Archives du mot-clé système de filtration

pompe-pisicne-hors-sol

Filtration piscine : bien choisir sa pompe et son filtre de piscine !

Pour garder une eau propre et claire dans votre piscine il est indispensable d’utiliser un système de filtration. Il faudra alors choisir le bon filtre et la bonne pompe. Ceci en tenant compte d’un certain nombre de critères. Explications.

Pompe de filtration et filtre : à quoi servent-ils ?

Le circuit de filtration est composé d’une pompe et d’un filtre reliés hydrauliquement au bassin : l’eau de la piscine et ses impuretés sont aspirées par les skimmers à l’aide de la pompe de filtration. Elles sont ensuite envoyées dans le filtre, qui nettoie l’eau en retenant les saletés. Enfin, l’eau propre est renvoyée dans le bassin via les buses de refoulement.

Comment choisir sa pompe de filtration ?

Pour bien choisir votre pompe de filtration, vous devez vous intéresser au débit de la pompe. Il s’agit de sa capacité (exprimé en m³/heures ou en litres/minutes) ou puissance (exprimé en cheval-vapeur ou CV).

Pour calculer le débit réel de la pompe, divisez le volume du bassin (exprimé en m3) par le temps de recyclage (c’est le temps que met l’intégralité du volume de votre bassin à traverser le système de filtration).

Vous devez choisir une pompe qui soit assez puissante pour faire circuler l’eau dans le système et la filtrer dans sa totalité en 4 à 5 heures.

Par exemple : si le volume du bassin fait de 40 m3, votre pompe à filtration doit avoir une puissance de 3/4 CV soit 10 m3/h. Plus le bassin est grand et plus la puissance doit être grande. Pour un volume de basin entre 100 m3, la puissance de votre pompe à filtration doit être de 2 CV soit environ 25 m3/h.

Et le filtre de piscine ?

Le filtre doit être choisi en adéquation avec votre pompe. Il doit avoir une puissance ou débit de filtration égale ou supérieur à votre pompe.

Par exemple : si vous souhaitez filtrer un bassin de 56 m³ d’eau en 4 heures, il vous faudra choisir une pompe de filtration de 14 m³/heure et un filtre de 14  à 15  m³/heure.

Bon à savoir : plus l’eau passe lentement dans le filtre, plus la filtration est efficace. Il est peut-être donc judicieux alors si vous avez la place et le budget de surdimensionner le filtre par rapport à la pompe.

Pour filtrer l’eau de votre bassin, il existe plusieurs types de filtres et système de filtration, parmi lesquels :  le filtre à sable, le filtre à cartouchele groupe de filtrationle filtre monobloc

N’hésitez pas à contacter Distripool pour toutes questions relatives à la filtration de votre piscine. Notre équipe d’experts pourra vous conseiller et vous guider.

Temps de filtration piscine : combien d’heures filtrer par jour ?

flitration temps piscine

Comment calculer le temps de filtration d’une piscine ? De quels facteurs dépend la durée de filtration ? Quand faut-il filtrer sa piscine ? Les réponses.

Filtrer l’eau de la piscine est essentiel pour garantir sa propreté et pouvoir s’y baigner en toute sécurité. Pour assurer la bonne qualité de l’eau, il convient de respecter un temps de filtration particulier. Il dépend de plusieurs facteurs, tels que la température de l’eau, le nombre de baigneurs ou encore la période d’utilisation du bassin. Explications.

Temps de filtration : la température de l’eau, fait partie de l’équation

Le calcul de la durée de filtration d’une piscine dépend surtout de la température de l’eau. Et pour cause, plus une eau est chaude, plus elle favorise la prolifération des micro-organismes (bactéries, algues, et autres champignons). Ainsi, plus vous chauffez votre piscine, plus vous devrez filtrer l’eau longtemps.

Calcul du temps de filtration en fonction de la température de l’eau

Pour savoir combien de temps filtrer, il suffit de réaliser une opération simple : diviser la température de l’eau par 2. A noter : en fonction du traitement utilisé, le temps de filtration peut être allongé.

A titre d’exemple, voici un tableau récapitulatif :

Température de l’eau

Temps de filtration minimum/ jours (chlore ou brome)

Temps de filtration minimum / jours (oxygène actif ou PHMB)

T < 10°C

2 heures

2 heures

10°C < T < 12°C

4 heures à 6 heures

4 heures

12°C < T < 16°C

6 heures à 8 heures

7 heures

16°C < T < 24°C

8 heures à 12 heures

12 heures

24°C < T < 27°C

12 heures à 14 heures

14 heures

27°C < T < 30°C

20 heures

20 heures

T > 30°C

24 heures

24 heures

Sachez que si le temps de filtration est important, vous pouvez répartir cette durée en deux ou trois cycles de filtration.

Bien sûr, la température de l’eau n’est pas le seul critère qui influence la durée de filtration journalière : le nombre de personne se baignant dans la piscine, l’environnement extérieur ou encore la période d’utilisation (saison estivale ou hiver) joue également un rôle. Cela est dû principalement à un plus gros apport de saletés dans l’eau du bassin.

Temps de filtration et nombre de baigneurs

Autre facteur à prendre en compte dans le calcul du temps de filtration de votre piscine : sa fréquentation. Autrement dit, le nombre de baigneurs dans le bassin. En effet, lors d’une baignade nous amenons diverses impuretés dans l’eau (notamment des matières organiques comme les résidus de crème solaire, les cellules mortes de la peau, ou encore la sueur…). Ainsi, plus le nombre de baigneurs est important, plus il faudra filtrer longtemps. En fonction de la fréquentation du bassin, il faut donc augmenter la durée de filtration de quelques heures. Lorsque la fréquentation est faible, respecter les durées correspondant à la température de l’eau (énoncées plus haut).

Temps de filtration et environnement extérieur

L’environnement extérieur conditionne également le temps de filtration de votre bassin. Vous devrez donc laisser fonctionner la filtration encore plus longtemps, si votre l’eau a tendance à accueillir des salissures liées à votre jardin (comme les feuilles, la terre, les herbes, les insectes…). Une piscine entourée d’arbres, de massifs de fleurs et autres végétations, se salit plus vite qu’une piscine entourée d’une grande terrasse, qu’une piscine couverte ou d’intérieur.

A quel moment activer la filtration de sa piscine ?

Le temps de filtration journalier n’est pas le même au fil des saisons. Durant la période estivale, il est nécessaire de laisser la filtration en marche plus longtemps (quelques heures de plus seulement). Cela est directement lié aux différents paramètres énoncés précédemment (baigneurs plus nombreux, saletés plus fréquentes…).

Quand filtrer en été ?

Les professionnels conseillent de filtrer la journée (durant les heures de baignade ou juste après) et de répartir la durée de filtration en deux cycles de filtration (ou trois cycles pour les temps de filtration les plus importants). Par exemple, si vous devez filtrer 6 heures, vous pouvez activer la filtration durant 2 heures le matin et pendant 4 heures l’après-midi.

Contrairement aux idées reçues, filtrer la nuit n’est pas une bonne idée. Pour cause, le phénomène de photosynthèse, qui favorise le développement des algues, est augmenté par la lumière (rayons du soleil) et la chaleur. De plus, activer la filtration en journée permet d’aider à répartir les produits chimiques (produits de traitement de l’eau), de manière plus homogène dans l’eau.

Quand faire tourner la filtration en hiver ?

Durant la période hivernale, et si vous avez opté pour un hivernage actif, divisez la température de l’eau par 3 afin d’obtenir le temps de filtration. En effet, lorsque la température de l’eau est inférieure à 10 °C, le développement des micro-organismes est limité. Il n’est pas donc pas nécessaire de filtrer autant qu’en pleine saison.

Vous avez d’autres questions sur les temps de filtration ou sur le système de filtration de votre bassin ? N’hésitez pas à contacter les experts de Distripool.

Comment installer un skimmer de piscine ?

3

Quand doit-être installé un skimmer ? Combien faut-il en installer ? A quel emplacement et à quelle hauteur ? Distripool, vous guide pour installer correctement les skimmers de votre piscine.

Qu’est-ce qu’un skimmer de piscine ?

Le skimmer (ou panier skimmer) est une pièce à sceller indispensable au bon fonctionnement de votre piscine. Premier élément du système de filtration, il sert de pré-filtre. Il écume la surface de l’eau pour en empêcher les grosses impuretés (végétaux, insectes, détritus…) de s’infiltrer dans les tuyaux de la piscine et de les boucher. Le skimmer est encastrée dans une paroi de la piscine et est muni d’un clapet anti-retour, qui évite aux saletés de retourner dans l’eau une fois capturées dans le panier.

Installer les skimmers lors de construction

L’installation des skimmers demande de respecter certaines règles, au risque d’un mauvais fonctionnement de votre piscine… Ils doivent être intégrés à la structure du bassin dès le début de sa construction. Ils doivent également être adaptés au revêtement de votre piscine (béton, bois, liner).

Ils peuvent être posés avant le coulage du béton, ou après si des réservations ont été réalisées pour ces pièces qui seront ultérieurement scellées au béton par des produits d’étanchéité.

Combien de skimmer(s) faut-il installer ?

Le nombre de skimmers dépend du volume du bassin. En moyenne, il faut compter 1 skimmer par 25m2 de plan d’eau.

A noter : le nombre de skimmers peut également varier en fonction du débit des canalisations. Ce débit doit correspondre au débit de la pompe de filtration. Demandez l’avis d’un professionnel.

Où les placer ?

L’emplacement des skimmers doit être étudié avec précision. Ils doivent être placés :

  • Sur la paroi opposée aux buses de refoulement et à la bonde de fond ;
  • Face au vent dominant, pour que ceux-ci amènent facilement les saletés dans le panier ;
  • Au niveau de la future ligne d’eau.

A quelle hauteur les installer ?

La hauteur des skimmers est également importante lors de leur installation. Ils doivent être placés le à 5 cm sous la margelle afin d’être au niveau de la future ligne d’eau. Le niveau d’eau devra remplir entre la moitié et les ¾ du skimmer, afin d’assurer un fonctionnement optimal de la filtration, sans prise d’air. Les skimmers doivent également être placés à environ 1 mètre des angles.

Chez Distripool.fr, nous pouvons vous aider pour le choix de vos skimmers, pour leur installation mais également pour la construction de votre piscine enterrée. N’hésitez pas à contacter notre équipe d’experts pour plus d’informations.

Comment rendre une piscine plus éco-responsable ?

13

Rendre sa piscine plus éco-responsable, c’est possible ! En effet, des alternatives plus respectueuses de l’environnement et écologiques existent, notamment pour traiter, filtrer et chauffer l’eau des bassins.

Depuis plusieurs années, des alternatives sont mises en place pour supprimer ou réduire l’utilisation de produits chimiques nécessaires au traitement de l’eau des piscines. Des innovations sont également développées pour diminuer la consommation énergétique des bassins (au niveau des systèmes de filtration, du chauffage et de l’éclairage). Enfin, de nouveaux équipements permettent aussi de limiter la consommation d’eau. Le but ? Avoir des piscines plus éco-responsables. On vous en dit plus.

Traitement de l’eau de la piscine : quelles alternatives aux produits chimiques ?

Les produits de traitement de l’eau (notamment les désinfectants) sont indispensables pour éliminer tous les micro-organismes (bactéries, algues, champignons) et de détruire les matières organiques (sueur, restes cosmétiques, peaux mortes provenant des baigneurs) présents dans l’eau de votre piscine. Sans eux, l’eau pourrait devenir impropre et engendrer des risques sanitaires. Or, l’utilisation de ces désinfectants (notamment le chlore et le brome) n’est pas très écologique… Alors, pour remplacer ou réduire l’utilisation de ces produits nocifs, des alternatives se développent. Parmi elles, on retrouve :

  • L’électrolyse de sel : le traitement de l’eau est réalisé grâce à un procédé qui transforme le sel en chlore naturel grâce à une activation électrique. Une fois salée, l’eau se traite seul car sous l’effet des UV le chlore naturel reprend sa forme de sel dissous et ainsi de suite. Il s’agit donc d’un traitement écologique qui ne nécessite aucun ajout de produits chimiques ;
  • L’oxygène actif : le traitement de l’eau est réalisé à base d’oxygène actif (une molécule naturelle) qui tue les micro-organismes par oxydation sans dégager de sous-produit toxique. En revanche, ce traitement doit être utilisé en complément d’un autre produit de traitement ;
  • Le traitement UV : le traitement de l’eau est réalisé à l’aide de lampes à rayons UV-C qui détruisent les micro-organismes afin de bloquer leur développement. Selon la FFP (Fédération Française de la piscine et du spa), cette solution permettrait de réduire la consommation des autres produits chimiques traditionnels de 80 % à 90 %.

Piscines : quelles solutions pour faire des économies d’énergies ?

Le système de chauffage

Afin de connaître la consommation énergétique des pompes à chaleur, un classement a été mis en place : le coefficient de performance énergétique (ou COP). Il s’agit du rapport entre la puissance restituée à la piscine sous forme de chaleur et la puissance électrique consommée par la pompe. Pour une démarche éco-responsable, privilégiez des pompes à chaleur avec un indice élevé, gage de meilleures performances.

Il existe également sur le marché des systèmes de chauffage qui ne consomment aucune énergie comme les chauffages solaires. Il s’agit de la solution la plus écologique, même si ses performances n’égalent pas celles des pompes à chaleur.

Aussi pour garder l’eau à bonne température, n’hésitez pas à adopter des gestes éco-responsables simples. Le fait de couvrir la piscine quand elle n’est pas utilisée avec une bâche à bulles, une couverture ou un abri est une excellente façon de faire des économies d’énergies.

Le système de filtration

Un système de filtration est indispensable pour la propreté de l’eau de votre piscine. Mais, il peut être énergivore s’il n’est pas adapté à la taille de votre bassin. Ainsi, il faut porter une attention particulière à ce critère au moment du choix de la filtration. C’est le premier réflexe éco-responsable à avoir. A noter, aujourd’hui, les systèmes de filtration traditionnels tendent à se montrer plus économes et utilisent des matériaux plus écologiques (cartouche en fibre végétale par exemple).

Ensuite, la technologie et surtout la domotique peut aider les propriétaires de piscine à faire des économies d’énergies. En effet, certains appareils permettent d’automatiser le système de filtration. Ces derniers surveillent la qualité de l’eau et déclenche la filtration automatiquement et uniquement quand cela est nécessaire. Une solution pratique, qui s’oriente vers une démarche plus écologique.

Enfin, de nouveaux systèmes de filtration écologiques voient le jour et s’imposent comme de véritables alternatives aux traditionnels filtres à sable ou à cartouche. C’est le cas du « Bio Filtre », disponible en exclusivité sur notre site www.ditripool.fr.

L’éclairage

L’éclairage de votre bassin peut aussi être optimisé pour être moins énergivore. Pour cela, privilégiez les ampoules LED.

Comment réduire la consommation d’eau d’une piscine ?

Pour maîtriser la consommation d’eau d’une piscine, la FPP conseille de renouveler au maximum un tiers du bassin chaque année. Il est donc inutile de vider totalement votre piscine. Sachez que le renouvellement d’eau peut même se faire grâce à la pluie, dans certaines régions. Aussi, sachez que les systèmes permettant de recouvrir les bassins comme les bâches à bulles, à barres, les volets automatiques, les abris peuvent limiter l’évaporation de l’eau et donc la consommation d’eau.

Filtre à sable : fonctionnement et entretien

11

Qu’est-ce qu’un filtre à sable et comment fonctionne-t-il exactement ? Comment entretenir ce système de filtration pour piscine ? Les réponses.

Pour avoir une bonne qualité d’eau dans votre piscine, il faut combiner un traitement chimique (chlore, brome, ou autre) avec un bon système de filtration. Parmi ceux existant sur le marché, on retrouve le filtre à sable.

Qu’est-ce qu’un filtre à sable et comment ça fonctionne ?

Un filtre à sable est un système de filtration qui se compose d’une cuve remplie de sable. Le fonctionnement de cette filtration est très simple. L’eau de la piscine chargée d’impuretés est aspirée par les skimmers à l’aide d’une pompe. Elle passe ensuite dans la cuve où elle est filtrée par le sable (qui retient les impuretés). À noter : la finesse de filtration du filtre à sable se situe entre 30 à 40 microns. Puis, l’eau propre est rejetée dans le bassin via les buses de refoulement.

Sachez que la circulation de l’eau à travers le filtre à sable est gérée par une vanne multivoie (4 à 7 voies selon les modèles). Elle permet ainsi de réaliser diverses opérations d’entretien comme : la filtration de l’eau de la piscine, le nettoyage du filtre à sable, le rinçage du filtre et des canalisations, la vidange de l’eau de la piscine (mise à l’égout), la circulation de l’eau sans passer par le filtre, la fermeture ou l’ouverture du système de filtration ou encore la mise en hivernage du système.

Zoom sur l’entretien du filtre à sable pour piscine

L’entretien d’un filtre à sable est relativement facile. Il consiste à :

  • Effectuer un « contre lavage », entre 1 fois par semaine et 1 fois par mois ;
  • Pratiquer un nettoyage chimique du filtre, 2 fois par an en moyenne ;
  • Changer le sable, environ tous les 3 à 5 ans.

Le contre-lavage du filtre à sable de piscine

Avec le temps, le filtre à sable se charge d’impuretés. L’eau a alors plus de mal à circuler dans le filtre et la pression de nettoyage augmente. C’est alors que vous devez procéder à ce que l’on appelle « un contre-lavage ». Pour cela, c’est facile, il suffit d’utiliser la vanne. En pratique, placez-la en position « lavage » (ou « contre-lavage ») puis en position « rinçage », avant de la repositionner en mode « filtration ». Attention, il faut couper la pompe et la redémarrer entre chaque étape.

Le nettoyage chimique du filtre à sable

Le filtre étant toujours en contact avec l’eau de la piscine, du tartre voire des algues peuvent s’y accumuler et in fine diminuer son efficacité. Un nettoyage chimique est donc nécessaire pour préserver le bon fonctionnement du filtre. Il s’effectue à l’aide de produits détartrants en poudre (à manipuler avec précaution). Pour cela, vous devez vider votre filtre, laisser agir un produit spécifique, puis rincer le filtre en rejetant son contenu chimique à l’égout. N’hésitez pas à faire appel à un professionnel pour cette tâche.

Le changement de sable du filtre

Il est également préférable de faire appel à un professionnel pour changer le sable de votre filtration de piscine, mais cette opération aussi être réalisée par vos soins. Pour cela, il convient de vidanger l’eau du filtre à sable et de laisser sécher le sable afin de faciliter son extraction. Ensuite, enlevez tout le sable et remplacez-le par du neuf.

N’hésitez pas à contacter Distripool pour toutes questions relatives à la filtration de votre piscine. Notre équipe d’experts pourra vous conseiller et vous guider.

Quelle filtration choisir pour une piscine hors-sol ?

13

Vous souhaitez équiper votre piscine hors-sol d’un bon système de filtration ? Épurateur à cartouche, groupe de filtration ou filtration classique… Plusieurs solutions existent. On vous explique comment choisir la filtration la plus adaptée à votre piscine hors-sol.

L’épurateur à cartouche pour piscine hors-sol

L’épurateur à cartouche est un système de filtration composé d’un filtre à cartouche et d’une pompe. Ce système tout-en-un est spécialement conçu pour les piscines hors-sols, notamment autoportantes ou tubulaires de petit volume (inférieur à 30 m³).

Facile à installer, il se raccorde à la piscine par deux tuyaux et se branche à une prise électrique. Côté fonctionnement, c’est simple : l’eau chargée d’impuretés est aspirée par la pompe, passe par un tuyau qui la conduit dans le filtre à cartouche où elle est nettoyée. Puis, l’eau propre est réinjectée dans le bassin via l’autre tuyau.

Le groupe de filtration pour piscine hors-sol

Un groupe de filtration est un système de filtration composé d’une pompe et d’un filtre, souvent à sable ou à cartouche. Élément tout-en-un, la pompe de piscine et le filtre sont indissociables. Le fonctionnement de cette filtration est très simple. L’eau chargée d’impuretés est aspirée à l’aide de la pompe. Elle passe ensuite dans le filtre. Puis, l’eau propre est rejetée dans le bassin.

La mise en place du groupe de filtration est rapide et facile. Il s’installe en dehors de la piscine et se branche à une prise électrique. Le groupe de filtration s’adapte parfaitement aux piscines autoportantes, tubulaires ou en kit. Il faut simplement le choisir en fonction du volume d’eau à traiter, autrement dit en fonction de la taille de votre bassin.

Les systèmes de filtration classique

Si vous avez une piscine en kit, en bois ou en acier par exemple, vous pouvez également opter pour un système de filtration « classique ». Dans ce cas tous les éléments (la pompe, le filtre, les tuyaux, les skimmer, etc.) sont séparés et doivent être raccordés par vos soins ou par un professionnel. Ce type de filtration nécessite donc des travaux et l’installation d’un local technique.

Comment choisir le bon système de filtration pour une piscine hors-sol ?

Pour savoir quel système de filtration est le plus adapté à vos besoins, vous devez prendre en compte :

  • La taille du bassin et le volume d’eau ;
  • La nature de la piscine : autoportante, tubulaire ou en kit.

S’il s’agit d’une piscine hors-sol autoportante ou tubulaire qui ne sera utilisée qu’en été, préférez un groupe de filtration ou un épurateur à cartouche. L’épurateur est à privilégier pour les plus petites piscines. Avec une piscine en kit (en bois par exemple), destinée à rester dans le jardin toute l’année, il peut être judicieux d’investir dans une filtration de qualité… Notez tout de même que pour ce type de piscine le système de filtration est souvent fourni avec le matériel nécessaire à son installation.

Pour plus d’informations sur les systèmes de filtration des piscines hors-sols, n’hésitez pas à contacter nos experts. Sur le site www.distripool.fr vous retrouverez également notre gamme de groupes de filtration destinée aux piscines hors-sols.

Nouveauté : « Hydrapool », la solution domotique pour votre piscine

Hydrapool

La domotique s’invite dans votre piscine avec « Hydrapool ». Une solution innovante qui permet de contrôler et commander à distance les différents équipements de votre piscine. On vous en dit plus sur ce nouveau produit.

Vérification du pH, désinfection, maintien de la température de l’eau… Parfois, l’entretien d’une piscine demande du temps. Pour simplifier les étapes de surveillance et d’entretien de votre bassin, découvrez « Hydrapool ».

« Hydrapool » : c’est quoi exactement ?

« Hydrapool » est une solution qui permet de contrôler et commander à distance les différents équipements de votre piscine, via une application dédiée. Pratique, ce système vous épargne les analyses de l’eau et autres réglages manuels lié à la piscine pour vous en faciliter l’entretien et l’utilisation.

En pratique, « Hydrapool » permet le relevé de diverses informations :

  • Etat de la pompe ;
  • Etat du volet (ouvert/fermé) ;
  • Mesures des températures ;
  • Contrôle du pH ;
  • Contrôle du niveau d’eau ;
  • Contrôle de la désinfection de l’eau ;
  • Etat de l’éclairage (on/off/ horloge) ;
  • Pression du filtre.

Mais, il permet également de commander certains éléments à distance :

  • La filtration (on/off/programmation) ;
  • La pompe à chaleur pour gérer la température de l’eau ;
  • La régulation du pH de l’eau et de la désinfection de l’eau ;
  • L’éclairage (on/off/programmation) ;

Hydrapool : comment ça marche ?

« Hydrapool » se compose de deux boîtiers :

  • Un boîtier « Hydrapool » à installer dans le local technique : il est connecté aux différents équipements de la piscine (sans besoin de compatibilité) et récolte les informations ;
  • Un boîtier « Hydrapool Connect » à installer dans la maison : il reçoit les informations du boîtier du local technique et les envoie directement à une application dédiée (via le Wi-Fi).

Avec l’application, vous pouvez lire ces informations, commander les différents équipements selon vos besoins, et même automatiser certaines tâches liées à l’entretien de la piscine, le tout à distance. L’application vous envoie des notifications et alertes (en cas de manque d’eau, risque de gel, encrassage du filtre, etc.).  A noter : toutes les informations sont aussi disponibles sans connexion internet, grâce aux commandes directement accessibles sur le boîtier du local technique.

Avec « Hydrapool », c’est plus que l’entretien de votre piscine qui est facilité, c’est son utilisation dans sa globalité. Retrouvez ce nouveau produit sur distripool.fr. Et, n’hésitez pas à contacter notre équipe pour plus d’informations sur la gestion et l’entretien des piscines via la domotique ou appareils connectés.