Bienvenue sur le blog du site distripool.fr



Bien placer ma piscine dans mon jardin

1

Où placer sa piscine dans son jardin ? Quels sont les éléments à prendre en compte pour l’emplacement d’un bassin ? Quelles sont les réglementations d’urbanisme en vigueur ? Les réponses.

Le choix de l’emplacement de votre piscine dans votre jardin ne se fait pas au hasard. Certains critères sont à prendre en compte afin de profiter pleinement de votre bassin et de garantir son bon fonctionnement. Explications.

Placer sa piscine en fonction des règles d’urbanisme

Trouver l’endroit idéal pour installer une piscine dans son jardin, n’est pas chose aisée. En effet, différents éléments sont à prendre en compte, le premier concerne les règles d’urbanisme. En effet, vous ne pouvez pas placer ou construire une piscine n’importe où dans votre jardin. Au niveau national, la loi précise qu’une piscine doit se trouver à plus de 3 mètres des limites d’une propriété. Mais certaines communes appliquent des règles spécifiques. Renseignez-vous auprès de votre mairie.

Placer sa piscine en fonction du soleil

Pour profiter pleinement de votre piscine vous devez porter une attention particulière à l’orientation du bassin. Il faut l’orienter de façon à profiter d’un ensoleillement maximal durant la journée. Cela permet de maintenir votre eau chaude et ainsi d’optimiser la durée d’utilisation de votre piscine.

Placer sa piscine en fonction du vent

Il faut placer votre piscine dans un endroit à l’abri des vents forts. Aussi, votre piscine devra tout de même être placée dans le sens des vents dominants. Cela permet à l’eau de votre bassin de se diriger naturellement vers les skimmers (qui se placent face au vent). Ainsi la filtration de votre piscine sera optimisée.

Placer sa piscine en fonction de la végétation

L’emplacement de votre piscine doit prendre en compte les éléments naturels de votre jardin. Notamment les arbres. Si votre piscine est trop près d’arbres feuillus, vous devrez enlever les feuilles dans l’eau régulièrement. Ce qui ne facilite pas du tout les tâches d’entretien. Aussi, regardez où se trouvent les ombres projetées des grands arbres et éviter de placer votre piscine sur leurs passages.

Placer sa piscine en fonction de vos attentes et envies

Pour profiter de votre piscine en toute intimité et surtout éviter de subir des regards indiscrets à chaque baignade, pensez à placer votre piscine à l’abri des vis-à-vis du voisinage.

Aussi, préférez un emplacement proche de votre maison, cela facilite l’accès au bassin et facilite également sa surveillance.

L’emplacement de la piscine doit également être pensé en harmonie avec l’ensemble de votre propriété. Elle peut être placée de façon à créer un lien entre l’habitation et les espaces extérieurs ou de façon à créer un espace de vie distinct ou encore un lieu de sport ou de bien-être.

Chez Distripool, nous pouvons vous conseiller sur le meilleur emplacement de votre piscine. N’hésitez pas à contacter notre équipe d’experts pour toutes informations ou demandes d’installation.

Quand la piscine se fait sportive

2

Découvrez quels équipements et accessoires utiliser pour transformer votre piscine en une véritable salle de sport aquatique.

Lieu de détente, la piscine est aussi un lieu où l’on peut exercer une activité sportive. Qu’il s’agisse de nage ou d’aquagym, les bassins offrent des possibilités variées de faire du sport. Découvrez avec quels équipements et accessoires transformer votre piscine en une véritable salle de sport.

Les différents équipements à installer dans sa piscine pour faire du sport

  • Le système de nage à contre-courant : il s’agit d’une pompe qui aspire et refoule de l’eau du bassin avec une forte puissance. Le courant qu’elle crée vous fait nager sur place et vous permet ainsi de réaliser des séances de natation sportive ;
  • Le vélo de piscine : le vélo de piscine (aussi appelé aquabike) est un vélo fixe, comparable à un vélo d’appartement, mais immergé dans l’eau d’une piscine. Il permet de pratiquer de l’aquabiking. Un sport qui consiste à pédaler dans l’eau ;
  • Le trampoline aquatique : il s’agit d’un trampoline spécialement conçu pour aller sous l’eau. Il se fixe facilement au fond du bassin grâce à des ventouses. Il peut être utilisé pour de l’aquagym ou de la rééducation ;
  • Le tapis de course pour piscine : il s’agit d’un tapis de course spécialement conçu pour aller sous l’eau. Il permet de pratiquer des séances de marche ou de courses dans votre piscine ;
  • La « pool bar » : il s’agit d’une barre de pôle dance montée sur plateforme. Elle permet de réaliser des séances d’aqua-jumping et des exercices de fitness variés.

A noter : lors de l’achat, pensez à vérifier que la pompe de nage à contre-courant est compatible avec le type de traitement de l’eau que vous utilisez. Aussi, vérifiez que les accessoires qui se placent sur le sol de votre bassin sont compatibles avec votre revêtement, au risque de l’abîmer.

Les différents accessoires de sport pour piscine

  • Des tapis flottants : ils permettent de faire des exercices de fitness ou de yoga à la surface de l’eau et font particulièrement travailler l’équilibre ;
  • Des frites et planches : ludiques, ces flotteurs permettent de réaliser différents exercices lors de vos séances d’aquagym ou de nage sportive ;
  • Des poids lestés : ce sont des poids qui se fixent aux poignets et/ou aux chevilles pour intensifier les mouvements dans l’eau ;
  • Des élastiques de force : ils servent à muscler le haut du corps et notamment les bras, en réalisant des exercices de résistance.

Quelle forme de piscine est la plus adaptée aux sportifs ?

Pour les séances d’aquagym, il n’est pas nécessaire d’avoir une grande piscine. En revanche, pour faire de la natation et enchaîner les longueurs, un grand bassin est préférable et notamment le couloir de nage. Cette piscine à la forme rectangulaire, allongée et étroite est spécialement pensée pour les sportifs pour qu’ils puissent nager sur une plus longue distance en ligne droite. La nage est ainsi beaucoup plus agréable pour le propriétaire.

Chez Distripool, nous disposons de plusieurs gammes d’équipements et d’accessoires spécialement dédiés aux sports aquatiques. N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations sur un ou plusieurs produits.

Quand commencer la construction de sa piscine ?

4

A quelle période faut-il commencer le projet de construction pour être sûr d’avoir une piscine prête à temps pour les beaux jours ? On vous explique.

Dès que les beaux jours arrivent, l’envie d’avoir une piscine dans son jardin ressurgi ! S’il est possible d’installer une piscine hors-sol rapidement durant la période estivale, en revanche, ce n’est pas le cas pour une piscine enterrée. En effet, un projet de construction demande du temps. Entre les délais administratifs, les délais de construction (qui peuvent varier en fonction de la météo) et les disponibilités des piscinistes, il convient de prévoir la construction de votre piscine en automne ou en hiver si vous souhaitez qu’elle soit prête à temps pour les beaux jours.

Construction de piscine : vérifiez la disponibilité des piscinistes

Si vous souhaitez que votre bassin soit près à temps pour le printemps ou l’été, il faut commencer vos démarches en avance. Et pour cause, différents facteurs influencent les temps de construction des piscines. Et l’un des principaux est la disponibilité du pisciniste. Juste avant la période estivale les professionnels sont assaillis de demandes de construction. Ainsi, de mai à septembre, il est très difficile de faire construire une piscine. Mais, en automne ou en hiver, les professionnels sont beaucoup plus disponibles pour mener à bien le chantier. En plus, c’est aussi la bonne période pour parvenir à négocier le prix d’une piscine. Il sera plus facile de vous accorder des remises lorsque la construction se fait hors saison.

Construction de piscine : les délais administratifs

Sachez qu’avant de faire construire une piscine enterrée (supérieur à 10 m²) vous devez réaliser un certain nombre de démarches administratives. Avant que le chantier soit lancé, il faut faire une demande de déclaration préalable de travaux (DP) auprès de votre mairie. Pour les bassins supérieurs à 100 m², vous devez demander un permis de construire. Pour ces démarches, comptez en moyenne 1 mois pour le DP et en moyenne de 2 mois pour le permis de construire. Une fois votre demande validée, la date à partir de laquelle vous pouvez commencer vos travaux vous est communiquée.

Aussi, le service d’urbanisme de votre commune peut vous imposer des règles particulières pour la construction de piscines répondant au PLU. Renseignez-vous.

Si vous souhaitez commencer la construction de votre piscine en automne ou en hiver, pensez à ces délais. Et commencez vos démarches administratives en été, voire au printemps.

Combien de temps dure la construction d’une piscine ?

La construction d’une piscine demande elle aussi du temps, en moyenne 1 à 3 mois en fonction de la taille et du type de piscine. Il faut prendre en compte :

  • Le temps pour effectuer le terrassement et le drainage ;
  • Le temps pour le coulage et le séchage du béton (ou l’installation d’une piscine en coque ou un kit) et la pose des différentes pièces à sceller ;
  • Le temps de création du local technique et son raccordement au réseau hydraulique et électrique ;
  • Le temps pour le remblaiement autour de la piscine ;
  • Le temps des finitions (revêtement, margelles, remplissage de la piscine).

Il faut compter 2 à 4 mois pour ces différentes étapes, si une mauvaise météo ne retarde pas les travaux… Ainsi, pour choisir la bonne période de construction de votre piscine, portez une attention particulière au climat. La météo et votre situation géographique sont des facteurs importants pour le bon déroulement des travaux. Souvent, l’automne est une meilleure période que l’hiver côté météo.

Distripool vous accompagne dans votre projet de construction de piscine, n’hésitez pas à nous contacter.

Piscines : 10 superbes couloirs de nage

10

Aujourd’hui le couloir de nage séduit bien plus que les sportifs qui souhaitent faire des longueurs dans leur propre piscine. En effet, sa forme longiligne et son design épuré apportent au jardin une touche contemporaine, très tendance. Pour vous inspirer, découvrez notre sélection de couloirs de nage.

Le couloir de nage : une piscine sportive et tendance

À l’origine, le couloir de nage est une piscine spécialement pensée pour les sportifs qui souhaitent faire des longueurs dans leur propre bassin. En effet, son format rectangulaire, allongé et étroit permet de nager sur une plus longue distance en ligne droite. La nage est ainsi beaucoup plus agréable pour le propriétaire. Mais, aujourd’hui, le couloir de nage séduit bien plus que les sportifs. Ce qui attire ? La touche contemporaine et épurée qu’insuffle sa forme longiligne à l’espace extérieur. Ce n’est pas tout, son format allongé lui permet aussi d’être installé facilement dans des longs jardins ou des petits espaces. Autant d’atouts qui font du couloir de nage une véritable tendance dans l’univers des piscines.

Top 10 des couloirs de nage

80b78eeebc8e5ad3b3ef7459c292b5cc-elle.fr

© Pinterest/ Elle.fr

On adore ce couloir de nage enterrée qui se fond à merveille dans cette jolie cour. Tout en longueur, la piscine ne coupe pas l’espace et apporte une touche moderne

5f3a537edb71e88e9e1542f6d4cf674e-admagazine.fr

© Pinterest/ Admagazine.fr

Le couloir de nage est une piscine idéale dans les longs jardins. La preuve avec cette version semi-enterrée en pierres qui invite à la détente.

0e69605514e7413b24be7ebcd1de1978-joliplace

© Pinterest/ Jolieplace.com

Dans une petite surface, le couloir de nage est idéal. En le collant à une extrémité du jardin, il permet d’optimiser l’espace extérieur. On aime également son association avec cette terrasse en bois mobile.

82aba5e48c1de230d1eaf993ed579f9b-stylendesigns

© Pinterest/ Stylendesigns.com

Pour un couloir de nage ultra contemporain, penser à une version semi-enterrée en marbre et pierres naturelles. Ici encore, la piscine est collée à une extrémité du jardin pour optimiser l’espace extérieur. Un résultat sublime.

79ac4bf0059fa7bcf1813fb08b3437d6-instagram

© Pinterest/ Instagram.com

Le couloir de nage apporte à l’architecture de ce haut lieu une touche résolument moderne et graphique. On aime particulièrement le prolongement du bassin sous la voûte en pierre.

 7bc41c75d72aeefd77c8a843c2be8e09-elle.fr

© Pinterest/ Elle.fr

On prend de la hauteur avec ce magnifique couloir de nage placée en bout de terrasse face à une vue à couper le souffle. Sur ce type de piscine, n’hésitez pas à créer un débordement sur l’un de ses côtés.

0225afeb4fbe741bfc9048ddac7f8f1d-ieates

© Pinterest/ ieates.com

Le couloir de nage s’invite aussi à l’intérieur. Il permet de profiter d’un espace de baignade dans le prolongement de la terrasse, sans couper l’espace. On aime aussi les échelles de piscines qui donnent un design rétro à ce couloir de nage.

c7bbf5d03b94939f82b7abc3564b9c4c-aacmm

© Pinterest/ aacmm.com

On craque pour l’inspiration marocaine de cette piscine. Le revêtement en mosaïque donne une allure haut de gamme à votre couloir de nage.

6257f013d50074706a08845e52cb46f4-vogue.fr

© Pinterest/ Cotemaison.fr

Ici, l’espace extérieur est totalement occupé par un couloir de nage. Collé au mur, il s’adapte parfaitement à cette terrasse longue et étroite.

37574180df205fb2da1178572638296d-scoopit

© Pinterest/ Scoopit.fr

Le couloir de nage est idéal en association avec une maison au style contemporain. Il prolonge le style de l’habitation à l’extérieur et créé une harmonie des volumes tout en structurant l’espace.

Pourquoi choisir un abri pour votre piscine ?

11

Plus qu’un système de sécurité efficace, l’abri de piscine est un véritable atout pour avoir une eau de qualité et un meilleur confort de baignade. Découvrez pourquoi choisir un abri de piscine.

L’abri de piscine, un système de sécurité efficace

Pour prévenir les risques d’accidents ou de noyades, la loi impose la mise en place d’un dispositif de sécurité normalisé pour toutes les piscines enterrées non-closes privatives à usage individuel ou collectif. Parmi les dispositifs obligatoires, on retrouve l’abri de piscine.

Il s’agit d’une structure rigide qui couvre totalement le périmètre du bassin, créant ainsi un espace clos autour de votre piscine. Ce système, lorsqu’il est correctement fermé, offre un très haut niveau de sécurité puisqu’il ne peut pas être franchi. D’ailleurs, il s’agit sans doute de la protection de piscine la plus aboutie. A noter : les abris doivent être conformes à la norme NF P 90-309.

L’abri de piscine, un allié pour une eau de qualité

Grâce à sa structure qui recouvre totalement le bassin, l’abri empêche aussi un grand nombre d’impuretés de se déposer dans l’eau (feuilles, insectes et autres saletés). L’eau tend à rester propre plus longtemps qu’avec d’autres systèmes de protection. Au quotidien, l‘abri vous permet donc de réduire les tâches d’entretien de votre piscine et notamment de limiter l’utilisation des produits de traitement de l’eau.

L’abri de piscine permet de prolonger l’utilisation du bassin

L’abri de piscine permet aussi de prolonger la saison de baignade de quelques mois. En effet, l’espace clos et vitrée de l’abri permet d’augmenter naturellement la température de l’eau de quelques degrés. Comment ? Grâce à l’effet de serre. L’abri laisse passer les rayons du soleil et retient leur chaleur. Cela évite les perditions de chaleur et augmente la température de l’eau. Ainsi, la baignade peut être prolongée de 2 à 4 mois (en fonction des régions). Si vous souhaitez vous baigner toute l’année, il faudra tout de même installer un système de chauffage.

A noter : il existe plusieurs hauteurs d’abris. Avec un abri bas ou plat, l’eau de votre bassin est chauffée rapidement grâce au faible volume d’air qu’il contient. En revanche, vous ne pouvez pas être dans la piscine lorsqu’il est fermé. Au contraire, avec un abri mi-haut ou haut vous avez la possibilité de vous baigner et de nager, quelle que soit la météo, comme si vous disposiez d’une piscine intérieure.

L’abri de piscine, un investissement sur le long terme

Si l’abri de piscine offre de nombreux avantages, il s’agit tout de même d’un dispositif couteux. En moyenne, il faut compter entre 4 500 et 20 000 euros (en fonction du modèle). Mais, installer un abri sur sa piscine est un investissement durable. En effet, la durée de vie d’un abri de piscine se situe entre 10 et 15 ans. De plus, les abris sont des dispositifs résistants. La norme NF P 90-309 prévoit de nombreux critères en ce sens, tel qu’une résistance au vent de 100 km/h ou encore une résistance au poids de 45kg/m².

Chez Distripool, nous proposons différents abris homologués pour piscines. Rendez-vous sur notre site pour trouver le dispositif qui vous convient le mieux.

Zoom sur les échelles pour piscines

12

Les échelles pour piscines sont des équipements souvent utilisés pour faciliter l’accès aux piscines hors sols. Aujourd’hui, elles font également leur retour sur les piscines enterrées. Zoom sur les échelles de piscine.

Si l’échelle de piscine est un élément souvent utilisé pour faciliter l’accès à une piscine hors sol, elle ne lui est pas uniquement dédiée. En effet, elle s’installe aussi sur une piscine enterrée. D’ailleurs, si elle a été boudée auprès des propriétaires de piscine enterrée au profit des escaliers par le passé, aujourd’hui, l’échelle de piscine fait son come-back dans les bassins.

Les différentes échelles de piscine

Il existe deux types d’échelle de piscine. Celles utilisées pour les piscines enterrées et celles pour les piscines hors sol.

L’échelle pour piscine enterrée

Il s’agit d’une échelle simple que se fixe sur le bord du bassin et descend dans l’eau. Ainsi, les rampes sont scellées sur les margelles et les marches descendent dans l’eau en s’appuyant sur la paroi intérieure du bassin. Ce type d’échelle est le plus souvent monobloc, mais des modèles en deux parties ou amovibles se développent.

Souvent délaissée au profit d’un escalier dans une piscine enterrée, l’échelle revient peu à peu sur le devant de la scène. Et pour cause, elle permet de créer facilement un accès au bassin. En effet, elle peut être posée si votre piscine n’a pas d’escalier ou être utilisée en complément, notamment pour accéder plus facilement aux zones les plus profondes de la piscine. En plus, sa prise en main facile permet de sécuriser la descente dans l’eau des petits, comme des plus grands. L’échelle offre également l’avantage d’être extrêmement peu encombrante, et surtout, elle est très abordable financièrement.

L’échelle pour piscine hors-sol

L’échelle de piscine hors-sol est double. Une partie de l’échelle repose sur le sol à l’extérieur du bassin et l’autre repose sur le fond de la piscine. Pratique, elle permet d’enjamber la paroi du bassin et d’entrer et sortir plus facilement. Plusieurs modèles sont disponibles sur le marché, certaines peuvent être équipées d’une plateforme reliant les deux parties de l’échelle pour le passage au-dessus des parois.

Contrairement à l’échelle pour piscine enterrée, l’échelle pour piscine hors sol n’est pas fixée. Cela lui permet d’être déplacée ou enlevée facilement. Dans ce dernier cas, elle permet d’interdire l’accès à la piscine. Un avantage pour la sécurité des plus jeunes. De plus, ce type d’échelle est également très abordable financièrement.

Comment choisir une échelle de piscine ?

Choisir son échelle en fonction du type de piscine

Le choix de votre échelle dépend, bien sûr de votre piscine. Si vous avez une piscine hors-sol, choisissez un modèle double. Si votre piscine est enterrée, optez pour un modèle simple. A noter : si vous possédez une couverture ou un volet de sécurité, préférez des modèles d’échelle en 2 parties ou amovibles. Enfin, privilégiez toujours des modèles avec des marches antidérapantes pour un maximum de sécurité.

Choisir son échelle en fonction de la profondeur de la piscine

Aussi, le choix de votre échelle pour piscine dépend de la profondeur (pour une piscine enterrée) ou de la hauteur des parois (pour une piscine hors sol). En effet, les modèles se déclinent de deux à quatre marches, voire plus. A vous de choisir le nombre de marches idéal pour faciliter l’accès à votre bassin.

Choisir une échelle en fonction de la qualité des matériaux

Lors du choix de votre échelle, portez une attention particulière à la qualité des matériaux utilisés. La plupart des échelles pour piscine enterrée sont fabriquées en inox. D’autres matériaux existent, comme l’aluminium, le bois ou le plastique. Les échelles pour piscine hors sols sont en général en acier ou en plastique. Si vous n’avez pas choisi une échelle en inox, le matériau devra être traité anti-UVs pour vous garantir une bonne durée de vie.

Chez Distripool, nous disposons d’une large gamme d’échelle de piscine. Rendez-vous sur notre site pour les découvrir et trouvez celle qui vous convient le mieux. Aussi, n’hésitez pas à contacter notre équipe pour plus d’information sur un produit ou de conseils personnalisés.

Comment rendre une piscine plus éco-responsable ?

13

Rendre sa piscine plus éco-responsable, c’est possible ! En effet, des alternatives plus respectueuses de l’environnement et écologiques existent, notamment pour traiter, filtrer et chauffer l’eau des bassins.

Depuis plusieurs années, des alternatives sont mises en place pour supprimer ou réduire l’utilisation de produits chimiques nécessaires au traitement de l’eau des piscines. Des innovations sont également développées pour diminuer la consommation énergétique des bassins (au niveau des systèmes de filtration, du chauffage et de l’éclairage). Enfin, de nouveaux équipements permettent aussi de limiter la consommation d’eau. Le but ? Avoir des piscines plus éco-responsables. On vous en dit plus.

Traitement de l’eau de la piscine : quelles alternatives aux produits chimiques ?

Les produits de traitement de l’eau (notamment les désinfectants) sont indispensables pour éliminer tous les micro-organismes (bactéries, algues, champignons) et de détruire les matières organiques (sueur, restes cosmétiques, peaux mortes provenant des baigneurs) présents dans l’eau de votre piscine. Sans eux, l’eau pourrait devenir impropre et engendrer des risques sanitaires. Or, l’utilisation de ces désinfectants (notamment le chlore et le brome) n’est pas très écologique… Alors, pour remplacer ou réduire l’utilisation de ces produits nocifs, des alternatives se développent. Parmi elles, on retrouve :

  • L’électrolyse de sel : le traitement de l’eau est réalisé grâce à un procédé qui transforme le sel en chlore naturel grâce à une activation électrique. Une fois salée, l’eau se traite seul car sous l’effet des UV le chlore naturel reprend sa forme de sel dissous et ainsi de suite. Il s’agit donc d’un traitement écologique qui ne nécessite aucun ajout de produits chimiques ;
  • L’oxygène actif : le traitement de l’eau est réalisé à base d’oxygène actif (une molécule naturelle) qui tue les micro-organismes par oxydation sans dégager de sous-produit toxique. En revanche, ce traitement doit être utilisé en complément d’un autre produit de traitement ;
  • Le traitement UV : le traitement de l’eau est réalisé à l’aide de lampes à rayons UV-C qui détruisent les micro-organismes afin de bloquer leur développement. Selon la FFP (Fédération Française de la piscine et du spa), cette solution permettrait de réduire la consommation des autres produits chimiques traditionnels de 80 % à 90 %.

Piscines : quelles solutions pour faire des économies d’énergies ?

Le système de chauffage

Afin de connaître la consommation énergétique des pompes à chaleur, un classement a été mis en place : le coefficient de performance énergétique (ou COP). Il s’agit du rapport entre la puissance restituée à la piscine sous forme de chaleur et la puissance électrique consommée par la pompe. Pour une démarche éco-responsable, privilégiez des pompes à chaleur avec un indice élevé, gage de meilleures performances.

Il existe également sur le marché des systèmes de chauffage qui ne consomment aucune énergie comme les chauffages solaires. Il s’agit de la solution la plus écologique, même si ses performances n’égalent pas celles des pompes à chaleur.

Aussi pour garder l’eau à bonne température, n’hésitez pas à adopter des gestes éco-responsables simples. Le fait de couvrir la piscine quand elle n’est pas utilisée avec une bâche à bulles, une couverture ou un abri est une excellente façon de faire des économies d’énergies.

Le système de filtration

Un système de filtration est indispensable pour la propreté de l’eau de votre piscine. Mais, il peut être énergivore s’il n’est pas adapté à la taille de votre bassin. Ainsi, il faut porter une attention particulière à ce critère au moment du choix de la filtration. C’est le premier réflexe éco-responsable à avoir. A noter, aujourd’hui, les systèmes de filtration traditionnels tendent à se montrer plus économes et utilisent des matériaux plus écologiques (cartouche en fibre végétale par exemple).

Ensuite, la technologie et surtout la domotique peut aider les propriétaires de piscine à faire des économies d’énergies. En effet, certains appareils permettent d’automatiser le système de filtration. Ces derniers surveillent la qualité de l’eau et déclenche la filtration automatiquement et uniquement quand cela est nécessaire. Une solution pratique, qui s’oriente vers une démarche plus écologique.

Enfin, de nouveaux systèmes de filtration écologiques voient le jour et s’imposent comme de véritables alternatives aux traditionnels filtres à sable ou à cartouche. C’est le cas du « Bio Filtre », disponible en exclusivité sur notre site www.ditripool.fr.

L’éclairage

L’éclairage de votre bassin peut aussi être optimisé pour être moins énergivore. Pour cela, privilégiez les ampoules LED.

Comment réduire la consommation d’eau d’une piscine ?

Pour maîtriser la consommation d’eau d’une piscine, la FPP conseille de renouveler au maximum un tiers du bassin chaque année. Il est donc inutile de vider totalement votre piscine. Sachez que le renouvellement d’eau peut même se faire grâce à la pluie, dans certaines régions. Aussi, sachez que les systèmes permettant de recouvrir les bassins comme les bâches à bulles, à barres, les volets automatiques, les abris peuvent limiter l’évaporation de l’eau et donc la consommation d’eau.