Archives pour la catégorie Ma piscine

robot-piscine-DOLPHIN-E20-fond-et-parois-leger-2

Piscine : 5 accessoires indispensables pour la nettoyer

Quels sont les accessoires de nettoyage de piscine dont vous avez besoin pour l’entretien de votre bassin ? La réponse ici.

Pour bien nettoyer votre piscine, vous avez besoin d’un certain nombre d’accessoires. Découvrez le matériel de nettoyage à avoir pour un bassin et une eau propre.

Une épuisette

L’épuisette (ou épuisette de surface) est un accessoire de base à avoir et elle vous servira au quotidien. Elle permet d’enlever les feuilles, insectes et autres débris qui flottent à la surface de l’eau de la piscine, en toute simplicité !

Brosses et balais de piscine

La brosse est également indispensable pour l’entretien de la piscine. Elle permet de décoller les impuretés qui se déposent dans le fond, sur les parois et sur la ligne d’eau. Utilisez une brosse de piscine permet de décoller les saletés et autres dépôts de calcaires ou résidus graisseux qui favorisent l’apparition d’algues et le développement de micro-organismes et peuvent ainsi salir le bassin et détériorer la qualité de l’eau.

Il existe différents types de brosse :

  • La brosse de fond (aussi appelé balai de piscine) : il s’agit d’une brosse fixée sur un manche (télescopique ou non) ;
  • La brosse de parois : elle est dédiée au nettoyage des parois ;
  • La brosse pour ligne d’eau : elle est spécifiquement conçue pour la ligne d’eau ;
  • La brosse triangle : pratique pour nettoyer les coins du bassin.

Attention : la brosse de piscine est à choisir en fonction du revêtement de cette dernière (liner, coque, carrelage, etc.) afin de le nettoyer sans l’abîmer ! 

Un aspirateur de piscine

L’aspirateur de piscine permet d’aspirer facilement les impuretés et les déchets présents dans le fond du bassin. Relié à une prise balai via un tuyau, il envoie les saletés directement dans le système de filtration de la piscine.

Un robot de piscine

Le robot de piscine est un appareil qui vous aidera à entretenir votre bassin. Qu’il soit hydraulique, électrique ou à pression, le robot de piscine est un accessoire de nettoyage très efficace et surtout pratique, car il se déplace tout seul (aucune action manuelle n’est nécessaire). Certains modèles de robots sont même totalement autonomes et programmables.

Matériel d’analyse pour le traitement de l’eau

Procéder régulièrement à des analyses de l’eau de votre piscine est impératif pour préserver sa qualité et sa propreté. Vous devez ainsi contrôler le taux de désinfectant, le pH, l’alcalinité et la salinité de l’eau. Pour des analyses fiables, vous devez utiliser des accessoires spécifiques, comme des testeurs électroniques, de photomètres et d’analyseurs connectés.

Sur distripool.fr retrouvez tous les accessoires pour entretenir la piscine.

hivernage piscine

Hivernage de sa piscine : 7 erreurs à éviter

Pour un hivernage de piscine réussi, certaines erreurs sont à éviter. Découvrez lesquelles il ne faut surtout pas commettre !

Ne pas hiverner !

Rappelons les bases : en hiver, les piscines enterrées doivent être hivernées. Cela permet de protéger votre piscine et vos équipements des dégâts causés par l’hiver, notamment du gel qui peut casser de nombreux éléments de votre piscine.

Ce n’est pas tout, l’hivernage permet aussi de préserver la qualité d’eau et donc d’éviter d’avoir une piscine verte et sale au moment de sa remise en route dès l’arrivée des beaux jours.

Hiverner trop tôt ou trop tard…

Quand faut-il hiverner sa piscine ? Il est recommandé de procéder à l’hivernage de votre piscine (qu’il soit actif ou passif) dès que la température de l’eau est stabilisée en dessous de 12 degrés.

  • Si l’hivernage est réalisé trop tôt, cela peut avoir une incidence sur la qualité de l’eau et induire une remise en route de la piscine difficile. Au-dessus de 12 degrés, les micro-organismes et bactéries vont continuer de proliférer alors que la piscine est à l’arrêt ;
  • S’il est fait trop tard, vous pouvez être surpris par le gel et vos équipements pourraient en pâtir…

Vider le bassin totalement

Vidanger entièrement sa piscine est une grosse erreur. Pourquoi ? L’eau qu’elle contient permet de créer une résistance et de maintenir la structure de la piscine en place. Sans eau, le sol et les parois risquent de se déformer et de se fissurer. En plus, si vous videz totalement votre piscine, la garantie décennale n’est plus valable !

Pour autant, il faut tout de même faire baisser le niveau d’eau de la piscine lors de l’hivernage et cela, afin d’éviter que l’eau ne gèle et n’abîme votre bassin ou les canalisations. La ligne d’eau doit donc se trouver 10 cm en dessous des skimmers et des buses de refoulement.

Oublier de nettoyer le bassin et de traiter l’eau avec un produit d’hivernage

Autre erreur à ne pas commettre : hiverner une piscine sale. Comme la filtration est arrêtée, nettoyer le bassin et utiliser un produit d’hivernage, permet à l’eau de rester saine et ne pas virer au vert durant l’hiver.

Tips : si l’eau de votre piscine est trop sale après le nettoyage, vous pouvez aussi faire un traitement de choc pour la désinfecter et l’assainir, avant d’utiliser le produit d’hivernage.

Ne pas vidanger le système de filtration (hivernage passif)

Pour éviter que le gel ne s’installe dans les circuits du système de filtration et ne les casse, vous devez arrêter complètement la filtration et vidanger la pompe, le filtre, les circuits des skimmers et des refoulements, etc.

Ne pas mettre les accessoires d’hivernage en place !

Il existe des accessoires dédiés à l’hivernage. Ainsi, vous devez installer des flotteurs, des bouchons d’hivernage et des gizmos. Ces équipements sont indispensables pour éviter que de l’eau ne se retrouve dans les canalisations de la piscine et ne les abîme en cas de gel.

Laisser la bâche à bulles sur la piscine pendant l’hiver

La bâche à bulles n’est pas conçue pour l’hiver, c’est un accessoire qui s’utilise en été. Pour protéger l’eau, il faut utiliser une couverture dédiée : une bâche d’hivernage pour piscine ou un volet roulant.

Vous voilà parés à ne rien oublier pour l’hivernage de votre piscine. Pour avoir plus d’informations ou conseils sur les actions à effectuer lors d’un hivernage actif ou passif, n’hésitez pas à nous contacter !

pompe-pisicne-hors-sol

Filtration piscine : bien choisir sa pompe et son filtre de piscine !

Pour garder une eau propre et claire dans votre piscine il est indispensable d’utiliser un système de filtration. Il faudra alors choisir le bon filtre et la bonne pompe. Ceci en tenant compte d’un certain nombre de critères. Explications.

Pompe de filtration et filtre : à quoi servent-ils ?

Le circuit de filtration est composé d’une pompe et d’un filtre reliés hydrauliquement au bassin : l’eau de la piscine et ses impuretés sont aspirées par les skimmers à l’aide de la pompe de filtration. Elles sont ensuite envoyées dans le filtre, qui nettoie l’eau en retenant les saletés. Enfin, l’eau propre est renvoyée dans le bassin via les buses de refoulement.

Comment choisir sa pompe de filtration ?

Pour bien choisir votre pompe de filtration, vous devez vous intéresser au débit de la pompe. Il s’agit de sa capacité (exprimé en m³/heures ou en litres/minutes) ou puissance (exprimé en cheval-vapeur ou CV).

Pour calculer le débit réel de la pompe, divisez le volume du bassin (exprimé en m3) par le temps de recyclage (c’est le temps que met l’intégralité du volume de votre bassin à traverser le système de filtration).

Vous devez choisir une pompe qui soit assez puissante pour faire circuler l’eau dans le système et la filtrer dans sa totalité en 4 à 5 heures.

Par exemple : si le volume du bassin fait de 40 m3, votre pompe à filtration doit avoir une puissance de 3/4 CV soit 10 m3/h. Plus le bassin est grand et plus la puissance doit être grande. Pour un volume de basin entre 100 m3, la puissance de votre pompe à filtration doit être de 2 CV soit environ 25 m3/h.

Et le filtre de piscine ?

Le filtre doit être choisi en adéquation avec votre pompe. Il doit avoir une puissance ou débit de filtration égale ou supérieur à votre pompe.

Par exemple : si vous souhaitez filtrer un bassin de 56 m³ d’eau en 4 heures, il vous faudra choisir une pompe de filtration de 14 m³/heure et un filtre de 14  à 15  m³/heure.

Bon à savoir : plus l’eau passe lentement dans le filtre, plus la filtration est efficace. Il est peut-être donc judicieux alors si vous avez la place et le budget de surdimensionner le filtre par rapport à la pompe.

Pour filtrer l’eau de votre bassin, il existe plusieurs types de filtres et système de filtration, parmi lesquels :  le filtre à sable, le filtre à cartouchele groupe de filtrationle filtre monobloc

N’hésitez pas à contacter Distripool pour toutes questions relatives à la filtration de votre piscine. Notre équipe d’experts pourra vous conseiller et vous guider.

installer-bache-hivernage

Hivernage passif de la piscine : To Do List !

Il est temps de procéder à l’hivernage passif du bassin ! Découvrez une To Do List, pour être sûr de ne pas oublier les étapes importantes à réaliser.

Durant la saison hivernale, il est fortement recommandé de mettre sa piscine en hivernage. Le bon moment ? Lorsque la température de l’eau de votre piscine se maintient en dessous de 12 °C. Zoom sur les étapes clés d’un hivernage passif réussi.

1# NETTOYAGE DU BASSIN

La première étape de l’hivernage passif consiste à nettoyer tous les équipements de la piscine. Ainsi, commencez par brosser la ligne d’eau et les escaliers, puis utilisez votre robot de piscine pour nettoyer les parois et le fond du bassin. Si l’eau de votre piscine est trop sale après le nettoyage, vous pouvez aussi faire un traitement de choc pour la désinfecter et l’assainir.

2# BAISSER LE NIVEAU D’EAU

  • Le niveau de l’eau du bassin devra ensuite être abaissé.

Pour éviter que l’eau de la piscine ne gèle et abîme votre bassin ou les canalisations, vous devez baisser le niveau d’eau de la piscine. Celui-ci ne doit pas dépasser les skimmeurs ni les buses de refoulement. L’idéal ? Environ 10 cm en dessous.

3# STOPPER LA FILTRATION ET LA NETTOYER

  • Eteindre le système de filtration puis vidanger les tuyaux ;
  • Nettoyer le filtre de votre piscine à l’aide d’un produit détartrant.

Une fois le nettoyage réalisé et le niveau de l’eau baissé, vous devez arrêter complètement la filtration et bien vidanger la pompe, le filtre, les circuits des skimmers et des refoulements, etc. Cela est essentiel pour éviter que le gel ne s’installe dans ces circuits. En effet, il peut faire exploser les canalisations. Ensuite, lavez le filtre de piscine avec un produit dédié.

4# RANGER LES ACCESSOIRES ET INSTALLER CEUX POUR L’HIVERNAGE

  • Retirez vos équipements de piscine et rangez-les ;
  • Poser des bouchons d’hivernage pour fermer les buses ;
  • Installer des flotteurs d’hivernage en diagonale de la piscine ;
  • Installer des gizmos dans les skimmeurs.

Ne laissez que le minium dans votre piscine. Côté accessoires dédiés l’hivernage : l’installation des flotteurs, des bouchons d’hivernage et des gizmos, permet d’éviter que de l’eau ne se retrouve dans les canalisations de la piscine.

5# VERSER UN PRODUIT D’HIVERNAGE DANS LA PISCINE

  • Verser le produit d’hivernage dans la piscine.

Le produit d’hivernage permet de lutter contre le développement de calcaire, les bactéries, les algues, etc. Comme la filtration est arrêtée, l’utilisation d’un produit d’hivernage vous garantira une bonne qualité d’eau durant l’hiver et vous facilitera ainsi la remise en route de votre piscine au printemps.

6# INSTALLER UNE COUVERTURE D’HIVERNAGE

Dernière étape : la couverture de la piscine à l’aide d’une bâche pour piscine ou d’un volet roulant. Ces accessoires permettent de protéger l’eau et la piscine des impuretés de l’hiver.

Terrasse : comment aménager les abords d’une piscine extérieure ?

aménagement terrasse piscine

Les abords d’une piscine demandent un aménagement bien pensé pour en profiter pleinement. Nos conseils pour bien aménager votre terrasse !

Disposer des plantes

Placées dans des pots ou jardinières, les plantes sont idéales pour donner du cachet à une terrasse. Vous pouvez également créer un espace vert autour de votre plage de piscine, en plantant de la végétation et des massifs de fleurs autour de celle-ci.

Attention, évitez de disposer vos plantations trop proches de votre bassin. Les plantations fragiles ne résisteront pas aux éclaboussures d’eau chlorée. De plus, d’autres plantes peuvent attirer des insectes ou amener des feuilles dans l’eau de la piscine.

Pour inviter la nature aux abords de votre terrasse, privilégiez des plantes robustes qui aiment le soleil. Dans cette optique, de nombreux propriétaires optent pour des plantes méditerranéennes, comme l’aloe vera, les palmiers et oliviers ou encore la lavande.

Poser un dallage

Le revêtement de votre terrasse est à choisir avec soin. Les couleurs et matériaux utilisés donneront le ton de votre décoration. Les teintes claires et lumineuses, créent un aspect chic et contemporain, les teintes plus foncées, un look authentique et design.

Parmi les matériaux disponibles sur le marché, vous aurez le choix entre le bois naturel ou composite, le carrelage, le béton, la pierre naturelle ou en pierre reconstituée. Chacun de ces sols a des avantages et inconvénients. L’essentiel est de choisir un revêtement qui vous plaît et qui est adapté à l’espace de baignade. Autrement dit, il doit être antidérapant pour éviter les glissades et chutes lorsque le sol est mouillé, sans aspérité, résistant à la chaleur et à l’eau.

Créer de l’ombre

Si une terrasse doit être ensoleillée pour pouvoir en profiter pleinement, il convient tout de même de créer des zones d’ombres. En effet, il est plus agréable de faire une sieste, de lire un livre ou de déjeuner à l’abri des rayons du soleil. Surtout cela contribue à maintenir une température plus supportable pendant la période estivale et évite les coups de soleil et les insolations !

Pool house, pergola, parasols, ou encore toile tendue… Plusieurs solutions existent pour vous protéger de la chaleur et créer de l’ombre sur votre terrasse. A vous de choisir celle qui vous convient le mieux, en fonction de vos goûts.

Installer une douche extérieure

La douche solaire est un accessoire qui permet de vous rincer avant et après la baignade. C’est d’ailleurs important pour l’hygiène et le bien-être. En vous rinçant, vous mettez votre corps à température et vous évitez d’emmener des impuretés avec vous dans l’eau. De plus, cela vous permet d’enlever les résidus de produits présents dans l’eau (comme le chlore qui peut être mauvais pour la peau sur le long terme).

Choisir du mobilier adapté

L’aménagement de la terrasse d’une piscine passe par l’achat de mobilier. Salon de jardin, transat, hamac, tables, chaises… Ces meubles d’extérieurs se déclinent en différents styles, du classique au plus design en passant par le rustique. Il y en a donc pour tous les goûts.

Pour les éléments outdoor, privilégier des textiles et matières résistants. Les tissus synthétiques, le bois (teck), la résine tressée sont donc à privilégier.

Placer des luminaires

Sur votre terrasse, n’oubliez pas d’installer des lumières. Lampes de jardin, éclairages solaires, torche, guirlande, brasero… Ces luminaires créent une atmosphère conviviale et cosy. Ils sont aussi indispensables pour renforcer la sécurité près de la piscine ! Ainsi, lorsque la nuit tombe, les abords du bassin et votre terrasse sont bien visibles.

Sur Distripool.fr, retrouvez de nombreux accessoires (mobiliers de jardin, luminaires, douches extérieures, etc.) pour aménager votre terrasse de piscine !

Margelle de piscine : les différents matériaux

margelle dalles piscine

Bois naturel, béton, pierres reconstituées… Il existe différents matériaux pour les margelles d’une piscine. Pour faire le bon choix, on vous explique leurs avantages et inconvénients.

La margelle de piscine, un élément indispensable

Les margelles de piscine sont les bordures qui entourent votre bassin. Ces dalles, qui constituent le rebord de la piscine, sont indispensables. Et pour cause, elles ont un rôle de protection. D’une part, leur forme arrondie sur le bord (côté intérieur de la piscine), permet aux baigneurs de se hisser hors de l’eau sans se blesser. D’autre part, elles protègent la piscine des saletés (car elles arrêtent les eaux pluie qui ruissellent de la plage de piscine vers le bassin). Les margelles jouent aussi un rôle de brises vagues. Enfin, elles habillent le contour de la piscine et contribuent à l’esthétisme général du bassin.

Les margelles de piscine sont disponibles dans différents matériaux. Chacun ayant, leurs avantages et inconvénients. On vous explique lesquels afin de vous aider dans votre choix de finition.

Les différents matériaux des margelles

 Parmi les matériaux utilisés pour les margelles de piscine, on distingue deux catégories :

  • Les margelles en matériaux naturels : elles sont en pierre naturelle ou en bois naturel. Elles sont onéreuses, demandent un entretien particulier, mais offrent un résultat haut de gamme ;
  • Les margelles préfabriquées : elles peuvent être en bois composite ou en pierre reconstituée, en béton moulé, en terre cuite, etc. Elles sont abordables, résistantes et imitent très bien les matières nobles. En plus, il existe un large choix de formes et teintes, pour coller aux goûts de chacun.

Les matériaux naturels

Les matériaux naturels sont d’un esthétisme redoutable ! En effet, ces matières nobles et naturelles donnent immédiatement un aspect haut de gamme aux abords de la piscine. En plus, elles ont l’avantage d’avoir une très bonne pérennité (à condition de les entretenir correctement). En revanche, elles restent assez onéreuses.

Parmi les matériaux naturels, on retrouve :

  • La margelle en pierre naturelle : elle est extrêmement résistante au temps, à l’eau, à la chaleur et aux passages répétés. Il vous faudra la choisir avec des propriétés antidérapantes, sinon gare aux risques de glissades ! L’inconvénient principal : son prix, très onéreux ;
  • La margelle en bois naturel : elle est élégante et chaleureuse. Elle est également très résistante et l’eau s’y évapore rapidement. En revanche, ce type de margelle demande un entretien particulier et régulier, au risque de s’abîmer prématurément. Aussi, sur certains types de bois des échardes peuvent être présentes ! ;
  • La margelle en béton : elle est design, robuste et facile à entretenir. En plus, elle n’est pas du tout glissante. Enfin, son prix reste assez abordable par rapport aux autres matières naturelles ;
  • La margelle en carrelage : elle est résistante et facile d’entretien. En revanche, cette surface est très glissante ! Il faut donc privilégier un carrelage antidérapant comme le grès cérame.

Les matériaux préfabriqués

  • La margelle en pierre reconstituée : elle n’a rien à envier à celle en pierre naturelle. En effet, elle imite à la perfection sa texture et se décline en de nombreuses couleurs et formes. Elle a aussi l’avantage d’être très résistantes (aux produits d’entretien, à l’eau, aux UV, etc.) et d’être antidérapantes. Enfin, par rapport aux margelles en pierre naturelle, elles sont beaucoup moins chères. Il s’agit donc d’une très bonne alternative ! ;
  • La margelle en bois composite : sa composition (faite de bois et de plastique) la rend étanche et très facile à entretenir ou nettoyer. Elle est également antidérapante. En plus, la margelle en bois composite imite également très bien le bois naturel et est donc très esthétique. En revanche, malgré son prix attractif, sa résistance dans le temps est plus faible, qu’une margelle en matériaux naturels.

Rendez-vous sur distripool.fr pour retrouver nos différentes margelles de piscine !

Comment nettoyer ma piscine hors-sol ?

2

La piscine hors sol requiert d’être nettoyée régulièrement. C’est même indispensable pour assurer sa longévité et préserver la qualité de l’eau. Quelles sont les tâches à réaliser pour un bon nettoyage ? Suivez le guide.

Parmi les différents types de piscines hors-sols, on retrouve les modèles suivants :

  • Piscine autoportante ;
  • Piscine tubulaire ;
  • Piscine hors sol en kit (bois, métal…).

Si la piscine hors sol est une alternative plus économique que l’installation d’une piscine enterrée, elle demande globalement le même nettoyage (qu’il s’agisse d’une piscine en bois, d’une piscine autoportante ou encore d’une piscine tubulaire) pour que l’eau reste propre et claire.

Nettoyer la surface de l’eau

Retirer les saletés qui flottent à la surface de l’eau est une des actions quotidiennes à réaliser. Pour cela, nettoyez le bassin à l’aide d’une épuisette. Enlevez les feuilles, les insectes et les gros débris.

L’astuce : installer une bâche à bulle après les baignades et le soir. En plus de garder l’eau à bonne température et de limiter l’évaporation de l’eau, elle constitue une barrière contre les dépôts et les impuretés !

Nettoyer le fond de la piscine hors sol

Pour nettoyer le fond du bassin, il vous suffit de frotter le sol à l’aide d’un balai dédié (pour ne pas abîmer le liner). Si votre piscine hors-sol est compatible, vous pouvez aussi utiliser un robot ou un aspirateur de piscine.

Cette tâche est à réaliser une fois par semaine. Le nettoyage du fond de la piscine est essentiel afin d’éviter le développement des algues. Sinon, l’eau peut virer au vert et le sol devenir très glissant.

Nettoyer les parois et la ligne d’eau

Une fois par mois, frottez les parois et la ligne d’eau de votre piscine. Nettoyez la ligne d’eau avec une brosse et les parois avec un balai ou robot.

Si cette étape est souvent négligée, elle est pourtant importante car ce sont des zones qui peuvent se salir vite. A long terme, ne pas nettoyer la ligne d’eau ou les parois peut même abîmer le revêtement et in fine abîmer votre bassin.

Nettoyer le filtre

C’est la dernière étape du nettoyage de votre piscine hors-sol. Pour cela, lavez la cartouche ou effectuez un « contre lavage » si vous avez un filtre à sable. Une action à réaliser toutes les semaines.

Si vous avez une piscine hors-sol en kit, pensez également à vider les paniers des skimmers et à laver et vider le préfiltre de la pompe une fois par mois.

Quel produit d’entretien pour piscine hors sol ?

Avec une piscine hors sol vous pouvez également traiter l’eau avec un produit chimique. Utilisez un produit désinfectant (chlore, brome, oxygène actif, etc.). Certaines piscines hors sols sont d’ailleurs vendues avec des kits d’entretien. Respectez les dosages et vérifiez régulièrement la qualité de l’eau (notamment, testez le pH).

En effet, un nettoyage manuel ne suffit pas toujours pour avoir une eau saine et propre. Surtout, cela évite de remplacer l’eau trop régulièrement.