c’est lui qui vient couvrir totalement le bassin et le sécuriser. En plus le volet roulant à l’avantage de protéger l’eau des saletés qui peuvent tomber dedans.

Il existe 2 grandes familles de volets roulants pour piscines :

  • Le volet roulant hors sol : il se trouve hors de l’eau et est fixé sur les margelles de votre piscine. Il se roule et se déroule de façon manuelle ou automatique au-dessus de l’eau ;
  • Le volet roulant immergé automatique (avec moteur en coffre sec ou dans l’axe) : il est invisible à l’extérieur du bassin. L’axe sur lequel il s’enroule et se déroule est dans une fosse technique, au niveau de la largeur de la piscine.

La bâche à barres

Autre type de couverture de sécurité : la bâche à barres est une toile en PVC équipée de barres de renfort en aluminium anodisé. Elles sont placées sur la largeur et prennent appui sur les margelles de la piscine. Sa résistance et sa solidité sont réglementées par la norme NF P90-308. Cette couverture s’utilise été comme hiver. Comme toutes les couvertures de protection, la bâche à barre sécurise le bassin, mais protège aussi l’eau de votre piscine.

La terrasse mobile

Dernier type de couverture de sécurité : la terrasse mobile. Il s’agit d’une plateforme coulissante qui permet de couvrir et découvrir la piscine. Elle permet ainsi de créer un espace supplémentaire pour votre terrasse (au-dessus ou à côté de la piscine), tout en servant de couverture de sécurité en position fermée. Sachez que ce type de couverture possède toutes les fonctionnalités d’un volet de piscine classique.

Les abris de piscine

L’abri de piscine est un dispositif de sécurité composé d’une structure rigide qui couvre totalement le périmètre du bassin. Il permet de créer un espace clos tout autour de votre piscine. Ce système, lorsqu’il est correctement fermé, offre un très haut niveau de sécurité puisqu’il ne peut pas être franchi. D’ailleurs, il s’agit sans doute de la protection de piscine la plus aboutie.

Chez Distripool, nous disposons de nombreux systèmes de sécurité pour piscines aux normes et de qualité. Ils s’adaptent à tous les bassins pour assurer une sécurité maximum. N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations sur nos produits.

Comment enlever le dépôt calcaire d’une piscine ?

4

Le dépôt calcaire qui s’accumule dans votre piscine peut endommager vos équipements. Comment faire pour prévenir son apparition et l’éliminer ?  Distripool vous donne les bons conseils.

Le calcaire c’est quoi et comment apparaît-il dans ma piscine ?

Le calcaire, aussi appelé tarte, est un dépôt blanchâtre ou grisâtre, parfois rugueux, qui peut apparaître sur le liner de votre piscine (sur le fond, les parois et surtout au niveau de la ligne d’eau).

La formation de dépôts calcaires est due à deux sels minéraux naturellement présents dans l’eau de votre bassin : les carbonates de calcium et le magnésium. Plus ils sont présents en forte quantité dans l’eau, plus ils forment des résidus calcaires sur les parois.

Il faut savoir que d’une région à l’autre, l’eau peut être plus ou moins calcaire. Il s’agit d’un phénomène tout à fait naturel qui dépend de la géologie des sols et du trajet de l’eau. Certaines piscines sont donc plus sujettes à l’apparition du tartre que d’autres. Dans le nord de la France ou dans le Jura par exemple, l’eau est très calcaire.

Comment mesurer la dureté de l’eau de ma piscine ?

Le caractère calcaire de l’eau est défini par sa dureté. Cette dureté se mesure grâce au taux de TH (Titre Hydrotimétrique). En moyenne, on considère que le TH de l’eau d’une piscine doit être compris entre 10 et 25°f (degrés français).

A noter : des accessoires dédiés vous permettent de calculer facilement cette dureté, comme des appareils connectés d’analyse de l’eau, des testeurs colorimétriques manuels (bandelettes à tremper dans un échantillon d’eau) ou encore des photomètres…

Quels sont les dangers du calcaire ?

Avec le temps, le dépôt calcaire peut s’accumuler. En excès, il peut entartrer vos équipements et canalisations et donc les abîmer ou les rendre obsolètes. Il peut également rendre l’eau trouble, favoriser le développement d’algues et irriter les peaux sensibles des baigneurs. Autant de désagréments qui peuvent être évités ou combattus.

Enlever le dépôt calcaire : les solutions

Quand le tartre s’est installé, il n’est pas facile de s’en débarrasser. En effet, en cas d’entartrage, il faut vider complètement l’eau du bassin et utiliser un produit détartrant. Les plus puissants sont à laisser poser. Dans tous les cas, il faut un peu d’huile de coude pour frotter les tâches et les éliminer complètement. N’oubliez pas de retirer les débris une fois le bassin nettoyé.

Si vous ne parvenez pas à éliminer le calcaire avec un produit dédié et que vos équipements sont détériorés, vous risquez de devoir les changer. Une solution qui s’avère souvent coûteuse. N’hésitez pas à demander l’avis d’un professionnel pour constater les dégâts.

Prévenir la formation de calcaire : les solutions

Il vaut mieux prévenir que guérir ! C’est pourquoi, il est conseillé d’adopter un comportement préventif en utilisant un produit anticalcaire ou antitartre.

Ce type de produit d’entretien est spécialement conçu pour empêcher la formation de tartre. Il est recommandé de les utiliser si i l’eau est très calcaire. En revanche, si la dureté de l’eau n’est pas trop élevée, inutile d’y recourir.

Ce type de produit demande des précautions d’utilisation. Lisez bien la notice. Il se mélange à l’eau de votre piscine, selon un dosage précis et avec la filtration en marche. En moyenne, ce traitement dure 12 heures (durant lesquelles la piscine est inutilisable).

En plus de l’application d’un traitement anticalcaire pour piscine, il convient de contrôler le chauffage de l’eau. Un suivi régulier des températures permet de limiter la formation de calcaire. En effet, l’eau chaude à tendance à favoriser la formation de tartre. De même, un entretien et un contrôle régulier de la qualité de l’eau, notamment du TH et du pH, permettent d’éviter les mauvaises surprises.

Sur Distripool, retrouvez une large gamme de produits d’entretien et de traitement de l’eau. N’hésitez pas à contacter nos experts pour plus d’informations.

Comment tester un électrolyseur de piscine ?

4

Afin de vérifier que votre électrolyseur (et la cellule d’électrolyse) fonctionnent correctement, il convient de tester votre appareil et son environnement. Découvrez comment faire, étape par étape.

L’électrolyseur de piscine est un système qui permet de désinfecter l’eau à partir de sel marin. Ce sel, composé de soude et de chlore, est dilué dans l’eau du bassin et transformé en hypochlorite de sodium, du chlore naturel (aussi efficace que le chlore chimique), en passant dans l’électrolyseur, qui est équipé d’une cellule d’électrolyse. Mais comment être sûr que votre appareil fonctionne bien et que votre eau est correctement traitée ? On vous explique les étapes à suivre.

Etape 1 : vérifier la valeur du Ph

Première étape, vérifiez que la valeur du Ph de l’eau de votre bassin est bien comprise entre 7 et 7,4 (maximum). En effet, le pH a une influence directe sur l’efficacité du traitement de votre eau à l’hypochlorite de sodium produit par électrolyse.

Pour vérifier le pH de l’eau, n’hésitez pas à vous munir d’un régulateur de pH automatique.

Etape 2 : analyser le taux de sel

Ensuite, vérifiez que le taux de sel dans votre piscine. Selon les appareils, il est compris entre 3 et 5 g par litre d’eau. Référez-vous à la notice de votre appareil pour connaître les bons dosages en fonction du volume d’eau de votre bassin.

Attention, utilisez toujours du sel spécial piscine (disponible dans les magasins spécialisés ou chez un pisciniste) et non pas du sel que vous trouvez en grandes surfaces !

Etape 3 : contrôler le temps de fonctionnement de l’appareil

Pour tester le bon fonctionnement de votre électrolyseur, vérifiez aussi les temps de fonctionnement de la filtration en journée. Ils doivent être ajustés pour permettre au chlore d’être parfaitement réparti dans l’eau. Pour assurer correctement son rôle désinfectant, le taux de chlore doit être compris entre 0.5 et 2g/m3.

A noter : le temps de filtration en heure = T°C de l’eau divisée par 2.

Etape 4 : inspecter le fonctionnement des voyants

Vérifiez que les voyants sur la façade de votre coffret fonctionnent. Contrôler l’alimentation électrique et l’état du fusible sur le coffret de commande de votre électrolyseur piscine au sel.

Etape 5 : vérifier le taux de chlore

Avant dernière étape, réalisez un test de chlore directement en sortie de buse de refoulement.  Comparez le résultat au taux prélevé à l’opposé du bassin. Sachez qu’un taux plus élevé en sortie confirme la production de la cellule d’électrolyse.

A noter : un galet de chlore dans le skimmer peut fausser la mesure. Assurez-vous qu’il n’y en ait pas.

Etape 6 : regarder la consommation électrique

Enfin, vérifiez la consommation électrique de la cellule (ampères) à l’aide d’une pince ampérométrique. Et contrôlez la tension en sortie des 2 fils du transformateur (volts) avec un voltmètre.

Une fois toutes ces étapes réalisées et si tout fonctionne correctement, vous êtes assurez que votre électrolyseur et votre cellule d’électrolyse fonctionnent correctement et que l’eau de votre piscine est bien traitée.

N’hésitez pas à contacter Distripool pour plus d’informations sur le système d’électrolyse au sel ou rendez-vous sur www.distripool.fr pour retrouver nos articles dédiés au traitement de l’eau.

La bâche à barres : un système de sécurité pour piscine

1

Qu’est-ce qu’une bâche à barres ? Quels sont ses avantages en matière de protection et de sécurité ? Comment bien la choisir ? Distripool répond à vos questions.

Qu’est-ce qu’une bâche à barre exactement ?

Une bâche à barre, aussi appelée couverture à barres, est une toile en PVC équipée de barres de renfort en aluminium anodisé. Elles sont placées sur la largeur et prennent appui sur les margelles de la piscine. La bâche est également composée de sangles, tendeurs et pitons afin d’assurer sa bonne fixation. Enfin, certains modèles comportent également une manivelle manuelle pour faciliter l’enroulement et le déroulement de la bâche. Il est également possible d’investir dans un enrouleur/dérouleur automatique.

La couverture à barre est une bâche « 4 saisons ». En effet, elle a l’avantage de s’utiliser été comme hivers et remplace aisément la bâche à bulle ainsi que la bâche d’hivernage. Cerise sur le gâteau, la bâche à barre peut être installée sur les bassins enterrés, semi-enterrés ou sur les piscines hors-sols.

La bâche à barres pour protéger la piscine

La bâche à barre est une couverture qui protège l’eau de votre piscine. Elle recouvre le bassin pour former une barrière contre les débris et la poussière. Ainsi, elle aide à préserver la propreté de l’eau et ce, toute l’année. Elle permet également, par son opacité et son traitement anti-UV, de protéger l’eau des rayons du soleil qui favorisent le développement des algues et des micro-organismes.

Elle assure également le bon niveau d’eau dans votre piscine (en limitant le phénomène d’évaporation pendant les périodes de forte chaleur). De plus, elle limite les perditions de chaleur la nuit et assure ainsi le maintien de la température de l’eau.

La bâche à barre un véritable équipement de sécurité

Au-delà des avantages qu’offre une bâche à barre pour préserver la qualité de l’eau, elle présente également de véritables atouts en matière de sécurité. En effet, ce type de couverture fait partie des dispositifs de sécurité que la loi impose de mettre en place pour prévenir les risques d’accidents et de noyades. Pour être considéré comme tel, elle doit répondre à une norme stricte (norme NF 90-308) et doit faire preuve d’une certaine résistance et d’une certaine solidité.

La couverture à barres fait partie des dispositifs de sécurité les plus efficaces du marché. Rappelons tout de même que les adultes doivent toujours être vigilants et surveiller les enfants lorsqu’ils se trouvent près d’une piscine, même couverte par une couverture de sécurité.

Comment bien choisir une bâche à barre pour piscine ?

Pour bien choisir une bâche à barres pour piscine, il convient de porter attention à certains critères, notamment :

  • La taille de votre bâche : elle doit correspondre aux dimensions et à la forme de votre bassin. Sachez qu’il existe des modèles standard ou sur-mesure ;
  • L’épaisseur : votre bâche doit être assez épaisse (entre 0,18 et 0,5 mm) pour être efficace, solide et durable dans le temps ;
  • La résistance aux UV : votre bâche doit être suffisamment résistante aux UV pour assurer son rôle de protection contre la formation des algues, mais aussi contre l’évaporation de l’eau ;
  • La certification : votre bâche doit être conforme à la norme NF P 90-308. Vérifiez la présence de la mention de certification sur l’emballage ;
  • La durabilité : elle dépend de la qualité et de l’utilisation de votre bâche, en moyenne une bâche à barre est garantie 3 ans, mais sa durée de vie peut être bien plus importante.

Sur Distripool.fr, nous mettons à votre disposition une large collection de bâche à barres pour protéger l’eau de votre piscine et sécuriser votre espace de baignade. Rendez-vous sur notre site pour en savoir plus ou contacter notre équipe d’experts.

Comment installer un skimmer de piscine ?

3

Quand doit-être installé un skimmer ? Combien faut-il en installer ? A quel emplacement et à quelle hauteur ? Distripool, vous guide pour installer correctement les skimmers de votre piscine.

Qu’est-ce qu’un skimmer de piscine ?

Le skimmer (ou panier skimmer) est une pièce à sceller indispensable au bon fonctionnement de votre piscine. Premier élément du système de filtration, il sert de pré-filtre. Il écume la surface de l’eau pour en empêcher les grosses impuretés (végétaux, insectes, détritus…) de s’infiltrer dans les tuyaux de la piscine et de les boucher. Le skimmer est encastrée dans une paroi de la piscine et est muni d’un clapet anti-retour, qui évite aux saletés de retourner dans l’eau une fois capturées dans le panier.

Installer les skimmers lors de construction

L’installation des skimmers demande de respecter certaines règles, au risque d’un mauvais fonctionnement de votre piscine… Ils doivent être intégrés à la structure du bassin dès le début de sa construction. Ils doivent également être adaptés au revêtement de votre piscine (béton, bois, liner).

Ils peuvent être posés avant le coulage du béton, ou après si des réservations ont été réalisées pour ces pièces qui seront ultérieurement scellées au béton par des produits d’étanchéité.

Combien de skimmer(s) faut-il installer ?

Le nombre de skimmers dépend du volume du bassin. En moyenne, il faut compter 1 skimmer par 25m2 de plan d’eau.

A noter : le nombre de skimmers peut également varier en fonction du débit des canalisations. Ce débit doit correspondre au débit de la pompe de filtration. Demandez l’avis d’un professionnel.

Où les placer ?

L’emplacement des skimmers doit être étudié avec précision. Ils doivent être placés :

  • Sur la paroi opposée aux buses de refoulement et à la bonde de fond ;
  • Face au vent dominant, pour que ceux-ci amènent facilement les saletés dans le panier ;
  • Au niveau de la future ligne d’eau.

A quelle hauteur les installer ?

La hauteur des skimmers est également importante lors de leur installation. Ils doivent être placés le à 5 cm sous la margelle afin d’être au niveau de la future ligne d’eau. Le niveau d’eau devra remplir entre la moitié et les ¾ du skimmer, afin d’assurer un fonctionnement optimal de la filtration, sans prise d’air. Les skimmers doivent également être placés à environ 1 mètre des angles.

Chez Distripool.fr, nous pouvons vous aider pour le choix de vos skimmers, pour leur installation mais également pour la construction de votre piscine enterrée. N’hésitez pas à contacter notre équipe d’experts pour plus d’informations.

Zoom sur les robots à pression pour nettoyer la piscine

2

Pour le nettoyage de votre piscine, les robots sont très pratiques. Il en existe différents types, dont les robots hydrauliques à pression. Distripool vous explique leur fonctionnement et leurs avantages.

Le robot de piscine est un appareil qui nettoie le fond et les parois de votre bassin à votre place. En effet, au fil du temps, ces deux éléments peuvent s’encrasser et influer sur la qualité de l’eau. Il est donc indispensable de les laver pour continuer à vous baigner dans une piscine propre et saine. Pour cela, le robot s’avère être un équipement indispensable. Sachez qu’il existe plusieurs types de robot de piscine sur le marché, parmi lesquels : le robot à pression.

Robot à pression : comment ça fonctionne ?

Le robot de piscine à pression (aussi appelé robot surpresseur ou à surpression) se raccorde au système de filtration de la piscine (sur une prise balai) et nécessite l’installation d’un surpresseur pour fonctionner.

Le surpresseur est une pompe indépendante qui permet d’envoyer de l’eau sous haute pression dans le robot. C’est ce haut débit d’eau qui permet au robot de se déplacer dans la piscine et surtout, de décoller les saletés présentes sur le fond du bassin. Les saletés sont ensuite envoyées dans le système de filtration de la piscine ou du robot (si ce dernier est équipé d’un filtre).

Les avantages du robot hydraulique à pression

Le robot de piscine hydraulique à pression est l’un des robots piscine les plus fiables et des plus robustes. De plus, il est très efficace pour nettoyer le fond des piscines, même de grande taille. Et contrairement à un robot à aspiration, il est capable de nettoyer les parois et les angles d’un bassin. Enfin, il assure un nettoyage rapide de la piscine.

En revanche, son installation est un brin complexe : elle nécessite l’intervention d’un professionnel pour installer le surpresseur (cela implique également des coûts supplémentaires).

Chez Distripool, nous proposons différents modèles de robot avec surpresseur, dont les prix sont compris entre 400 euros à 730 euros. Nous vendons également des surpresseurs seuls ou des robots sans surpresseur. Rendez-vous sur le site www.distripool.fr pour découvrir tous nos produits.

Comment choisir son robot à pression ?

Pour bien choisir un robot à pression, il convient de porter attention à certains critères.

  • Vérifiez que la longueur du tuyau du robot est adaptée aux dimensions de votre piscine (pour qu’il puisse nettoyer la totalité du bassin) ;
  • En fonction de la configuration et de la forme de votre piscine, vérifiez que le robot est bien capable de nettoyer le sol, les parois, les angles et les escaliers ;
  • Vérifiez la vitesse de déplacement du robot afin d’avoir une idée du temps d’un cycle de nettoyage.

N’hésitez pas à contacter les experts Distripool pour plus d’informations sur les robots de piscine.