Archives du mot-clé système filtration piscine

pompe-pisicne-hors-sol

Filtration piscine : bien choisir sa pompe et son filtre de piscine !

Pour garder une eau propre et claire dans votre piscine il est indispensable d’utiliser un système de filtration. Il faudra alors choisir le bon filtre et la bonne pompe. Ceci en tenant compte d’un certain nombre de critères. Explications.

Pompe de filtration et filtre : à quoi servent-ils ?

Le circuit de filtration est composé d’une pompe et d’un filtre reliés hydrauliquement au bassin : l’eau de la piscine et ses impuretés sont aspirées par les skimmers à l’aide de la pompe de filtration. Elles sont ensuite envoyées dans le filtre, qui nettoie l’eau en retenant les saletés. Enfin, l’eau propre est renvoyée dans le bassin via les buses de refoulement.

Comment choisir sa pompe de filtration ?

Pour bien choisir votre pompe de filtration, vous devez vous intéresser au débit de la pompe. Il s’agit de sa capacité (exprimé en m³/heures ou en litres/minutes) ou puissance (exprimé en cheval-vapeur ou CV).

Pour calculer le débit réel de la pompe, divisez le volume du bassin (exprimé en m3) par le temps de recyclage (c’est le temps que met l’intégralité du volume de votre bassin à traverser le système de filtration).

Vous devez choisir une pompe qui soit assez puissante pour faire circuler l’eau dans le système et la filtrer dans sa totalité en 4 à 5 heures.

Par exemple : si le volume du bassin fait de 40 m3, votre pompe à filtration doit avoir une puissance de 3/4 CV soit 10 m3/h. Plus le bassin est grand et plus la puissance doit être grande. Pour un volume de basin entre 100 m3, la puissance de votre pompe à filtration doit être de 2 CV soit environ 25 m3/h.

Et le filtre de piscine ?

Le filtre doit être choisi en adéquation avec votre pompe. Il doit avoir une puissance ou débit de filtration égale ou supérieur à votre pompe.

Par exemple : si vous souhaitez filtrer un bassin de 56 m³ d’eau en 4 heures, il vous faudra choisir une pompe de filtration de 14 m³/heure et un filtre de 14  à 15  m³/heure.

Bon à savoir : plus l’eau passe lentement dans le filtre, plus la filtration est efficace. Il est peut-être donc judicieux alors si vous avez la place et le budget de surdimensionner le filtre par rapport à la pompe.

Pour filtrer l’eau de votre bassin, il existe plusieurs types de filtres et système de filtration, parmi lesquels :  le filtre à sable, le filtre à cartouchele groupe de filtrationle filtre monobloc

N’hésitez pas à contacter Distripool pour toutes questions relatives à la filtration de votre piscine. Notre équipe d’experts pourra vous conseiller et vous guider.

Temps de filtration piscine : combien d’heures filtrer par jour ?

flitration temps piscine

Comment calculer le temps de filtration d’une piscine ? De quels facteurs dépend la durée de filtration ? Quand faut-il filtrer sa piscine ? Les réponses.

Filtrer l’eau de la piscine est essentiel pour garantir sa propreté et pouvoir s’y baigner en toute sécurité. Pour assurer la bonne qualité de l’eau, il convient de respecter un temps de filtration particulier. Il dépend de plusieurs facteurs, tels que la température de l’eau, le nombre de baigneurs ou encore la période d’utilisation du bassin. Explications.

Temps de filtration : la température de l’eau, fait partie de l’équation

Le calcul de la durée de filtration d’une piscine dépend surtout de la température de l’eau. Et pour cause, plus une eau est chaude, plus elle favorise la prolifération des micro-organismes (bactéries, algues, et autres champignons). Ainsi, plus vous chauffez votre piscine, plus vous devrez filtrer l’eau longtemps.

Calcul du temps de filtration en fonction de la température de l’eau

Pour savoir combien de temps filtrer, il suffit de réaliser une opération simple : diviser la température de l’eau par 2. A noter : en fonction du traitement utilisé, le temps de filtration peut être allongé.

A titre d’exemple, voici un tableau récapitulatif :

Température de l’eau

Temps de filtration minimum/ jours (chlore ou brome)

Temps de filtration minimum / jours (oxygène actif ou PHMB)

T < 10°C

2 heures

2 heures

10°C < T < 12°C

4 heures à 6 heures

4 heures

12°C < T < 16°C

6 heures à 8 heures

7 heures

16°C < T < 24°C

8 heures à 12 heures

12 heures

24°C < T < 27°C

12 heures à 14 heures

14 heures

27°C < T < 30°C

20 heures

20 heures

T > 30°C

24 heures

24 heures

Sachez que si le temps de filtration est important, vous pouvez répartir cette durée en deux ou trois cycles de filtration.

Bien sûr, la température de l’eau n’est pas le seul critère qui influence la durée de filtration journalière : le nombre de personne se baignant dans la piscine, l’environnement extérieur ou encore la période d’utilisation (saison estivale ou hiver) joue également un rôle. Cela est dû principalement à un plus gros apport de saletés dans l’eau du bassin.

Temps de filtration et nombre de baigneurs

Autre facteur à prendre en compte dans le calcul du temps de filtration de votre piscine : sa fréquentation. Autrement dit, le nombre de baigneurs dans le bassin. En effet, lors d’une baignade nous amenons diverses impuretés dans l’eau (notamment des matières organiques comme les résidus de crème solaire, les cellules mortes de la peau, ou encore la sueur…). Ainsi, plus le nombre de baigneurs est important, plus il faudra filtrer longtemps. En fonction de la fréquentation du bassin, il faut donc augmenter la durée de filtration de quelques heures. Lorsque la fréquentation est faible, respecter les durées correspondant à la température de l’eau (énoncées plus haut).

Temps de filtration et environnement extérieur

L’environnement extérieur conditionne également le temps de filtration de votre bassin. Vous devrez donc laisser fonctionner la filtration encore plus longtemps, si votre l’eau a tendance à accueillir des salissures liées à votre jardin (comme les feuilles, la terre, les herbes, les insectes…). Une piscine entourée d’arbres, de massifs de fleurs et autres végétations, se salit plus vite qu’une piscine entourée d’une grande terrasse, qu’une piscine couverte ou d’intérieur.

A quel moment activer la filtration de sa piscine ?

Le temps de filtration journalier n’est pas le même au fil des saisons. Durant la période estivale, il est nécessaire de laisser la filtration en marche plus longtemps (quelques heures de plus seulement). Cela est directement lié aux différents paramètres énoncés précédemment (baigneurs plus nombreux, saletés plus fréquentes…).

Quand filtrer en été ?

Les professionnels conseillent de filtrer la journée (durant les heures de baignade ou juste après) et de répartir la durée de filtration en deux cycles de filtration (ou trois cycles pour les temps de filtration les plus importants). Par exemple, si vous devez filtrer 6 heures, vous pouvez activer la filtration durant 2 heures le matin et pendant 4 heures l’après-midi.

Contrairement aux idées reçues, filtrer la nuit n’est pas une bonne idée. Pour cause, le phénomène de photosynthèse, qui favorise le développement des algues, est augmenté par la lumière (rayons du soleil) et la chaleur. De plus, activer la filtration en journée permet d’aider à répartir les produits chimiques (produits de traitement de l’eau), de manière plus homogène dans l’eau.

Quand faire tourner la filtration en hiver ?

Durant la période hivernale, et si vous avez opté pour un hivernage actif, divisez la température de l’eau par 3 afin d’obtenir le temps de filtration. En effet, lorsque la température de l’eau est inférieure à 10 °C, le développement des micro-organismes est limité. Il n’est pas donc pas nécessaire de filtrer autant qu’en pleine saison.

Vous avez d’autres questions sur les temps de filtration ou sur le système de filtration de votre bassin ? N’hésitez pas à contacter les experts de Distripool.

Comment installer un skimmer de piscine ?

3

Quand doit-être installé un skimmer ? Combien faut-il en installer ? A quel emplacement et à quelle hauteur ? Distripool, vous guide pour installer correctement les skimmers de votre piscine.

Qu’est-ce qu’un skimmer de piscine ?

Le skimmer (ou panier skimmer) est une pièce à sceller indispensable au bon fonctionnement de votre piscine. Premier élément du système de filtration, il sert de pré-filtre. Il écume la surface de l’eau pour en empêcher les grosses impuretés (végétaux, insectes, détritus…) de s’infiltrer dans les tuyaux de la piscine et de les boucher. Le skimmer est encastrée dans une paroi de la piscine et est muni d’un clapet anti-retour, qui évite aux saletés de retourner dans l’eau une fois capturées dans le panier.

Installer les skimmers lors de construction

L’installation des skimmers demande de respecter certaines règles, au risque d’un mauvais fonctionnement de votre piscine… Ils doivent être intégrés à la structure du bassin dès le début de sa construction. Ils doivent également être adaptés au revêtement de votre piscine (béton, bois, liner).

Ils peuvent être posés avant le coulage du béton, ou après si des réservations ont été réalisées pour ces pièces qui seront ultérieurement scellées au béton par des produits d’étanchéité.

Combien de skimmer(s) faut-il installer ?

Le nombre de skimmers dépend du volume du bassin. En moyenne, il faut compter 1 skimmer par 25m2 de plan d’eau.

A noter : le nombre de skimmers peut également varier en fonction du débit des canalisations. Ce débit doit correspondre au débit de la pompe de filtration. Demandez l’avis d’un professionnel.

Où les placer ?

L’emplacement des skimmers doit être étudié avec précision. Ils doivent être placés :

  • Sur la paroi opposée aux buses de refoulement et à la bonde de fond ;
  • Face au vent dominant, pour que ceux-ci amènent facilement les saletés dans le panier ;
  • Au niveau de la future ligne d’eau.

A quelle hauteur les installer ?

La hauteur des skimmers est également importante lors de leur installation. Ils doivent être placés le à 5 cm sous la margelle afin d’être au niveau de la future ligne d’eau. Le niveau d’eau devra remplir entre la moitié et les ¾ du skimmer, afin d’assurer un fonctionnement optimal de la filtration, sans prise d’air. Les skimmers doivent également être placés à environ 1 mètre des angles.

Chez Distripool.fr, nous pouvons vous aider pour le choix de vos skimmers, pour leur installation mais également pour la construction de votre piscine enterrée. N’hésitez pas à contacter notre équipe d’experts pour plus d’informations.

3 équipements pour une piscine connectée

16

Certains objets connectés peuvent vous éviter de réaliser certaines tâches contraignantes liés à l’entretien et au bon fonctionnement de votre piscine ! Découvrez ceux qui vont vous simplifier la vie et vous permettre de profiter pleinement de votre bassin.

Une piscine est un haut lieu de détente et d’amusement pour toute la famille. Mais, pour s’y baigner en toute sécurité, un bon entretien est nécessaire… Si cette tâche demande parfois du temps, il existe des solutions pour simplifier grandement la surveillance et l’entretien du bassin. Parmi elles, les objets connectés. Ces bijoux de technologies vous permettent de gérer à distance (via Internet ou votre smartphone) différents éléments de votre piscine comme le chauffage, la filtration, l’éclairage, les analyses et le traitement de l’eau. Vite, optez pour une 100 % piscine connectée pour profiter uniquement des bons côtés de votre piscine.

Un analyseur d’eau connecté

Pour éviter de réaliser les analyses de l’eau, l’interprétation des résultats et le calcul des taux de produits, utilisez un analyseur d’eau connecté. Chez Distripool, nous vous proposons « ICO », un petit appareil connecté sous forme d’îlot à placer dans l’eau de votre piscine (dans le skimmer, sous le volet ou la bâche. Une fois dans l’eau) qui analyse la qualité de l’eau en temps réel. Les informations recueillies vous sont transmises via une application dédiée. Lorsqu’une anomalie visible (algues, eau troublée, dépôts calcaire) ou invisible (bactérie, eau agressive…) est enregistrée, l’appareil vous l’indique et vous donne des recommandations d’actions à mener.

Un coffret électrique intelligent

Se rendre dans le local technique pour ajuster les paramètres de la pompe de filtration peut parfois être contraignant. Pour vous faciliter cette tâche, Distripool lance « Distri-box », un coffret électrique intelligent. Il assure les mêmes fonctions qu’un coffret électrique classique. Mais, il comprend un module de pilotage intelligent qui remplace l’horloge de programmation traditionnelle. Grâce à lui, le système est totalement automatisé. Cerise sur le gâteau, il permet aussi de gérer l’éclairage grâce à une télécommande, le pilotage de la PAC et du traitement de l’eau.

Une solution domotique

Autre solution pour faciliter l’entretien et la surveillance de votre bassin : « Hydrapool ». Il s’agit d’un système qui vous permet de contrôler et commander à distance les différents équipements de votre piscine, via une application. En pratique, « Hydrapool » permet le relevé de diverses informations comme l’état de la pompe, la température de l’eau, le contrôle du pH et du taux de désinfection de l’eau ou encore la pression du filtre. Mais, il permet également de commander la filtration, la pompe à chaleur, la régulation du pH de l’eau et de la désinfection de l’eau et l’éclairage.

Retrouvez ces objets connectés sur www.distripool.fr et retrouvez également toutes nos solutions domotiques pour une piscine 100 % connectée.

Filtre à sable : fonctionnement et entretien

11

Qu’est-ce qu’un filtre à sable et comment fonctionne-t-il exactement ? Comment entretenir ce système de filtration pour piscine ? Les réponses.

Pour avoir une bonne qualité d’eau dans votre piscine, il faut combiner un traitement chimique (chlore, brome, ou autre) avec un bon système de filtration. Parmi ceux existant sur le marché, on retrouve le filtre à sable.

Qu’est-ce qu’un filtre à sable et comment ça fonctionne ?

Un filtre à sable est un système de filtration qui se compose d’une cuve remplie de sable. Le fonctionnement de cette filtration est très simple. L’eau de la piscine chargée d’impuretés est aspirée par les skimmers à l’aide d’une pompe. Elle passe ensuite dans la cuve où elle est filtrée par le sable (qui retient les impuretés). À noter : la finesse de filtration du filtre à sable se situe entre 30 à 40 microns. Puis, l’eau propre est rejetée dans le bassin via les buses de refoulement.

Sachez que la circulation de l’eau à travers le filtre à sable est gérée par une vanne multivoie (4 à 7 voies selon les modèles). Elle permet ainsi de réaliser diverses opérations d’entretien comme : la filtration de l’eau de la piscine, le nettoyage du filtre à sable, le rinçage du filtre et des canalisations, la vidange de l’eau de la piscine (mise à l’égout), la circulation de l’eau sans passer par le filtre, la fermeture ou l’ouverture du système de filtration ou encore la mise en hivernage du système.

Zoom sur l’entretien du filtre à sable pour piscine

L’entretien d’un filtre à sable est relativement facile. Il consiste à :

  • Effectuer un « contre lavage », entre 1 fois par semaine et 1 fois par mois ;
  • Pratiquer un nettoyage chimique du filtre, 2 fois par an en moyenne ;
  • Changer le sable, environ tous les 3 à 5 ans.

Le contre-lavage du filtre à sable de piscine

Avec le temps, le filtre à sable se charge d’impuretés. L’eau a alors plus de mal à circuler dans le filtre et la pression de nettoyage augmente. C’est alors que vous devez procéder à ce que l’on appelle « un contre-lavage ». Pour cela, c’est facile, il suffit d’utiliser la vanne. En pratique, placez-la en position « lavage » (ou « contre-lavage ») puis en position « rinçage », avant de la repositionner en mode « filtration ». Attention, il faut couper la pompe et la redémarrer entre chaque étape.

Le nettoyage chimique du filtre à sable

Le filtre étant toujours en contact avec l’eau de la piscine, du tartre voire des algues peuvent s’y accumuler et in fine diminuer son efficacité. Un nettoyage chimique est donc nécessaire pour préserver le bon fonctionnement du filtre. Il s’effectue à l’aide de produits détartrants en poudre (à manipuler avec précaution). Pour cela, vous devez vider votre filtre, laisser agir un produit spécifique, puis rincer le filtre en rejetant son contenu chimique à l’égout. N’hésitez pas à faire appel à un professionnel pour cette tâche.

Le changement de sable du filtre

Il est également préférable de faire appel à un professionnel pour changer le sable de votre filtration de piscine, mais cette opération aussi être réalisée par vos soins. Pour cela, il convient de vidanger l’eau du filtre à sable et de laisser sécher le sable afin de faciliter son extraction. Ensuite, enlevez tout le sable et remplacez-le par du neuf.

N’hésitez pas à contacter Distripool pour toutes questions relatives à la filtration de votre piscine. Notre équipe d’experts pourra vous conseiller et vous guider.

Quelle filtration choisir pour une piscine hors-sol ?

13

Vous souhaitez équiper votre piscine hors-sol d’un bon système de filtration ? Épurateur à cartouche, groupe de filtration ou filtration classique… Plusieurs solutions existent. On vous explique comment choisir la filtration la plus adaptée à votre piscine hors-sol.

L’épurateur à cartouche pour piscine hors-sol

L’épurateur à cartouche est un système de filtration composé d’un filtre à cartouche et d’une pompe. Ce système tout-en-un est spécialement conçu pour les piscines hors-sols, notamment autoportantes ou tubulaires de petit volume (inférieur à 30 m³).

Facile à installer, il se raccorde à la piscine par deux tuyaux et se branche à une prise électrique. Côté fonctionnement, c’est simple : l’eau chargée d’impuretés est aspirée par la pompe, passe par un tuyau qui la conduit dans le filtre à cartouche où elle est nettoyée. Puis, l’eau propre est réinjectée dans le bassin via l’autre tuyau.

Le groupe de filtration pour piscine hors-sol

Un groupe de filtration est un système de filtration composé d’une pompe et d’un filtre, souvent à sable ou à cartouche. Élément tout-en-un, la pompe de piscine et le filtre sont indissociables. Le fonctionnement de cette filtration est très simple. L’eau chargée d’impuretés est aspirée à l’aide de la pompe. Elle passe ensuite dans le filtre. Puis, l’eau propre est rejetée dans le bassin.

La mise en place du groupe de filtration est rapide et facile. Il s’installe en dehors de la piscine et se branche à une prise électrique. Le groupe de filtration s’adapte parfaitement aux piscines autoportantes, tubulaires ou en kit. Il faut simplement le choisir en fonction du volume d’eau à traiter, autrement dit en fonction de la taille de votre bassin.

Les systèmes de filtration classique

Si vous avez une piscine en kit, en bois ou en acier par exemple, vous pouvez également opter pour un système de filtration « classique ». Dans ce cas tous les éléments (la pompe, le filtre, les tuyaux, les skimmer, etc.) sont séparés et doivent être raccordés par vos soins ou par un professionnel. Ce type de filtration nécessite donc des travaux et l’installation d’un local technique.

Comment choisir le bon système de filtration pour une piscine hors-sol ?

Pour savoir quel système de filtration est le plus adapté à vos besoins, vous devez prendre en compte :

  • La taille du bassin et le volume d’eau ;
  • La nature de la piscine : autoportante, tubulaire ou en kit.

S’il s’agit d’une piscine hors-sol autoportante ou tubulaire qui ne sera utilisée qu’en été, préférez un groupe de filtration ou un épurateur à cartouche. L’épurateur est à privilégier pour les plus petites piscines. Avec une piscine en kit (en bois par exemple), destinée à rester dans le jardin toute l’année, il peut être judicieux d’investir dans une filtration de qualité… Notez tout de même que pour ce type de piscine le système de filtration est souvent fourni avec le matériel nécessaire à son installation.

Pour plus d’informations sur les systèmes de filtration des piscines hors-sols, n’hésitez pas à contacter nos experts. Sur le site www.distripool.fr vous retrouverez également notre gamme de groupes de filtration destinée aux piscines hors-sols.

Le bio filtre : un bloc de filtration innovant

BIO FILTRE

Qu’est-ce que le « Bio Filtre » ? Comment fonctionne-t-il ? Quels sont ses avantages pour votre piscine ? Les réponses avec son créateur, Thierry JULIA.

Le « Bio Filtre » est un système de filtration qui ne nécessite pas de local technique. Très pratique, il présente également des avantages économiques et écologiques. Son créateur, Thierry JULIA, constructeur de piscine depuis 1988 et ancien technicien en bureau d’étude chez Airbus, nous en dit plus sur cette innovation.

Pourquoi avez-vous créé le bio filtre ?

Thierry JULIA : Avant le bio filtre, les systèmes de filtration étaient soit traditionnels, utilisant un local technique équipé d’une machinerie complexe nécessitant des évacuations et un circuit hydraulique ; soit contre la piscine dans un bloc filtrant inesthétique, souvent bruyant, exiguë et dont l’aspiration et le refoulement sont au même endroit, contrairement aux bonnes règles de la circulation de l’eau dans les piscines.

Il y avait donc un besoin : créer un système performant, simple, ne nécessitant pas de local technique, invisible et insonore, respectant la circulation traditionnelle de l’eau, très peu consommateur d’électricité et d’eau pour préserver la nature. Ce système n’existait pas, nous l’avons inventé.

Comment ça fonctionne exactement ?

TJ : Le système est constitué d’un ou plusieurs modules en fonction du volume de la piscine :

  • Pour un bassin jusqu’à 25 m3 : 1 module filtrant ;
  • Pour un bassin jusqu’à 50 m3 : 2 modules filtrants ;
  • Pour un bassin jusqu’à 75 m3 : 3 modules filtrants, etc…

Chaque module est constitué d’un réservoir cylindrique compact enterré dans le remblai contre le mur de la piscine. A l’intérieur de ce réservoir se trouve une mini pompe immergée à moteur numérique. On trouve également  2 filtres (un premier à poche et un second à cartouche), la particularité de ces filtres est leur capacité (6 fois supérieure à la norme). Cette dernière caractéristique permet d’augmenter la fréquence de l’entretien.

Enfin,  chaque module est simplement relié à une pièce d’aspiration (bonde de fond ou skimmer) et à un refoulement par deux tuyaux.

En pratique, l’arrivée de l’eau dans le module se fait naturellement par le principe des vases communicants, cela évite les pertes en charge dans les tuyaux et améliore fortement le rendement de la pompe.  Ensuite, la pompe permet d’injecter l’eau filtrée dans les refoulements.

fonctionnement bloc filtrant Bio Filtre

Quels sont les avantages écologiques et économiques du bio filtre ?

TJ : La consommation électrique est pratiquement 10 fois moins importante qu’une pompe classique (soit une économie d’environ 250 euros par an). La consommation d’eau pour le nettoyage des filtres est, quant à elle, de quelques dizaines de litres par an (un filtre traditionnel à sable consomme environ 10 000 litres d’eau par an) »

Peut-on installer un bio filtre sur toutes les piscines ?

TJ : Le bio filtre est compatible avec toutes les piscines enterrées, de la plus petite familiale aux piscines publiques (en multipliant le nombre de modules. En revanche, ce système de filtration s’installe pendant la construction de la piscine, il n’est pas simple de le monter sur une piscine existante.

Retrouvez le bloc de filtration « BIO FILTRE » en exclusivité sur notre site www.distripool.fr. Et n’hésitez pas à nous contacter pour toutes informations supplémentaires.

Pour allez plus loin, regardez notre vidéo  »Filtration piscine : Bio Filtre écologique et très silencieuse«