Bienvenue sur le blog du site distripool.fr



Comment nettoyer ma piscine hors-sol ?

2

La piscine hors sol requiert d’être nettoyée régulièrement. C’est même indispensable pour assurer sa longévité et préserver la qualité de l’eau. Quelles sont les tâches à réaliser pour un bon nettoyage ? Suivez le guide.

Parmi les différents types de piscines hors-sols, on retrouve les modèles suivants :

  • Piscine autoportante ;
  • Piscine tubulaire ;
  • Piscine hors sol en kit (bois, métal…).

Si la piscine hors sol est une alternative plus économique que l’installation d’une piscine enterrée, elle demande globalement le même nettoyage (qu’il s’agisse d’une piscine en bois, d’une piscine autoportante ou encore d’une piscine tubulaire) pour que l’eau reste propre et claire.

Nettoyer la surface de l’eau

Retirer les saletés qui flottent à la surface de l’eau est une des actions quotidiennes à réaliser. Pour cela, nettoyez le bassin à l’aide d’une épuisette. Enlevez les feuilles, les insectes et les gros débris.

L’astuce : installer une bâche à bulle après les baignades et le soir. En plus de garder l’eau à bonne température et de limiter l’évaporation de l’eau, elle constitue une barrière contre les dépôts et les impuretés !

Nettoyer le fond de la piscine hors sol

Pour nettoyer le fond du bassin, il vous suffit de frotter le sol à l’aide d’un balai dédié (pour ne pas abîmer le liner). Si votre piscine hors-sol est compatible, vous pouvez aussi utiliser un robot ou un aspirateur de piscine.

Cette tâche est à réaliser une fois par semaine. Le nettoyage du fond de la piscine est essentiel afin d’éviter le développement des algues. Sinon, l’eau peut virer au vert et le sol devenir très glissant.

Nettoyer les parois et la ligne d’eau

Une fois par mois, frottez les parois et la ligne d’eau de votre piscine. Nettoyez la ligne d’eau avec une brosse et les parois avec un balai ou robot.

Si cette étape est souvent négligée, elle est pourtant importante car ce sont des zones qui peuvent se salir vite. A long terme, ne pas nettoyer la ligne d’eau ou les parois peut même abîmer le revêtement et in fine abîmer votre bassin.

Nettoyer le filtre

C’est la dernière étape du nettoyage de votre piscine hors-sol. Pour cela, lavez la cartouche ou effectuez un « contre lavage » si vous avez un filtre à sable. Une action à réaliser toutes les semaines.

Si vous avez une piscine hors-sol en kit, pensez également à vider les paniers des skimmers et à laver et vider le préfiltre de la pompe une fois par mois.

Quel produit d’entretien pour piscine hors sol ?

Avec une piscine hors sol vous pouvez également traiter l’eau avec un produit chimique. Utilisez un produit désinfectant (chlore, brome, oxygène actif, etc.). Certaines piscines hors sols sont d’ailleurs vendues avec des kits d’entretien. Respectez les dosages et vérifiez régulièrement la qualité de l’eau (notamment, testez le pH).

En effet, un nettoyage manuel ne suffit pas toujours pour avoir une eau saine et propre. Surtout, cela évite de remplacer l’eau trop régulièrement.

Piscine hors-sol : notre sélection

1

Les piscines hors-sols ont la côte ! Mais, parmi les différents modèles existants sur le marché, il n’est pas toujours pas facile de faire son choix. Piscine en bois, autoportante ou en acier, découvrez leurs avantages et notre sélection.

La piscine en bois :  un must-have

3

La piscine en bois, est la star des piscines hors-sols ! Pour cause, le bois rend n’importe quel bassin esthétique. Son côté naturel permet aussi à la piscine de s’intégrer à merveille dans l’espace jardin.

Ce n’est pas tout, comme il s’agit d’un modèle hors sol, elle est rapide et facile à monter, même sans l’aide d’un professionnel.

Elle a aussi l’avantage d’être vendue dans de nombreuses formes (octogonale, rectangulaire, carrée…) et dimensions (petites ou grandes), ce qui vous permettra de l’adapter à la taille de votre jardin plus facilement, mais aussi à vos envies et à votre budget.

Notre top 3 des piscines en bois :

  • La « pistoche » : elle est pratique, design et protège vos enfants ;
  • La piscine bois Océa allongée : idéal pour les petits et grands espaces, elle est disponible dans de nombreuses dimensions et peut être installée hors sol ou semi-enterrées ;
  • Piscine bois Linéa  : la gamme Linea est faite pour les petits et les grands espaces (plusieurs dimensions disponibles) et vous permet de profiter d’une piscine en bois de forme carrée ou rectangulaire !

La piscine hors sol autoportante : idéal pour les familles

 JL-17399

La piscine hors-sol autoportante est une variante de la piscine gonflable. Elle est composée d’une structure souple (bâche en PVC) et d’un boudin gonflable. Ce type de piscine ne s’installe qu’en été. Une fois la saison estivale terminée, il faudra vider l’eau, dégonfler le boudin et stocker la piscine.

La piscine autoportante est un modèle de piscine hors-sol préféré des familles.

En effet, elle offre de nombreux avantages, à commencer par son prix. La piscine autoportante fait partie des piscines les moins chères du marché. En moyenne, comptez entre 300 et 500 euros (selon la taille du bassin).

En plus, elle est facile à installer et à ranger. Il vous suffit de gonfler le boudin, puis de remplir le bassin d’eau. La pression exercée par l’eau sur la bâche va permettre à la piscine de prendre forme et de se tenir toute seule. Sachez que vous devez installer ce type de piscine sur une surface plane, sinon, elle risque de se déformer ou de ne pas tenir correctement.

La piscine autoportante est également peu profonde. Elle est donc idéale pour les enfants et les jeux en famille. On rappelle que la baignade des enfants doit toujours être surveillée par un adulte disponible et attentif.

Enfin, elle est facile à entretenir. Il existe des kits d’entretien (traitement chimique de l’eau) et de filtration (épurateur à cartouche).

La piscine en acier ronde ou ovale : un bon rapport qualité/prix

 8393

La piscine en acier ovale ou ronde est une solution idéale si vous souhaitez installer une grande piscine à la structure rigide dans votre jardin.

Ce type de bassin est spécialement conçu pour rester dans votre jardin toute l’année et est très résistant. Sa structure en acier galvanisé est traitée spécialement pour empêcher sa corrosion.

Autre avantage (et non des moindre) : son prix. Il est inférieur à celui d’une piscine hors sol en bois de mêmes dimensions. La piscine hors sol en acier offre donc un bon rapport qualité/prix et est une bonne alternative pour tous ceux qui souhaitent avoir une piscine en « dur », à moindre coût.

Enfin, les piscines en acier sont vendues en kit, avec tout le matériel nécessaire à leur installation. Elles sont faciles à installer. Alors, si vous êtes un peu bricoleur, n’hésitez pas !

Sachez qu’il est possible de personnaliser les parois en acier avec un revêtement aspect bois, aspect pierre ou encore aspect clôture.

Notre top 3 des piscines en acier :

Retrouvez tous nos modèles de piscine sur distripool.fr 

Bien choisir sa piscine gonflable

piscine gonflable

La piscine gonflable offre de nombreux avantages. C’est la piscine la moins chère, elle est facile à installer et elle est adaptée aux familles avec enfants. Mais, parmi les différents modèles existants sur le marché, il n’est pas toujours facile de s’y retrouver et de faire le bon choix… Nos conseils pour savoir comment bien la choisir !

Piscine gonflable : les avantages et inconvénients

La piscine gonflable n’est pas chère !

La piscine gonflable est la piscine préférée de ceux qui ont un petit budget. En effet, c’est la piscine hors-sol la moins chère du marché. En fonction des modèles, les prix varient entre 30 et 100 euros.

Un petit montant, quand on sait qu’une piscine hors sol en bois coûte entre 700 euros et 10 000 euros environ, une piscine en acier entre 400 et 3 000 euros et une piscine tubulaire entre 150 et 1 000 euros.

La piscine gonflable permet ainsi de profiter des joies de la baignade à moindre coût !

C’est un modèle hors-sol facile à installer

C’est aussi le modèle le plus simple à installer. Sa structure est entièrement gonflable. Il suffit donc de gonfler votre bassin et de le remplir d’eau. Pensez aussi à l’installer sur une surface plane ou à aplanir le terrain, pour éviter qu’elle ne s’abîme.

S’il s’installe en deux temps trois mouvements, ce type de piscine se démonte aussi vite. Il suffit de vider l’eau, de dégonfler les boudins, de plier la piscine et de la ranger bien au sec, une fois la saison estivale terminée.

La piscine gonflable est idéale pour les familles avec bébés ou enfants

Pourquoi ? Parce que les parois gonflables de la piscine permettent d’éviter aux bébés et plus jeunes de se faire mal lorsqu’ils jouent dans l’eau.

De plus, la piscine gonflable se décline en différentes tailles (du mini au maxi format) et modèles (ronde, carrée, rectangulaire) afin de répondre aux besoins des familles. Sachez que la taille d’une piscine de ce type est limitée, elle ne sera pas aussi grande qu’une piscine tubulaire ou autoportante.

Ainsi, il existe des modèles basiques et peu profonds, réservés aux tout-petits. Les parents pourront juste y tremper les pieds. Les modèles intermédiaires, plus volumineux (jusqu’à 80 cm de hauteur) sont plutôt destinés aux enfants plus grands. Les parents auront la place de s’asseoir dans la piscine pour se rafraîchir.

Attention : un enfant peut se noyer sans bruit, en moins de trois minutes, dans vingt centimètres d’eau… C’est pourquoi, il ne faut jamais laisser un enfant seul dans l’eau ou à proximité !

La piscine gonflable est fragile

Si la piscine gonflable à de nombreux avantages, elle a aussi des inconvénients : elle s’abîme facilement. Il faut éviter de s’appuyer sur les bords au risque de vider l’eau ou de tomber. Elle peut également se percer facilement. Enfin, elle durera moins longtemps dans le temps.

Comment choisir sa piscine gonflable ?

Certains critères sont à prendre en compte lors de l’achat d’une piscine gonflable :

  • La taille et le volume de la piscine :
    • à choisir en fonction de l’âge des enfants :  pour des enfants en bas âge, la profondeur de l’eau ne doit en effet pas être supérieure à 20 cm. Pour les plus grands, elle ne doit pas être supérieure à la hauteur des genoux ou de la taille ;
    • à choisir en fonction de la place dont vous disposez ;
    • à choisir en fonction de l’utilisation : si la piscine est destinée à rafraîchir bébé, optez pour une petite taille. Si vous souhaitez, en tant qu’adulte, vous baigner, préférez un modèle plus grand ;
    • Les accessoires fournis avec : les piscines gonflables peuvent être vendues en kit, avec gonfleur, produit d’entretien, etc. En fonction de vos besoins, prenez en compte les accessoires proposés avec la piscine ;
    • Le prix : à choisir en fonction de votre budget.

N’hésitez pas à contacter Distripool pour plus d’informations.

Comment entretenir une piscine gonflable ?

4

Avoir une piscine gonflable ne vous dispense pas de l’entretien du bassin ! Et oui, ce type de piscine doit être entretenu régulièrement pour avoir une bonne qualité d’eau. Ainsi, il convient de nettoyer le bassin et de traiter l’eau avec des produits dédiés. Découvrez comment procéder.

Le traitement de l’eau d’une piscine gonflable

Bien sûr, il est possible de se baigner directement dans une piscine gonflable après son remplissage.

D’ailleurs si vous avez opté pour un petit modèle, seulement pour y faire barboter bébé et y tremper vos pieds, vous n’avez pas besoin de traiter l’eau. Ce n’est d’ailleurs pas conseillé pour les jeunes enfants, car les produits peuvent irriter leur peau fragile. En revanche, il faudra changer l’eau très régulièrement afin qu’elle reste propre et claire.

A l’inverse, si vous avez choisi un grand modèle de piscine gonflable, utiliser un traitement chimique vous évitera de remplacer l’eau trop régulièrement. Les produits désinfectants vous permettent de garder une eau saine et limitant la prolifération des algues et bactéries.

Dans ce dernier cas, vous pouvez utiliser un produit désinfectant (type chlore, brome, oxygène actif, etc.). Sachez qu’il existe des kits d’entretien dédiés aux piscines gonflables. Le plus souvent, ils contiennent des pastilles de chlore ou d’oxygène actif avec un doseur flottant et des bandelettes de test (pour vérifier le dosage des produits). D’autres, plus complets, contiennent en plus un produit clarifiant et un produit anti-algues par exemple.

Lorsque vous procédez au traitement de l’eau de votre piscine gonflable, respectez bien les dosages de produits ! Ils varient en fonction du volume du bassin. Aussi, vérifiez régulièrement la qualité de l’eau, notamment en testant le pH et ajustez les doses, si besoin.

Le nettoyage d’une piscine gonflable

Au-delà du traitement de l’eau, une piscine gonflable a aussi besoin d’être nettoyée. Cela participe à avoir une excellente qualité d’eau, mais aussi à préserver la longévité de la piscine.

Les étapes à suivre :

  • Retirer les saletés qui flottent à la surface de l’eau : enlevez les feuilles, les brins d’herbes, les insectes et les gros débris à l’aide d’une épuisette. Fréquence : quotidienne ;
  • Nettoyer le fond du bassin : frottez le sol à l’aide d’un balai dédié (pour ne pas abîmer le liner). Fréquence : une fois par semaine ;
  • Nettoyer les parois et la ligne d’eau : frottez les boudins gonflables et le niveau de la ligne d’eau une brosse. Fréquence : une fois par mois.

Le nettoyage de la piscine est essentiel afin d’éviter le développement des algues. Sinon, l’eau peut virer au vert et le sol devenir très glissant.

Faut-il changer l’eau d’une piscine gonflable ?

Oui, car la piscine gonflable n’a pas de filtration et le développement des algues et bactéries y est plus propice !

La bonne fréquence pour changer l’eau ?

  • Une fois dans la saison pour les piscines gonflables ou autoportantes de grandes tailles ;
  • Une fois par semaine pour les piscines gonflables de tailles moyennes ;
  • Les petits bassins pour bébés sont à vidanger très régulièrement, si possible tous les jours.

Rendez-vous sur Distripool.fr pour découvrir nos modèles de piscine à petits prix.

 

Piscine qui mousse : que faire ?

mousse piscine

Vous constatez de la mousse à la surface de votre piscine et celle-ci ne disparaît pas ? Il convient alors de traiter votre bassin. On vous explique ce qu’il faut faire si votre piscine mousse.

Il peut arriver qu’une piscine mousse. Pas de panique, il existe plusieurs causes possibles à cela et plusieurs solutions pour régler le problème. Explication.

Un fort brassage de l’eau

Une baignade agitée peut provoquer un fort brassage de l’eau et induire la formation de mousse à la surface de l’eau. C’est une réaction tout à fait normale.

Mais alors que faire ? Si l’eau retrouve sa clarté une fois la baignade terminée, il n’y a aucune action particulière à réaliser.

Une présence importante de déchets organiques dans l’eau

Une eau chargée de déchets organiques à tendance à devenir mousseuse. En effet, les baigneurs peuvent porter sur eux des restes de cosmétiques ou des peaux mortes par exemple, et les amener dans l’eau.

Afin de prévenir la formation de mousse, il est donc conseillé de se doucher avant la baignade.

Un excès de produit d’entretien ou anti-algues

Quand l’équilibre de l’eau est perturbé, l’eau de la piscine peut mousser. En effet, un surdosage de produit d’entretien peut favoriser la formation de mousse. Sachez également que certains produits anti-algues facilitent aussi l’apparition de mousse dans la piscine (lorsqu’ils sont utilisés en excès).

Dans ce cas, pour enlever la mousse, vous pouvez utiliser un produit anti-mousse spécial piscine. C’est une façon simple et rapide de retrouver une eau claire. Si cela ne fonctionne pas, une autre solution consiste à vider 10 à 20 cm d’eau, la renouveler et faire un traitement de choc.

Une eau trop dure

La dureté de l’eau est un facteur qui peut influencer l’apparition de mousse. En effet, plus l’eau est dure et calcaire, plus elle est encline à mousser. A l’inverse, une eau douce et peu chargée en calcaire mousse moins.

A noter : la dureté de l’eau se mesure grâce au taux de TH (Titre Hydrotimétrique). En moyenne, on considère que le TH de l’eau d’une piscine doit être compris entre 10 et 25°f (degrés français).

Un contrôle régulier de la qualité de l’eau, notamment du TH permet d’éviter les mauvaises surprises !

Sur Distripool.fr, retrouvez une large gamme de produits d’entretien et de traitement de l’eau. N’hésitez pas à contacter nos experts pour plus d’informations.

Tendances piscines de l’été 2020

piscine 2020 tendance

Terrasse en bois ou mobile, liner foncé, mini piscine, piscine hors-sol… Découvrez les 5 tendances du monde de la piscine pour cet été 2020.

Le bois revient sur le devant de la scène

Si les dallages en pierre, carrelages ou pelouses restent de bonnes options pour entourer la piscine, aujourd’hui la tendance est au bois. En effet, les abords de piscine en bois sont largement privilégiés par les propriétaires en 2020. Et pour cause, une plage de piscine en bois (naturel ou composite) confère à l’espace de baignade une atmosphère chaleureuse et très élégante. Le bois s’inscrit aussi dans une tendance écologique, car il a un caractère durable. Autant d’atouts qui font revenir le bois sur le devant de la scène cette année.

La couleur du liner se veut foncée

Côté liner de piscine, la tendance est aux tonalités foncées. Le noir et le gris anthracite sont en tête. Ces couleurs ont l’avantage de donner de la profondeur au bassin et de magnifiques nuances bleues et vertes à l’eau, contrairement aux revêtements bleus ou clairs (qui rendent l’eau plus lumineuse et limpide). Les liners foncés apportent des reflets à l’eau et reflètent le ciel.

La terrasse mobile, un système de sécurité esthétique et pratique

La terrasse mobile est un équipement relativement récent. Cette plateforme coulissante permet de couvrir et découvrir la piscine. Elle crée un espace supplémentaire pour votre terrasse (au-dessus ou à côté de la piscine), tout en servant de couverture de sécurité en position fermée. En 2020, elle s’impose comme une solution idéale pour sécuriser sa piscine. En plus, elle est très esthétique et fait gagner de l’espace dans les petits jardins.

La piscine hors-sol et gonflable pour des vacances à la maison

La crise sanitaire et économique liée au COVID-19 a impliqué des bouleversements dans les habitudes quotidiennes des Français. Cette année, côté vacances d’été, la France sera privilégiée comme destination pour de nombreuses familles. De même, les Français qui ont une maison secondaire y passeront sûrement l’été. Ainsi, on peut s’attendre à une augmentation de l’achat de piscine hors-sol (tubulaire, autoportante ou en kit). Faciles et rapides à installer, elles permettent de profiter des joies de la baignade à moindres coûts.

Le couloir de nage et mini piscine des incontournables

Côté piscines enterrées, la tendance est toujours aux minis piscines et aux couloirs de nage. En effet, au fil des années, les dimensions de la piscine moyenne se réduisent et la mini piscine s’impose comme une solution pratique, esthétique et abordable.

De même, le couloir de nage reste une tendance forte en 2020. Son design, sa forme épurée et la possibilité de nage ne cessent de séduire les propriétaires.

Combien coûte l’entretien d’une piscine ?

3

Avoir une piscine peut coûter cher ! Au-delà de son prix d’achat et de construction, il faut aussi penser aux divers coûts d’entretien. Eau, électricité, produits chimiques… De nombreuses dépenses sont à prendre en compte. Alors, combien coûte l’entretien d’une piscine à l’année ? Réponse.

Si l’on accumule le prix de consommation d’eau, d’électricité et le prix des produits chimiques, le coût d’entretien annuel de votre piscine revient à environ 619 euros. Retrouvez le détail des différents coûts d’entretien.

L’eau : une source de dépense importante

Généralement, on estime qu’une piscine a besoin de 1000 L d’eau par m3. Sachant qu’en moyenne le prix du mètre cube d’eau coûte 3,56 euros (selon un baromètre publié par la FP2E et publié en novembre 2017), il vous suffit de multiplier ce prix par le nombre de mètres cube d’eau de votre bassin, pour avoir une estimation du budget à allouer à la consommation d’eau de votre piscine.

En France, la contenance moyenne d’une piscine est de 45 mètres cube (soit 45 000 litres d’eau). Ainsi, pour un remplissage total, il vous en coûterait 160,20 euros. Ce tarif est bien sûr indicatif. En France, d’une commune à l’autre, on constate des écarts du prix de l’eau importants.

Sachez aussi que le remplissage complet de votre bassin ne se fait normalement qu’une fois (lors de sa première mise en route). Les années suivantes, vous ne le videz pas entièrement. En moyenne, le volume d’eau renouvelé chaque année est de 12m3 (12 000L). Soit un coût annuel près de 43 euros, pour une piscine d’une contenance de 45 m3.

Le coût des produits d’entretien de l’eau

A la consommation d’eau, s’ajoute le coût des produits d’entretien. Il s’agit des produits chimiques utilisés pour le traitement de l’eau.

Pastilles de chlore, sel, brome, anticalcaire, anti-algues, floculant, régulateurs de pH, traitement de choc… En fonction du traitement utilisé et des actions nécessaires pour préserver la bonne qualité d’eau de votre piscine, il faut compter entre 200 et 300 euros par an en consommables divers.

Electricité et système de filtration

Pour fonctionner correctement, votre piscine à besoin d’électricité. Elle permet de faire fonctionner la pompe de filtration. Ainsi la facture en électricité de votre bassin dépend de la consommation électrique de cette dernière.

En période estivale, la pompe de filtration tourne pendant de nombreuses heures. Le calcul de la durée de filtration d’une piscine dépend surtout de la température de l’eau. En moyenne, pour une piscine à 24°, 12 heures de filtration sont nécessaires. Pour avoir une estimation de la consommation électrique de votre pompe, il faut multiplier sa consommation en kWh par le nombre d’heures de filtration, puis multiplier le tout par le prix du kWh d’électricité en France actuellement (en moyenne 0,17 euros).

Pour une pompe qui consomme 0,75 kWh et fonctionne 12 heures/jour (soit 360 heures/mois), cela revient à environ 46 euros par mois. Si l’on considère qu’une piscine fonctionne près de 6 mois/an, cela équivaut à un coût annuel en électricité d’environ 276 euros par an.

La construction d’une piscine entraîne une hausse des impôts locaux

Une piscine, comme toutes autres constructions sur votre terrain, entraîne une hausse de la taxe foncière et de la taxe d’habitation. En effet, un bassin apporte plus de valeur locative à votre bien. Le site du service public précise que « la construction doit être fixée au sol à perpétuelle demeure de telle façon qu’il soit impossible de la déplacer sans la démolir ». Autrement dit, seules les piscines gonflables ne sont pas assujetties à l’impôt.

Sachez que lors de la construction de votre piscine enterrée ou hors-sol, vous pouvez bénéficier, sous conditions, d’une exonération de 2 ans de taxe foncière.