Archives du mot-clé hivernage

Quand mettre sa piscine en hivernage ?

hivernage quand date

En hiver, il est recommandé de mettre sa piscine en hivernage. Mais quand exactement ? Quel est le meilleur moment pour procéder à un hivernage passif ou actif ? Les réponses.

L’hivernage d’une piscine est indispensable

Durant la saison hivernale, il est fortement recommandé de mettre sa piscine en mode hivernage. En effet, comme votre bassin ne sera pas utilisé pendant de plusieurs mois, il n’est pas nécessaire de l’entretenir comme en pleine saison estivale.

L’hivernage permet (via des procédés d’entretien spécifiques) de protéger votre bassin et ses équipements des risques causés par l’hiver, notamment la formation de gel (qui peut endommager, voire casser de nombreux éléments de votre piscine). De plus, l’hivernage permet de préserver une certaine qualité d’eau, ce qui facilite ensuite la remise en route de la piscine au printemps.

Il existe 2 méthodes d’hivernage :

  • L’hivernage actif : conseillé dans les régions tempérées où l’hiver est doux ;
  • L’hivernage passif : conseillé dans les régions froides où il a tendance à geler.

Quand commencer l’hivernage de sa piscine ?

Il est important de procéder à l’hivernage de votre piscine à la bonne date. S’il est réalisé trop tôt, cela peut avoir une incidence sur la qualité de l’eau et induire une remise en route de la piscine difficile. S’il est fait trop tard, vous pouvez être surpris par le gel.

Ainsi, les professionnels conseillent de mettre en place un hivernage, qu’il soit actif ou passif, dès que la température de l’eau s’installe de manière constante en dessous de 12 degrés. A cette température les bactéries, algues et micro-organismes ne se développent plus.

Sachez que si la température de l’eau dépasse les 12°C, il faudra revenir à un fonctionnement et entretien normal, car les bactéries et micro-organismes recommenceront à proliférer.

De plus, notez que si vous utilisez un électrolyseur au sel, celui-ci ne doit pas fonctionner dans une eau inférieure à 16° C, sous peine de détériorer votre cellule d’électrolyse.

En fonction des régions et de vos équipements, l’hivernage d’une piscine peut donc commencer dès les premiers mois d’automne ou être mis en place au début de l’hiver (notamment dans les régions du sud de la France). Surveillez bien la température de l’eau de votre bassin et la météo ! Si vous doutez de la date de mise en hivernage de votre piscine, n’hésitez pas à nous contacternous pourrons vous conseiller.

Chez Distripool, nous vous proposons un Pack d’hivernage complet et divers produits pour réussir l’hivernage actif ou passif de votre bassin. Rendez-vous sur notre site pour en savoir plus !

Bien installer sa bâche d’hivernage

installer bache hivernage

Pour être efficace, une bâche d’hivernage doit être correctement posée et fixée. On vous explique comment faire.

En hiver, vous devez procéder à l’hivernage de votre piscine. Pour cela, vous devez suivre plusieurs étapes, mais également placer une bâche spécialement conçue pour l’hiver sur votre bassin. Ces bâches d’hivernage sont plus solides que les bâches classiques et servent à protéger l’eau des salissures et autres pollutions hivernale (telles que les feuilles ou la neige) qui peuvent s’amonceler dans le bassin. Pour être efficace, une bâche d’hivernage doit être correctement posée. On vous explique comment procéder à son installation.

Le positionnement de la bâche

Première étape pour installer une bâche d’hiver, la positionner correctement. Cela assure une pose parfaite et facilite la fixation. Il est conseillé d’être deux au minimum pour installer une bâche d’hivernage. En effet, cette dernière étant assez lourde, la poser tout seul est très difficile.

La bâche doit être étalée sur le bassin et centrée. L’espace de débordement autour de la piscine (au niveau des margelles et de la plage) doit être le même de chaque côté. Une fois votre bâche d’hiver mise en place, maintenez ses angles à l’aide d’objets lourds, pour que sa position ne bouge plus.

A noter : pour choisir la bonne taille de bâche, vous devez indiquer les cotes intérieures du bassin, car un débordement renforcé de + 0.70 m (soit 35 cm) est créer de chaque côté de la bâche. Cela concerne les modèles standards de piscine à inférieur à 70 m2. Ce débordement doit être en appui sur les margelles. Ensuite, il faut prendre en compte l’espace nécessaire sur la plage pour la bonne tension des sandows, soit au minimum 90 cm sur la totalité du tour de la piscine.

Les fixations

La plupart des bâches d’hivernage pour piscine enterrée se fixent à l’aide de pitons et de sandows. Les pitons sont des sortes de vis, dont la tête forme un anneau ou un crochet (piton crosse ou piton escamotable). Les sandows sont des câbles élastiques (comme des tendeurs) fixés à la bâche et qui vont venir s’accrocher au piton pour tendre la bâche et assurer son maintien.

A noter : pour fixer une bâche d’hiver, le choix des pitons dépend du type de sol dans lequel ils viendront s’ancrer. En effet, il existe des pitons escamotables adaptés aux surfaces en béton, des pitons pour sol en bois ou encoure pour gazon.

En fonction de type de pitons que vous avez choisi, leur installation diffère. Les pitons pour gazon s’enfoncent dans le sol, tandis que les autres sont à fixer dans votre plage à l’aide d’une perceuse et d’un maillet. Les pitons devront être alignés tout autour du bassin et également positionnés de manière à être pile au milieu des œillets (dans lesquels sont enfilés les sandows). Référez-vous à votre notice d’installation pour connaître la dimension des trous à percer et à quelles distances les pitons doivent être ancrés.

Une fois les pitons bien ancrés dans le sol, vous devez venir y attacher les sandows. Lorsque la bâche est attachée, elle doit être parfaitement tendue. Et le tour est joué !

Attention, durant l’hiver, vérifiez que les ancrages et les accessoires de fixation de la bâche et la bâche en elle-même ne soit pas détériorés. Il faut également que vous pensiez à retirer la neige et l’eau de pluie qui vont s’accumuler au fil des semaines.

Rendez-vous sur www.distripool.fr pour découvrir notre gamme de bâche d’hivernage et d’accessoires de fixation. N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations sur nos produits.

Sécurité : quel volet roulant pour piscine choisir ?

volet roulant securite

Découvrez quels sont les différents types de volets roulants pour piscine et leurs avantages avant de faire le bon choix.

Le volet roulant : un équipement de sécurité

Au-delà des avantages qu’il offre, notamment pour préserver la qualité de l’eau de votre bassin, le volet roulant est avant tout un élément de sécurité de votre piscine.

En effet, le volet roulant, aussi appelé volet de sécurité, fait partie des dispositifs de sécurité que la loi impose de mettre en place pour prévenir les risques d’accidents et de noyades. Pour être considéré comme tel, il doit répondre à une norme stricte (norme NF 90-308) et doit faire preuve d’une certaine résistance et d’une certaine solidité. Avec, vous pouvez ainsi laisser vos enfants jouer dans le jardin en toute sécurité, car votre piscine est totalement couverte.

2 types de volet roulant

Il existe 2 grandes familles de volets roulants pour piscine :

  • Le volet roulant hors sol (manuel ou automatique) ;
  • Le volet roulant immergé (automatique avec moteur en coffre sec ou dans l’axe).

Le volet roulant hors sol

La caractéristique principale d’un volet roulant hors sol, est l’axe sur lequel il s’enroule. Celui-ci se trouve hors de l’eau. Il est fixé sur les margelles de votre piscine.

Ce type de volet de sécurité peut fonctionner soit :

  • Manuellement : on parle alors de volet hors sol manuel. L’enroulement et le déroulement se font à la main grâce à une manivelle ou un volant. Sachez que l’installation de ce type de volet n’est pas possible sur des grands bassins. Préférez ce volet pour des bassins de 8 x 4 m maximum. Côté prix, il faut compter environ 1 600 à 2 500 € pour des bassins de 5 x 3 à 9 x 4 m ;
  • Automatiquement : on parle de volet roulant automatique. L’enroulement et le déroulement se font grâce à un moteur électrique (certains modèles peuvent aussi fonctionner via une batterie ou l’énergie solaire). Ainsi, il suffit d’appuyer sur un bouton pour actionner son ouverture ou sa fermeture. Comptez en moyenne, 2 100 euros à 6 000 euros pour des bassins standards.

A noter, le volet roulant hors sol (qu’il soit manuel ou automatique) peut avoir ou non un habillage. C’est-à-dire que l’enrouleur est caché dans un banc ou un coffre. Une solution qui permet de gagner en esthétisme.

Les volets immergés pour la piscine

Un volet roulant immergé est invisible à l’extérieur du bassin. L’axe sur lequel s’enroule le volet est logé dans une fosse technique (sur 1 mètre environ, au niveau de la largeur de la piscine).

Ce type de volet roulant est automatique. Il fonctionne soit avec :

  • Un moteur en coffre sec : dans ce cas, le moteur est placé à l’extérieur du bassin, dans un local technique maçonné. L’axe sur lequel s’enroule le volet traverse la paroi grâce à une pièce à sceller. Cette technique n’est presque plus utilisée car plus compliquée à installer, Mais elle reste légèrement moins chère que le moteur dans l’axe ;
  • Un moteur dans l’axe : dans ce cas, le moteur se situe dans l’axe, celui-ci repose sur le bord de la piscine grâce à un système d’équerre fixée sur l’arase du bassin. Cette technique peut tout à fait s’installer sur un bassin existant.

Sur Distripool.fr, nous mettons à votre disposition une large collection de volets roulants pour protéger l’eau de votre piscine. Rendez-vous sur notre site pour en savoir plus ou contacter notre équipe !

Pourquoi utiliser un produit d’hivernage pour sa piscine ?

produit hivernage piscine

L’utilisation d’un produit d’hivernage est indispensable dans le cadre d’un hivernage passif et vivement recommandée lors d’un hivernage actif. Mais, à quoi sert ce produit d’entretien pour piscine et comment l’utiliser ? Les réponses.

A quoi sert un produit d’hivernage ?

Que vous optiez pour un hivernage passif (où la filtration est stoppée) ou pour un hivernage actif (où la piscine fonctionne au ralenti), l’utilisation d’un produit d’hivernage vous garantira une bonne qualité d’eau durant tout l’hiver et vous facilitera ainsi la remise en route de votre piscine au printemps.

En effet, un produit d’hivernage à une action algicide, qui détruit les algues et enraye leur prolifération. L’eau reste saine et ne vire pas au vert. Si les algues ne sont pas directement dangereuses, elles servent de nourriture aux bactéries. Cette action est donc indispensable pour entretenir l’eau de votre piscine en hiver, en plus des étapes de l’hivernage, qu’il soit passif ou actif.

En plus, un produit d’hivernage peut avoir une action anticalcaire, qui empêche les dépôts de calcaire et de tartre sur les parois de la piscine. L’eau reste claire et ne se trouble pas. À noter : l’apparition de calcaire sur les parois peut favoriser l’incrustation des impuretés et surtout la prolifération des algues.

Chez Distripool, nous vous proposons un Pack d’hivernage complet, comprenant un produit d’hivernage AQUAHIVER de 5 L (pour 100 m3). Rendez-vous sur notre site pour en savoir plus.

Comment bien utiliser un produit d’hivernage ?

L’utilisation d’un produit d’hivernage est indispensable dans le cadre d’un hivernage passif et vivement recommandée lors d’un hivernage actif.

Dans les deux cas, vous devez attendre que la température de l’eau baisse en dessous de 15 °C pour utiliser un produit d’hivernage. Rappelons également qu’il est vivement déconseillé de procéder à l’hivernage de sa piscine lorsque la température est supérieure à 12 °C car l’eau peut tourner.

Une fois les étapes de nettoyage de la piscine et du filtre, du réglage du pH, de l’arrêt des régulateurs et autres catalyseurs et du traitement de choc au chlore, vous pouvez procéder au dépôt d’un produit d’hivernage. Pour cela, mettez le produit d’hivernage directement dans la piscine, devant les buses de refoulement. Pour faciliter le mélange du produit et de l’eau, n’hésitez pas à utiliser un balai qui vous aidera à propager le produit dans la totalité du bassin.

En ce qui concerne le dosage des produits d’hivernage, il dépend de la marque et surtout du volume d’eau de votre piscine. Ainsi, reportez-vous systématiquement à la notice explicative.

Piscine extérieure : l’eau peut-elle geler ?

piscine eau gel

Phénomène physique oblige, l’eau d’une piscine peut geler. Or, le gel est un ennemi qui peut détruire votre bassin et ses canalisations. Contre ce fléau, une seule solution : l’hivernage de votre piscine.

Une piscine gelée, c’est possible !

Le gel se traduit par un changement d’état de l’eau : celle-ci passe de l’état liquide à l’état solide. Ce phénomène a lieu lorsque la température de l’air passe d’une valeur positive à une valeur inférieure ou égale à 0 °C.

La transformation de l’eau en glace est un phénomène physique totalement naturelle. Ainsi, il est tout à fait possible que le gel s’installe dans votre piscine, à l’approche de l’hiver.

Quels sont les risques si l’eau d’une piscine gèle ?

Le gel qui se forme dans une piscine peut engendrer de nombreux dégâts. En effet, en se solidifiant l’eau de votre piscine va occuper un volume plus grand. Résultat : sous la pression de la glace, les parois et le revêtement de votre bassin peuvent se déformer et se fissurer. Mais il n’y a pas que les parois de votre piscine que le gel peut endommager. Les canalisations sont également en danger. Si l’eau gèle à l’intérieur des tuyaux, de la pompe ou encore du filtre, ils peuvent se casser et exploser sous la pression.

Les dégâts causés par le gel peuvent donc entraîner des réparations importantes et coûteuses. C’est pourquoi, il est nécessaire de réaliser un hivernage de votre piscine, chaque année, avant que le froid arrive.

L’hivernage de votre piscine est indispensable

Pour préserver le bon fonctionnement de votre piscine extérieure, il est nécessaire de procéder à un hivernage. Les professionnels conseillent de le débuter lorsque les températures baissent en dessous de 12 °C. Deux méthodes existent :

Si vous êtes pris de court par la baisse des températures, sachez qu’il est possible de relancer le système de filtration si la couche de glace est inférieure à 1 cm et si la buse de refoulement n’est pas prise dans cette couche de glace. En cas de doute, n’hésitez pas à contacter un professionnel.

Chez Distripool, nous proposons des packs d’hivernage complet, des coffrets de mise hors gel et des bâche et couverture d’hiver pour votre piscine. Rendez-vous sur notre site pour découvrir nos offres.

bache pisicine

Comment entretenir sa piscine en hiver ?

Erreur monumentale que d’attendre l’été pour entretenir sa piscine. C’est dès l’hiver qu’il faut commencer à se préparer pour la saison estivale. Distripool vous prodigue ses conseils d’entretien hivernal pour profiter de votre piscine dès les premiers rayons de soleil !

Lire la suite