Archives du mot-clé hivernage de piscine

hivernage piscine

Hivernage de sa piscine : 7 erreurs à éviter

Pour un hivernage de piscine réussi, certaines erreurs sont à éviter. Découvrez lesquelles il ne faut surtout pas commettre !

Ne pas hiverner !

Rappelons les bases : en hiver, les piscines enterrées doivent être hivernées. Cela permet de protéger votre piscine et vos équipements des dégâts causés par l’hiver, notamment du gel qui peut casser de nombreux éléments de votre piscine.

Ce n’est pas tout, l’hivernage permet aussi de préserver la qualité d’eau et donc d’éviter d’avoir une piscine verte et sale au moment de sa remise en route dès l’arrivée des beaux jours.

Hiverner trop tôt ou trop tard…

Quand faut-il hiverner sa piscine ? Il est recommandé de procéder à l’hivernage de votre piscine (qu’il soit actif ou passif) dès que la température de l’eau est stabilisée en dessous de 12 degrés.

  • Si l’hivernage est réalisé trop tôt, cela peut avoir une incidence sur la qualité de l’eau et induire une remise en route de la piscine difficile. Au-dessus de 12 degrés, les micro-organismes et bactéries vont continuer de proliférer alors que la piscine est à l’arrêt ;
  • S’il est fait trop tard, vous pouvez être surpris par le gel et vos équipements pourraient en pâtir…

Vider le bassin totalement

Vidanger entièrement sa piscine est une grosse erreur. Pourquoi ? L’eau qu’elle contient permet de créer une résistance et de maintenir la structure de la piscine en place. Sans eau, le sol et les parois risquent de se déformer et de se fissurer. En plus, si vous videz totalement votre piscine, la garantie décennale n’est plus valable !

Pour autant, il faut tout de même faire baisser le niveau d’eau de la piscine lors de l’hivernage et cela, afin d’éviter que l’eau ne gèle et n’abîme votre bassin ou les canalisations. La ligne d’eau doit donc se trouver 10 cm en dessous des skimmers et des buses de refoulement.

Oublier de nettoyer le bassin et de traiter l’eau avec un produit d’hivernage

Autre erreur à ne pas commettre : hiverner une piscine sale. Comme la filtration est arrêtée, nettoyer le bassin et utiliser un produit d’hivernage, permet à l’eau de rester saine et ne pas virer au vert durant l’hiver.

Tips : si l’eau de votre piscine est trop sale après le nettoyage, vous pouvez aussi faire un traitement de choc pour la désinfecter et l’assainir, avant d’utiliser le produit d’hivernage.

Ne pas vidanger le système de filtration (hivernage passif)

Pour éviter que le gel ne s’installe dans les circuits du système de filtration et ne les casse, vous devez arrêter complètement la filtration et vidanger la pompe, le filtre, les circuits des skimmers et des refoulements, etc.

Ne pas mettre les accessoires d’hivernage en place !

Il existe des accessoires dédiés à l’hivernage. Ainsi, vous devez installer des flotteurs, des bouchons d’hivernage et des gizmos. Ces équipements sont indispensables pour éviter que de l’eau ne se retrouve dans les canalisations de la piscine et ne les abîme en cas de gel.

Laisser la bâche à bulles sur la piscine pendant l’hiver

La bâche à bulles n’est pas conçue pour l’hiver, c’est un accessoire qui s’utilise en été. Pour protéger l’eau, il faut utiliser une couverture dédiée : une bâche d’hivernage pour piscine ou un volet roulant.

Vous voilà parés à ne rien oublier pour l’hivernage de votre piscine. Pour avoir plus d’informations ou conseils sur les actions à effectuer lors d’un hivernage actif ou passif, n’hésitez pas à nous contacter !

installer-bache-hivernage

Hivernage passif de la piscine : To Do List !

Il est temps de procéder à l’hivernage passif du bassin ! Découvrez une To Do List, pour être sûr de ne pas oublier les étapes importantes à réaliser.

Durant la saison hivernale, il est fortement recommandé de mettre sa piscine en hivernage. Le bon moment ? Lorsque la température de l’eau de votre piscine se maintient en dessous de 12 °C. Zoom sur les étapes clés d’un hivernage passif réussi.

1# NETTOYAGE DU BASSIN

La première étape de l’hivernage passif consiste à nettoyer tous les équipements de la piscine. Ainsi, commencez par brosser la ligne d’eau et les escaliers, puis utilisez votre robot de piscine pour nettoyer les parois et le fond du bassin. Si l’eau de votre piscine est trop sale après le nettoyage, vous pouvez aussi faire un traitement de choc pour la désinfecter et l’assainir.

2# BAISSER LE NIVEAU D’EAU

  • Le niveau de l’eau du bassin devra ensuite être abaissé.

Pour éviter que l’eau de la piscine ne gèle et abîme votre bassin ou les canalisations, vous devez baisser le niveau d’eau de la piscine. Celui-ci ne doit pas dépasser les skimmeurs ni les buses de refoulement. L’idéal ? Environ 10 cm en dessous.

3# STOPPER LA FILTRATION ET LA NETTOYER

  • Eteindre le système de filtration puis vidanger les tuyaux ;
  • Nettoyer le filtre de votre piscine à l’aide d’un produit détartrant.

Une fois le nettoyage réalisé et le niveau de l’eau baissé, vous devez arrêter complètement la filtration et bien vidanger la pompe, le filtre, les circuits des skimmers et des refoulements, etc. Cela est essentiel pour éviter que le gel ne s’installe dans ces circuits. En effet, il peut faire exploser les canalisations. Ensuite, lavez le filtre de piscine avec un produit dédié.

4# RANGER LES ACCESSOIRES ET INSTALLER CEUX POUR L’HIVERNAGE

  • Retirez vos équipements de piscine et rangez-les ;
  • Poser des bouchons d’hivernage pour fermer les buses ;
  • Installer des flotteurs d’hivernage en diagonale de la piscine ;
  • Installer des gizmos dans les skimmeurs.

Ne laissez que le minium dans votre piscine. Côté accessoires dédiés l’hivernage : l’installation des flotteurs, des bouchons d’hivernage et des gizmos, permet d’éviter que de l’eau ne se retrouve dans les canalisations de la piscine.

5# VERSER UN PRODUIT D’HIVERNAGE DANS LA PISCINE

  • Verser le produit d’hivernage dans la piscine.

Le produit d’hivernage permet de lutter contre le développement de calcaire, les bactéries, les algues, etc. Comme la filtration est arrêtée, l’utilisation d’un produit d’hivernage vous garantira une bonne qualité d’eau durant l’hiver et vous facilitera ainsi la remise en route de votre piscine au printemps.

6# INSTALLER UNE COUVERTURE D’HIVERNAGE

Dernière étape : la couverture de la piscine à l’aide d’une bâche pour piscine ou d’un volet roulant. Ces accessoires permettent de protéger l’eau et la piscine des impuretés de l’hiver.

Quand mettre sa piscine en hivernage ?

hivernage quand date

En hiver, il est recommandé de mettre sa piscine en hivernage. Mais quand exactement ? Quel est le meilleur moment pour procéder à un hivernage passif ou actif ? Les réponses.

L’hivernage d’une piscine est indispensable

Durant la saison hivernale, il est fortement recommandé de mettre sa piscine en mode hivernage. En effet, comme votre bassin ne sera pas utilisé pendant de plusieurs mois, il n’est pas nécessaire de l’entretenir comme en pleine saison estivale.

L’hivernage permet (via des procédés d’entretien spécifiques) de protéger votre bassin et ses équipements des risques causés par l’hiver, notamment la formation de gel (qui peut endommager, voire casser de nombreux éléments de votre piscine). De plus, l’hivernage permet de préserver une certaine qualité d’eau, ce qui facilite ensuite la remise en route de la piscine au printemps.

Il existe 2 méthodes d’hivernage :

  • L’hivernage actif : conseillé dans les régions tempérées où l’hiver est doux ;
  • L’hivernage passif : conseillé dans les régions froides où il a tendance à geler.

Quand commencer l’hivernage de sa piscine ?

Il est important de procéder à l’hivernage de votre piscine à la bonne date. S’il est réalisé trop tôt, cela peut avoir une incidence sur la qualité de l’eau et induire une remise en route de la piscine difficile. S’il est fait trop tard, vous pouvez être surpris par le gel.

Ainsi, les professionnels conseillent de mettre en place un hivernage, qu’il soit actif ou passif, dès que la température de l’eau s’installe de manière constante en dessous de 12 degrés. A cette température les bactéries, algues et micro-organismes ne se développent plus.

Sachez que si la température de l’eau dépasse les 12°C, il faudra revenir à un fonctionnement et entretien normal, car les bactéries et micro-organismes recommenceront à proliférer.

De plus, notez que si vous utilisez un électrolyseur au sel, celui-ci ne doit pas fonctionner dans une eau inférieure à 16° C, sous peine de détériorer votre cellule d’électrolyse.

En fonction des régions et de vos équipements, l’hivernage d’une piscine peut donc commencer dès les premiers mois d’automne ou être mis en place au début de l’hiver (notamment dans les régions du sud de la France). Surveillez bien la température de l’eau de votre bassin et la météo ! Si vous doutez de la date de mise en hivernage de votre piscine, n’hésitez pas à nous contacternous pourrons vous conseiller.

Chez Distripool, nous vous proposons un Pack d’hivernage complet et divers produits pour réussir l’hivernage actif ou passif de votre bassin. Rendez-vous sur notre site pour en savoir plus !

Bien installer sa bâche d’hivernage

installer bache hivernage

Pour être efficace, une bâche d’hivernage doit être correctement posée et fixée. On vous explique comment faire.

En hiver, vous devez procéder à l’hivernage de votre piscine. Pour cela, vous devez suivre plusieurs étapes, mais également placer une bâche spécialement conçue pour l’hiver sur votre bassin. Ces bâches d’hivernage sont plus solides que les bâches classiques et servent à protéger l’eau des salissures et autres pollutions hivernale (telles que les feuilles ou la neige) qui peuvent s’amonceler dans le bassin. Pour être efficace, une bâche d’hivernage doit être correctement posée. On vous explique comment procéder à son installation.

Le positionnement de la bâche

Première étape pour installer une bâche d’hiver, la positionner correctement. Cela assure une pose parfaite et facilite la fixation. Il est conseillé d’être deux au minimum pour installer une bâche d’hivernage. En effet, cette dernière étant assez lourde, la poser tout seul est très difficile.

La bâche doit être étalée sur le bassin et centrée. L’espace de débordement autour de la piscine (au niveau des margelles et de la plage) doit être le même de chaque côté. Une fois votre bâche d’hiver mise en place, maintenez ses angles à l’aide d’objets lourds, pour que sa position ne bouge plus.

A noter : pour choisir la bonne taille de bâche, vous devez indiquer les cotes intérieures du bassin, car un débordement renforcé de + 0.70 m (soit 35 cm) est créer de chaque côté de la bâche. Cela concerne les modèles standards de piscine à inférieur à 70 m2. Ce débordement doit être en appui sur les margelles. Ensuite, il faut prendre en compte l’espace nécessaire sur la plage pour la bonne tension des sandows, soit au minimum 90 cm sur la totalité du tour de la piscine.

Les fixations

La plupart des bâches d’hivernage pour piscine enterrée se fixent à l’aide de pitons et de sandows. Les pitons sont des sortes de vis, dont la tête forme un anneau ou un crochet (piton crosse ou piton escamotable). Les sandows sont des câbles élastiques (comme des tendeurs) fixés à la bâche et qui vont venir s’accrocher au piton pour tendre la bâche et assurer son maintien.

A noter : pour fixer une bâche d’hiver, le choix des pitons dépend du type de sol dans lequel ils viendront s’ancrer. En effet, il existe des pitons escamotables adaptés aux surfaces en béton, des pitons pour sol en bois ou encoure pour gazon.

En fonction de type de pitons que vous avez choisi, leur installation diffère. Les pitons pour gazon s’enfoncent dans le sol, tandis que les autres sont à fixer dans votre plage à l’aide d’une perceuse et d’un maillet. Les pitons devront être alignés tout autour du bassin et également positionnés de manière à être pile au milieu des œillets (dans lesquels sont enfilés les sandows). Référez-vous à votre notice d’installation pour connaître la dimension des trous à percer et à quelles distances les pitons doivent être ancrés.

Une fois les pitons bien ancrés dans le sol, vous devez venir y attacher les sandows. Lorsque la bâche est attachée, elle doit être parfaitement tendue. Et le tour est joué !

Attention, durant l’hiver, vérifiez que les ancrages et les accessoires de fixation de la bâche et la bâche en elle-même ne soit pas détériorés. Il faut également que vous pensiez à retirer la neige et l’eau de pluie qui vont s’accumuler au fil des semaines.

Rendez-vous sur www.distripool.fr pour découvrir notre gamme de bâche d’hivernage et d’accessoires de fixation. N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations sur nos produits.

Une bâche à bulles qui devient une couverture d’hivernage

bache buldo

La marque AB Concept lance une nouvelle bâche à bulles. Nommée « BULD’O », elle est utilisable été comme hiver ! Zoom sur les avantages de cette bâche à bulless qui se transforme en couverture d’hivernage.

Bâche à bulles été/hiver : un concept innovant

La marque AB Concept lance une bâche à bulles « 2en 1 » utilisable été comme hiver. En effet, elle s’utilise aussi bien comme une bâche à bulles classique en été que comme une couverture d’hivernage pour votre piscine en hiver.

Le secret de ce double usage ? Des bulles de haute qualité et une épaisseur de bâche de 500 microns. Cela confère à cette bâche efficacité et solidité en toute saison. De plus, des grilles de filtration des eaux pluviales (brevetés à l’ANPI) ont été ajoutées en périphérie de la couverture pour maintenir une bonne qualité d’eau.

Vous l’aurez compris : avec la bâche « BULD’O » d’AB Concept, un seul accessoire permet désormais de préserver la qualité de l’eau de votre piscine, et ce, toute l’année.

Bâche à bulles été/hiver : quels avantages ?

En été, la bâche à bulles BULD’O permet de :

  • Garder l’eau à bonne température : les bulles servent d’isolant thermique et permettent de réduire les pertes de chaleur durant la nuit ;
  • Limiter l’évaporation de l’eau : vous faites ainsi des économies d’eau ;
  • Garder l’eau propre : les saletés ne peuvent pas se déposer dans votre piscine lorsqu’elle est bâchée. Ainsi, vous faites des économies de produits de traitement, et d’utilisation de la filtration.

En hiver, la bâche à bulles sert aussi de couverture d’hivernage. Elle permet de :

  • Garder la qualité de l’eau de votre piscine : couverte, votre piscine est protégée de la lumière et des saletés. Ainsi, au printemps, vous économisez les frais de traitement de l’eau et vous facilitez la remise en service de la piscine ;
  • Eviter la prolifération des algues.

Autre avantage, la bâche BULD’O est très facile à poser au moment de l’hivernage passif de votre piscine. En bonus, elle est compatible avec les systèmes d’enroulement classiques.

Retrouvez cette bâche à bulles innovante sur le site de Distripool.fr. N’hésitez pas à contacter notre équipe d’experts pour toute questions relatives à votre piscine.

Piscine extérieure : l’eau peut-elle geler ?

piscine eau gel

Phénomène physique oblige, l’eau d’une piscine peut geler. Or, le gel est un ennemi qui peut détruire votre bassin et ses canalisations. Contre ce fléau, une seule solution : l’hivernage de votre piscine.

Une piscine gelée, c’est possible !

Le gel se traduit par un changement d’état de l’eau : celle-ci passe de l’état liquide à l’état solide. Ce phénomène a lieu lorsque la température de l’air passe d’une valeur positive à une valeur inférieure ou égale à 0 °C.

La transformation de l’eau en glace est un phénomène physique totalement naturelle. Ainsi, il est tout à fait possible que le gel s’installe dans votre piscine, à l’approche de l’hiver.

Quels sont les risques si l’eau d’une piscine gèle ?

Le gel qui se forme dans une piscine peut engendrer de nombreux dégâts. En effet, en se solidifiant l’eau de votre piscine va occuper un volume plus grand. Résultat : sous la pression de la glace, les parois et le revêtement de votre bassin peuvent se déformer et se fissurer. Mais il n’y a pas que les parois de votre piscine que le gel peut endommager. Les canalisations sont également en danger. Si l’eau gèle à l’intérieur des tuyaux, de la pompe ou encore du filtre, ils peuvent se casser et exploser sous la pression.

Les dégâts causés par le gel peuvent donc entraîner des réparations importantes et coûteuses. C’est pourquoi, il est nécessaire de réaliser un hivernage de votre piscine, chaque année, avant que le froid arrive.

L’hivernage de votre piscine est indispensable

Pour préserver le bon fonctionnement de votre piscine extérieure, il est nécessaire de procéder à un hivernage. Les professionnels conseillent de le débuter lorsque les températures baissent en dessous de 12 °C. Deux méthodes existent :

Si vous êtes pris de court par la baisse des températures, sachez qu’il est possible de relancer le système de filtration si la couche de glace est inférieure à 1 cm et si la buse de refoulement n’est pas prise dans cette couche de glace. En cas de doute, n’hésitez pas à contacter un professionnel.

Chez Distripool, nous proposons des packs d’hivernage complet, des coffrets de mise hors gel et des bâche et couverture d’hiver pour votre piscine. Rendez-vous sur notre site pour découvrir nos offres.

bache pisicine

Comment entretenir sa piscine en hiver ?

Erreur monumentale que d’attendre l’été pour entretenir sa piscine. C’est dès l’hiver qu’il faut commencer à se préparer pour la saison estivale. Distripool vous prodigue ses conseils d’entretien hivernal pour profiter de votre piscine dès les premiers rayons de soleil !

Lire la suite