Bienvenue sur le blog du site distripool.fr



piscine bois

Comment choisir sa piscine en bois ?

Les piscines en bois sont de plus en plus appréciées pour leur élégance et de plus en plus de personnes installent un kit de piscine bois pour l’habitat et le jardin. L’installation d’une piscine, quel que soit le type, doit être effectuée avec soin. Comme il s’agit d’une piscine qui est souvent hors sol, le processus est relativement simple. Voici quelques astuces pour bien choisir une piscine en bois hors sol ou enterrée qui vous conviendra. 

Choisir sa piscine en bois en fonction de l’espace

Choisissez une piscine en bois qui convient à votre environnement pour obtenir un duo jardin et piscine en harmonie avec votre propriété. L’espace dont vous disposez guidera votre décision d’opter pour une petite piscine ou une grande piscine.

Le fait que la piscine soit généralement hors-sol fait en sorte qu’elle est relativement facile à monter ou à démonter. Elle devrait normalement vous suivre si vous devez déménager. L’histoire est différente pour une piscine en bois semi enterrée.

Sol ou hors sol ?

Une piscine en bois hors-sol peut être montée très rapidement, et c’est là son principal avanatge. Vous avez un large choix de dimensions et de prix. Vous n’avez pas non plus à vous préoccuper des effets de mode. Une piscine en bois hors-sol est intemporelle et n’est jamais démodée.

Les piscines en bois n’est pas obligatoirement hors-sol. Et oui, elles peuvent également être semi-enterrées. Dans ce cas, une partie du bassin est se trouve dans le sol tandis qu’une autre partie reste visible à l’extérieur.

Prendre en compte le nombre de personnes

La taille de votre piscine en bois doit tenir compte de l’espace mais aussi du nombre de personnes qui habitent chez vous. Tout dépend aussi du nombre de personnes que vous comptez inviter régulièrement.

Le type de sol

Le sol sur lequel vous installerez votre piscine en bois doit être plat et ne pas comporter d’éléments qui le rendent instable. Si le terrain est irrégulier, il risque de s’affaisser et le bassin peut être affecté si le sol n’est pas bien préparé.

Quelle forme choisir ?

En fonction de la place que vous avez, vous pouvez opter pour une piscine hors sol ou une piscine semi enterrée, vous pouvez installer une piscine octogonale, mais aussi carrée ou rectangulaire. La piscine en bois peut convenir autant aux petits qu’aux grands espaces.

Veillez à ce que les renforts latéraux soient solides tout comme la finition des margelles qui est aussi importante. La simplicité d’installation de la piscine en bois la rend peu coûteuse.

Bien entendu, la forme de votre piscine en bois dépend de l’espace mais aussi de vos goûts. À peu près toutes les formes sont disponibles. En plus de la forme octogonale, vous pouvez préférer les formes rectangulaire, ronde, ovale ou hexagonale. La profondeur de la piscine dépend aussi de vos exigences et de la configuration de votre jardin.

Des caractéristiques à rechercher

La qualité du bois

La piscine en bois doit posséder des caractéristiques qui vous permettront de vous baigner l’esprit tranquille et de profiter de sa qualité pendant de longues années. Les parois de la piscine en bois doivent par exemple être bien consolidées par des poteaux ou encore par des jambes de force. La piscine est souvent installée sur une dalle en béton.

Vous devez tenir compte de la structure du bois au moment de choisir votre piscine en bois. Le bois a le grand avantage d’être résistant et léger, en plus d’agir comme isolant thermique. Parmi les bois résineux, choisissez une essence dont la résistance mécanique est attestée. Un bois imprégnable peut aussi s’avérer intéressant puisque vous pouvez y appliquer un traitement fongicide et insecticide qui lui assurera une meilleure protection.

Il est bien sûr essentiel, pour une piscine extérieure, que le bois de votre piscine soit capable de résister à l’eau et aux intempéries. Le bois pour piscine doit être d’une classe recommandée pour sa durabilité. Il doit être d’une classe encore meilleure dans le cas d’un bassin enterré. Exigez un bois capable de résister aux milieux humides qui sont en contact avec le sol et votre piscine restera en bon état plus longtemps.

La filtration

Assurez-vous que la piscine en bois que vous installez soit équipée d’une filtration dont le calibrage est calculé à partir du volume du bassin. L’eau devrait être renouvelée au maximum toutes les 4 heures.

Choisissez le type de piscine selon l’aspect de votre terrain ainsi que selon vos goûts. Le choix est assez vaste pour que vous trouviez de quoi satisfaire vos exigences. La piscine en bois hors-sol est la plus simple à installer et son aspect esthétique vous plaira en plus de son côté pratique, de plus, il est facile de trouver un kit piscine en bois à faible coût.

La piscine en bois semi enterrée ou hors sol demeure un excellent choix. Là encore, son aspect esthétique améliorera l’aspect de votre jardin et lui donnera de l’originalité !

GRAF-TOSSA-1

7 règles à retenir avant de remettre en route votre piscine

Nos experts vous expliquent comment remettre route une piscine après hivernage et à quel moment procéder à cette remise en route. Des conseils indispensables pour profiter d’un bassin fonctionnel et une eau propre et claire lors de la saison estivale.

L’hiver est terminé, il est temps de remettre en route votre piscine ! On vous explique les étapes et règles à suivre pour avoir un bassin fonctionnel et une eau propre et limpide. Suivez le guide !

Règle n°1 : remettre en route sa piscine quand la température de l’eau atteint 15°C

L’ouverture de votre piscine doit s’effectuer lorsque la température de l’eau atteint 15°C. En effet, si vous remettez en route votre piscine lorsqu’il fait assez beau et chaud pour vous y baignez, vous risquez d’avoir de mauvaises surprises. Pour cause, plus l’eau se réchauffe plus elle devient un environnement propice au développement des algues. Pour éviter d’avoir une piscine verte, occupez-vous de votre bassin en amont de la saison estivale.

Les professionnels recommandent donc une remise en route du bassin entre mars et avril (selon les régions et la météo). Une période où l’eau de la piscine avoisine les 15°C et où les algues ne sont pas encore formées (ou peu développées).

Règle n°2 : vérifier les équipements avant toutes opérations de remise en route

Avant la remise en route de votre piscine, pensez à vérifier vos équipements.

Commencez par enlever votre bâche d’hivernage et les équipements d’hivernage (flotteurs, des bouchons d’hivernage et des gizmos). Ensuite, replacer les éléments stockés tels que : les paniers skimmers, buses de refoulement et le filtre. Vérifiez bien que le filtre, la pompe et les skimmers soient bien opérationnels.

Cette étape de vérification est indispensable pour anticiper d’éventuels problèmes et pour avoir le temps de réaliser des réparations (remplacement de pièces détachées ou intervention d’un professionnel, par exemple).

Avis aux chanceux qui ont opté pour un hivernage actif : la remise en route est simple et rapide. Il vous suffit de réajuster le temps de filtration.

Règle n°3 : nettoyer le bassin et ajouter de l’huile de coude !

Allez au boulot, il est temps de se retrousser les manches !

  • Nettoyez votre terrasse (elle peut apporter des saletés dans l’eau) ;
  • Nettoyez votre volet roulant (si vous en avez un) ;
  • Ramassez les grosses saletés et débris présents à la surface et dans le fond de l’eau avec une épuisette ;
  • Videz 1/3 de l’eau de la piscine et brossez les parois, les bords de piscine et nettoyez la ligne d’eau à l’aide d’une brosse et d’un produit de nettoyage adapté ;
  • Nettoyez le bassin avec un balai manuel ou un robot nettoyeur (plusieurs modèles existent : hydraulique, électrique ou avec surpresseur) ;
  • Enfin, renouvelez 1/3 de l’eau de votre piscine, jusqu’à la mi-hauteur des skimmers.

Le saviez-vous ? Un bon nettoyage de votre piscine permet de réduire la quantité de produits désinfectants à utiliser pour traiter l’eau. Alors usez d’huile de coude !

Règle n°4 : ne pas oublier de nettoyer le filtre

Pour remettre en route votre piscine, n’oubliez pas de nettoyer le filtre.

Si vous possédez un filtre à cartouche, utilisez un produit nettoyant dédié. Déposez un galet spécial désinfectant filtre dans les skimmers et lancez la filtration en continue jusqu’à la fin de toutes les étapes de la remise en route de votre bassin.

Si vous possédez un filtre à sable, c’est le moment de faire un contre lavage, puis un rinçage.

Règle n°5 : vérifier l’équilibre de l’eau et corrigez le pH si besoin

Autre étape indispensable : la vérification de l’équilibre de l’eau. En effet, une eau bien équilibre assure une désinfection efficace. Pour cela, vous devez également respecter certaines règles :

  • Le pH de l’eau doit être compris entre 7 et 7,4 si vous traitez au chlore ou à l’oxygène actif ;
  • Le pH de l’eau doit être compris entre 7,4 et 7,6 si vous traitez au brome ;

Si vos mesures sont inférieures à ces chiffres, ajoutez un produit pH plus. Si elles sont supérieures, ajoutez un produit pH moins afin d’équilibrer l’eau.

Règle n°6 : faire une désinfection choc

Utiliser un traitement de choc permet d’éliminer les micro-organismes et autres bactéries qui se sont développés dans l’eau durant l’hiver. Une étape redoutable pour rendre la piscine propre et claire ! Le produit utilisé doit correspondre à votre système de traitement (chlore, brome ou oxygène actif).

A noter : en complément de la désinfection vous pouvez utiliser un traitement préventif anti-algues.

Règle n°7 : ajouter un produit floculant ou clarifiant

Le floculant est un produit clarifiant qui permet d’améliorer la qualité de l’eau (notamment en éliminant les petits résidus en suspension dans l’eau). Ainsi, elle devient encore plus limpide et bleue.

Il existe deux types de floculant : sous forme de cartouches, pour une diffusion lente et continue, ou sous forme liquide, pour une action curative ponctuelle. Si vous avez un filtre à cartouche, vous pouvez utiliser un produit clarifiant à la place.

Le redémarrage de votre piscine est désormais terminé ! N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations sur nos produits ou conseils sur la remise en route de votre piscine.

 

MANU-ROLL-

Comment nettoyer le volet roulant de sa piscine ?

Installer un volet roulant, qu’il soit hors-sol ou immergé, automatique ou manuel, est une bonne solution pour protéger sa piscine. Ce système de sécurité est très efficace et permet également de préserver la qualité de l’eau de votre bassin. Alors, il n’est pas étonnant que de nombreux propriétaires se tournent vers ce type de couverture de piscine. Mais, quand est-il de son entretien ? Comment faire pour nettoyer son volet de piscine ? Distripool vous donne ses conseils experts.

Nettoyer son volet roulant, c’est important !

Le volet de piscine est en première ligne pour protéger l’eau du bassin et peut être soumis aux aléas climatiques. Ils peuvent donc devenir sales !

Souvent, on observe un dépôt de poussière ou encore une accumulation de débris au niveau des lames et du tablier.

Si vous ne nettoyez pas votre volet, ces déchets peuvent tomber dans l’eau lorsque vous allez découvrir votre piscine. De même, celles qui restent collées aux lames peuvent les endommager avec le temps.

Il est donc essentiel de laver votre volet roulant, afin d’assurer la bonne hygiène de l’eau et la longévité de votre matériel.

Les piscinistes conseillent de nettoyer le volet de sécurité au moins deux fois par an :

Le nettoyage de son volet roulant

L’opération de nettoyage consiste à enlever les salissures et les débris présents sur le volet.

Pour cela, vous devez :

  • Enlever les feuilles et gros débris tombés sur le volet ;
  • Nettoyez les lames une par une avec une brosse et un produit nettoyant dédié ;
  • Passer un bon coup de jet d’eau (ou de karcher).

Le nettoyage du volet doit être réalisé avant le nettoyage du bassin lors de l’hivernage ou de la remise en route de votre piscine et, bien sûr, avant les étapes de traitement de l’eau.

L’astuce en plus : durant l’hiver, vous pouvez installer une bâche de protection pour volet de piscine. Il suffit de l’installer par-dessus le volet roulant pour le protéger des saletés. Cela vous fera gagner quelques heures de nettoyage au moment de la remise en route du bassin, car certaines tâches ou saletés peuvent parfois être pénibles à enlever.

Rendez-vous sur Distripool.fr pour découvrir nos volets de piscine !

betonpremium63

Quelles sont les distances légales pour implémenter une piscine ?

Il existe des distances légales à respecter pour construire une piscine dans son jardin. La loi prévoit des distances d’implémentation en fonction du voisinage et des voies publiques. Explications.

Avant la construction de sa piscine, il est primordial de bien penser son projet. Parmi les étapes de conception à réfléchir : celle de l’implémentation du bassin est importante. En effet, des distances légales sont prévues par loi. On fait le point.

Les distances vis-à-vis du voisinage

Selon l’article R.11.19 du Code de l’Urbanisme, vous devez prévoir une distance légale minimum de 3 mètres entre la clôture de votre voisin et les bords de notre piscine.

A noter : il est essentiel de vous renseigner auprès de votre mairie avant la construction de la piscine. En effet, des règles locales d’urbanisme (plan local d’urbanisme – PLU) peuvent imposer des restrictions spécifiques en matière de mitoyenneté.

Les distances par rapport à une voix publique

Dans le but de ne pas générer de troubles ou de nuisances visuels, la loi prévoit également des dispositions pour que votre piscine ne soit pas trop proche de la voie publique. L’article R111-6 du Code de l’urbanisme précise que la construction ne peut pas être implantée à moins de :

  • 40 mètres de l’axe des autoroutes ;
  • 25 mètres de l’axe des grands itinéraires (nationale ou départementale).

A noter : ces dispositions ne sont valables que hors agglomération. Dans le cas du passage d’une route dans une agglomération, le règlement du PLU de la commune prévaut et il faudra vous renseignez-des restrictions en vigueur auprès de votre mairie.

Le saviez-vous ? Même si vous respecter les distances légales prévues par le code de l’urbanisme ou PLU, votre voisin peut avoir recours à une action en justice (tribunal civil) pour demander réparation, s’il estime subir un préjudice du fait de la construction de votre piscine.

Il est donc très important, lors de la conception de votre projet, de penser à un emplacement qui limite les nuisances sonores ou visuelles pour le voisinage !

piscine-coque

Une piscine coque : qu’est-ce que c’est ?

Quelles sont les caractéristiques d’une piscine coque ou piscine coque polyester ? Quelles sont nos modèles disponibles ? Les réponses. 

Qu’est-ce qu’une piscine coque ?

La piscine coque est une piscine dont la structure est directement moulée en usine. Ce type de bassin est donc composé d’une seule pièce, la fameuse la coque (d’où son nom).

La structure monocoque peut être composées de différents matériaux : polyester, résine, fibre de verre ou acrylique. La piscine coque polyester est la plus prisée par les acheteurs, car le polyester est 17 fois plus résistant que le piscine béton et sa détérioration est quasi-nulle.

Les piscines coques sont des piscines enterrées. Elles sont livrées chez vous dans leur forme finale Ronde, ovale, rectangulaire, carré… Il existe différentes formes de bassin.

L’installation d’une piscine coque est facile et rapide (comptez 2 jours) si elle est réalisée par un professionnel. Des travaux de terrassement sont bien sûr nécessaires au préalable, ainsi que des travaux de remblayage. Attention, il est indispensable d’avoir un terrain accessible pour installer cette piscine : l’acheminement se fait en camion et grue.

Nos piscines coques

Chez Distripool, nous vous proposons une large gamme de piscines coques polyester. Découvrez leurs caractéristiques et points forts :

  • Une garantie de 10 ans sur la structure et le gel coat couvert par l’assurance décennale du fabricant ;
  • Une excellente qualité : nous travaillons avec le groupe GRAF POOL qui est une référence dans le secteur pour la qualité de ses produits ;
  • Une livraison avec « pré-installation des tuyaux » compris dans le prix : l’ensemble du système hydraulique est pré-installé en usine et testé pour une installation et une mise en route facilitées ;
  • 4 systèmes de filtration proposés : traditionnelle, local technique, box palette ou filtration intégrée ;
  • Diverses possibilités de personnalisation : modèles aux formes standards mais aussi originales, choix de la couleur du bassin, ajout de marches et escaliers ou autres équipements ;
  • La structure est fabriquée sans renforts de caisse, avec des parois lisses et un pourcentage de pente faible (fond plat).

Pour en savoir plus, consultez notre guide sur les piscines en coque ou rendez-vous sur distripool.fr pour découvrir tous nos modèles !

spa gonflable hiver

Peut-on utiliser un spa gonflable en hiver ?

Le spa gonflable incarne le bien-être à domicile. Il est idéal pour se relaxer et profiter d’un moment de détente. Mais est-il possible de l’utiliser toute l’année, même en hiver ?

Utiliser son spa gonflable à l’extérieur l’hiver, c’est possible ?

Oui, mais à une condition : le spa gonflable ne doit pas être installé ou laissé à l’extérieur en cas de température inférieure à 10°C. En dessous de cette température, les conditions extérieures pourraient induire un dysfonctionnement ou endommager votre spa gonflable.

Après utilisation, pensez à couvrir le spa. Placer une couverture de protection pour spa permet de protéger l’eau des dépôts d’impuretés et de limiter les déperditions de chaleur la nuit.

Sachez également qu’en dessous de 0°C, l’eau de votre spa peut geler. Cela pourrait causer de gros dégâts. En effet, le gel peut abîmer le circuit hydraulique et rendre votre bain à remous totalement inutilisable. Surtout, si l’eau gèle, n’utilisez pas le spa.

Si durant la période hivernale les conditions météo sont favorables, vous pouvez donc profiter d’un moment de détente dans votre spa gonflable extérieur. Sinon, vous devrez l’installer à l’intérieur ou procéder à sa vidange avant de le ranger.

A noter : si vous souhaitez installer un spa extérieur, privilégiez un modèle de spa semi-rigide ou opter pour un bain nordique !

Utiliser son spa gonflable à l’intérieur en hiver

Si vous en avez la possibilité, plutôt que de ranger votre spa gonflable jusqu’au retour des beaux jours, vous pouvez très bien continuer à l’utiliser l’hiver en l’installant à l’intérieur (ou en le déplaçant à l’abri quand la température commence à chuter en dessous de 10°C).

Ainsi, vous évitez les contraintes liées au chauffage de l’eau (car plus l’eau du spa est fraîche plus elle mettra du temps à chauffer) et vous pourrez y accéder sans affronter le froid (une bonne chose pour les plus frileux) !

A noter : pour une utilisation du spa en intérieur, placez-le de préférence dans une pièce bien ventilée pour éviter les problèmes d’humidité. Une véranda ou une pièce d’eau est un lieu de choix !

En extérieur comme en intérieur, utiliser un spa gonflable en hiver reste une possible si les précautions sont prises !

Vous souhaitez acheter un bain spa gonflable ou obtenir plus de conseils sur son utilisation ? Rendez-vous sur distripool.fr pour découvrir nos modèles gonflables et semi-rigides, de 4 à 6 places, mais aussi différents accessoires. Aussi, n’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations sur l’un de nos produits.

bienfaits bain nordique

Les bienfaits du bain nordique

Véritable allié bien-être, le bain nordique offre de nombreux bienfaits psychologiques et corporels. On vous explique lesquels.

Qu’est-ce qu’un bain nordique ?

Le bain nordique (aussi appelé spa finlandais, spa nordique ou encore bain scandinave) est un spa d’extérieur traditionnellement fabriqué en bois. L’eau du bain nordique est chauffée grâce à un poêle à bois pour atteindre 37 à 38°C.

Comme pour un Jacuzzi ou un sauna, le bain nordique est une véritable expérience thermale, qui offre des bienfaits corporels et psychiques.

Son concept (issu des pays scandinaves) consiste à alterner le chaud et le froid. Autrement dit à prendre un bain chaud en plein air, puis à rester quelques secondes dans le froid ou dans un bain d’eau glacée à tempérée. Puis l’opération est renouvelée plusieurs fois, pour terminer par un dernier bain chaud.

Relaxation du corps et de l’esprit

L’eau très chaude du bain nordique invite à la détente et la relaxation du corps et de l’esprit. En effet, la chaleur à un effet antalgique et participe à la libération d’endorphines dans le corps. Cela réduit la douleur et donne une sensation de bien-être. Une fois plongé dans un bain scandinave, le corps se réchauffe, les muscles se relâchent, les articulations sont soulagées et les tensions musculaires s’évaporent ! Le corps détendu, l’esprit peu alors se relaxer également.

Stimulation de la circulation sanguine et élimination des toxines

Un bain chaud permet de réchauffer son corps ce qui induit une dilatation des vaisseaux sanguins. Cela agit sur la circulation sanguine et stimule le flux sanguin pour éliminer les toxines.

Vous le savez, l’utilisation du bain nordique dans la tradition finlandaise ou suédoise, vise à alterner bains chauds et froids. Cela agit d’autant plus sur la circulation et l’élimination des toxines du corps.

Renforcement du système immunitaire

Eh oui, pratiquées régulièrement les séances de spa sont réputées pour diminuer les maux de l’hiver. En effet, l’alternance de bains chauds et froids permet de stimuler le système immunitaire que se renforce et devient plus résistant.

Effet belle peau

De même, l’utilisation traditionnelle du bain nordique à des effets sur la peau. L’eau chaude va aider à ouvrir les pores pour libérer les impuretés qui s’y sont incrustées. Quant à l’eau froide, elle permet de resserrer les pores et affine le grain de peau. Le tout donne également plus d’élasticité et de fermeté à la peau !