Archives du mot-clé entretien piscine

robot-piscine-DOLPHIN-E20-fond-et-parois-leger-2

Piscine : 5 accessoires indispensables pour la nettoyer

Quels sont les accessoires de nettoyage de piscine dont vous avez besoin pour l’entretien de votre bassin ? La réponse ici.

Pour bien nettoyer votre piscine, vous avez besoin d’un certain nombre d’accessoires. Découvrez le matériel de nettoyage à avoir pour un bassin et une eau propre.

Une épuisette

L’épuisette (ou épuisette de surface) est un accessoire de base à avoir et elle vous servira au quotidien. Elle permet d’enlever les feuilles, insectes et autres débris qui flottent à la surface de l’eau de la piscine, en toute simplicité !

Brosses et balais de piscine

La brosse est également indispensable pour l’entretien de la piscine. Elle permet de décoller les impuretés qui se déposent dans le fond, sur les parois et sur la ligne d’eau. Utilisez une brosse de piscine permet de décoller les saletés et autres dépôts de calcaires ou résidus graisseux qui favorisent l’apparition d’algues et le développement de micro-organismes et peuvent ainsi salir le bassin et détériorer la qualité de l’eau.

Il existe différents types de brosse :

  • La brosse de fond (aussi appelé balai de piscine) : il s’agit d’une brosse fixée sur un manche (télescopique ou non) ;
  • La brosse de parois : elle est dédiée au nettoyage des parois ;
  • La brosse pour ligne d’eau : elle est spécifiquement conçue pour la ligne d’eau ;
  • La brosse triangle : pratique pour nettoyer les coins du bassin.

Attention : la brosse de piscine est à choisir en fonction du revêtement de cette dernière (liner, coque, carrelage, etc.) afin de le nettoyer sans l’abîmer ! 

Un aspirateur de piscine

L’aspirateur de piscine permet d’aspirer facilement les impuretés et les déchets présents dans le fond du bassin. Relié à une prise balai via un tuyau, il envoie les saletés directement dans le système de filtration de la piscine.

Un robot de piscine

Le robot de piscine est un appareil qui vous aidera à entretenir votre bassin. Qu’il soit hydraulique, électrique ou à pression, le robot de piscine est un accessoire de nettoyage très efficace et surtout pratique, car il se déplace tout seul (aucune action manuelle n’est nécessaire). Certains modèles de robots sont même totalement autonomes et programmables.

Matériel d’analyse pour le traitement de l’eau

Procéder régulièrement à des analyses de l’eau de votre piscine est impératif pour préserver sa qualité et sa propreté. Vous devez ainsi contrôler le taux de désinfectant, le pH, l’alcalinité et la salinité de l’eau. Pour des analyses fiables, vous devez utiliser des accessoires spécifiques, comme des testeurs électroniques, de photomètres et d’analyseurs connectés.

Sur distripool.fr retrouvez tous les accessoires pour entretenir la piscine.

Comment nettoyer ma piscine hors-sol ?

2

La piscine hors sol requiert d’être nettoyée régulièrement. C’est même indispensable pour assurer sa longévité et préserver la qualité de l’eau. Quelles sont les tâches à réaliser pour un bon nettoyage ? Suivez le guide.

Parmi les différents types de piscines hors-sols, on retrouve les modèles suivants :

  • Piscine autoportante ;
  • Piscine tubulaire ;
  • Piscine hors sol en kit (bois, métal…).

Si la piscine hors sol est une alternative plus économique que l’installation d’une piscine enterrée, elle demande globalement le même nettoyage (qu’il s’agisse d’une piscine en bois, d’une piscine autoportante ou encore d’une piscine tubulaire) pour que l’eau reste propre et claire.

Nettoyer la surface de l’eau

Retirer les saletés qui flottent à la surface de l’eau est une des actions quotidiennes à réaliser. Pour cela, nettoyez le bassin à l’aide d’une épuisette. Enlevez les feuilles, les insectes et les gros débris.

L’astuce : installer une bâche à bulle après les baignades et le soir. En plus de garder l’eau à bonne température et de limiter l’évaporation de l’eau, elle constitue une barrière contre les dépôts et les impuretés !

Nettoyer le fond de la piscine hors sol

Pour nettoyer le fond du bassin, il vous suffit de frotter le sol à l’aide d’un balai dédié (pour ne pas abîmer le liner). Si votre piscine hors-sol est compatible, vous pouvez aussi utiliser un robot ou un aspirateur de piscine.

Cette tâche est à réaliser une fois par semaine. Le nettoyage du fond de la piscine est essentiel afin d’éviter le développement des algues. Sinon, l’eau peut virer au vert et le sol devenir très glissant.

Nettoyer les parois et la ligne d’eau

Une fois par mois, frottez les parois et la ligne d’eau de votre piscine. Nettoyez la ligne d’eau avec une brosse et les parois avec un balai ou robot.

Si cette étape est souvent négligée, elle est pourtant importante car ce sont des zones qui peuvent se salir vite. A long terme, ne pas nettoyer la ligne d’eau ou les parois peut même abîmer le revêtement et in fine abîmer votre bassin.

Nettoyer le filtre

C’est la dernière étape du nettoyage de votre piscine hors-sol. Pour cela, lavez la cartouche ou effectuez un « contre lavage » si vous avez un filtre à sable. Une action à réaliser toutes les semaines.

Si vous avez une piscine hors-sol en kit, pensez également à vider les paniers des skimmers et à laver et vider le préfiltre de la pompe une fois par mois.

Quel produit d’entretien pour piscine hors sol ?

Avec une piscine hors sol vous pouvez également traiter l’eau avec un produit chimique. Utilisez un produit désinfectant (chlore, brome, oxygène actif, etc.). Certaines piscines hors sols sont d’ailleurs vendues avec des kits d’entretien. Respectez les dosages et vérifiez régulièrement la qualité de l’eau (notamment, testez le pH).

En effet, un nettoyage manuel ne suffit pas toujours pour avoir une eau saine et propre. Surtout, cela évite de remplacer l’eau trop régulièrement.

Comment entretenir une piscine gonflable ?

4

Avoir une piscine gonflable ne vous dispense pas de l’entretien du bassin ! Et oui, ce type de piscine doit être entretenu régulièrement pour avoir une bonne qualité d’eau. Ainsi, il convient de nettoyer le bassin et de traiter l’eau avec des produits dédiés. Découvrez comment procéder.

Le traitement de l’eau d’une piscine gonflable

Bien sûr, il est possible de se baigner directement dans une piscine gonflable après son remplissage.

D’ailleurs si vous avez opté pour un petit modèle, seulement pour y faire barboter bébé et y tremper vos pieds, vous n’avez pas besoin de traiter l’eau. Ce n’est d’ailleurs pas conseillé pour les jeunes enfants, car les produits peuvent irriter leur peau fragile. En revanche, il faudra changer l’eau très régulièrement afin qu’elle reste propre et claire.

A l’inverse, si vous avez choisi un grand modèle de piscine gonflable, utiliser un traitement chimique vous évitera de remplacer l’eau trop régulièrement. Les produits désinfectants vous permettent de garder une eau saine et limitant la prolifération des algues et bactéries.

Dans ce dernier cas, vous pouvez utiliser un produit désinfectant (type chlore, brome, oxygène actif, etc.). Sachez qu’il existe des kits d’entretien dédiés aux piscines gonflables. Le plus souvent, ils contiennent des pastilles de chlore ou d’oxygène actif avec un doseur flottant et des bandelettes de test (pour vérifier le dosage des produits). D’autres, plus complets, contiennent en plus un produit clarifiant et un produit anti-algues par exemple.

Lorsque vous procédez au traitement de l’eau de votre piscine gonflable, respectez bien les dosages de produits ! Ils varient en fonction du volume du bassin. Aussi, vérifiez régulièrement la qualité de l’eau, notamment en testant le pH et ajustez les doses, si besoin.

Le nettoyage d’une piscine gonflable

Au-delà du traitement de l’eau, une piscine gonflable a aussi besoin d’être nettoyée. Cela participe à avoir une excellente qualité d’eau, mais aussi à préserver la longévité de la piscine.

Les étapes à suivre :

  • Retirer les saletés qui flottent à la surface de l’eau : enlevez les feuilles, les brins d’herbes, les insectes et les gros débris à l’aide d’une épuisette. Fréquence : quotidienne ;
  • Nettoyer le fond du bassin : frottez le sol à l’aide d’un balai dédié (pour ne pas abîmer le liner). Fréquence : une fois par semaine ;
  • Nettoyer les parois et la ligne d’eau : frottez les boudins gonflables et le niveau de la ligne d’eau une brosse. Fréquence : une fois par mois.

Le nettoyage de la piscine est essentiel afin d’éviter le développement des algues. Sinon, l’eau peut virer au vert et le sol devenir très glissant.

Faut-il changer l’eau d’une piscine gonflable ?

Oui, car la piscine gonflable n’a pas de filtration et le développement des algues et bactéries y est plus propice !

La bonne fréquence pour changer l’eau ?

  • Une fois dans la saison pour les piscines gonflables ou autoportantes de grandes tailles ;
  • Une fois par semaine pour les piscines gonflables de tailles moyennes ;
  • Les petits bassins pour bébés sont à vidanger très régulièrement, si possible tous les jours.

Rendez-vous sur Distripool.fr pour découvrir nos modèles de piscine à petits prix.

 

Piscine qui mousse : que faire ?

mousse piscine

Vous constatez de la mousse à la surface de votre piscine et celle-ci ne disparaît pas ? Il convient alors de traiter votre bassin. On vous explique ce qu’il faut faire si votre piscine mousse.

Il peut arriver qu’une piscine mousse. Pas de panique, il existe plusieurs causes possibles à cela et plusieurs solutions pour régler le problème. Explication.

Un fort brassage de l’eau

Une baignade agitée peut provoquer un fort brassage de l’eau et induire la formation de mousse à la surface de l’eau. C’est une réaction tout à fait normale.

Mais alors que faire ? Si l’eau retrouve sa clarté une fois la baignade terminée, il n’y a aucune action particulière à réaliser.

Une présence importante de déchets organiques dans l’eau

Une eau chargée de déchets organiques à tendance à devenir mousseuse. En effet, les baigneurs peuvent porter sur eux des restes de cosmétiques ou des peaux mortes par exemple, et les amener dans l’eau.

Afin de prévenir la formation de mousse, il est donc conseillé de se doucher avant la baignade.

Un excès de produit d’entretien ou anti-algues

Quand l’équilibre de l’eau est perturbé, l’eau de la piscine peut mousser. En effet, un surdosage de produit d’entretien peut favoriser la formation de mousse. Sachez également que certains produits anti-algues facilitent aussi l’apparition de mousse dans la piscine (lorsqu’ils sont utilisés en excès).

Dans ce cas, pour enlever la mousse, vous pouvez utiliser un produit anti-mousse spécial piscine. C’est une façon simple et rapide de retrouver une eau claire. Si cela ne fonctionne pas, une autre solution consiste à vider 10 à 20 cm d’eau, la renouveler et faire un traitement de choc.

Une eau trop dure

La dureté de l’eau est un facteur qui peut influencer l’apparition de mousse. En effet, plus l’eau est dure et calcaire, plus elle est encline à mousser. A l’inverse, une eau douce et peu chargée en calcaire mousse moins.

A noter : la dureté de l’eau se mesure grâce au taux de TH (Titre Hydrotimétrique). En moyenne, on considère que le TH de l’eau d’une piscine doit être compris entre 10 et 25°f (degrés français).

Un contrôle régulier de la qualité de l’eau, notamment du TH permet d’éviter les mauvaises surprises !

Sur Distripool.fr, retrouvez une large gamme de produits d’entretien et de traitement de l’eau. N’hésitez pas à contacter nos experts pour plus d’informations.

Conseils pour remplir sa piscine

remplir piscine remplissage eau

Quelle eau utiliser pour remplir sa piscine ? Comment faire ? Quel niveau d’eau faut-il atteindre ? A quel moment faut-il s’occuper du remplissage de votre bassin ? Les réponses.

Les températures grimpent, le soleil s’installe… La saison estivale est de retour et signe la mise ou remise en route de votre piscine ! Le temps de penser au remplissage de votre bassin. On vous donne quelques conseils à ce sujet.

A quel moment remplir sa piscine ?

Le printemps est le moment idéal pour remplir votre piscine ! Un remplissage complet ne se fait normalement qu’une fois, lors de la première mise en route de votre bassin. Ainsi, si vous êtes déjà propriétaire d’une piscine, vous ne devez pas le vider pas entièrement. Il faut simplement vérifier le niveau d’eau et l’ajuster en fonction. En moyenne, le volume d’eau à renouveler chaque année équivaut à ¼ du bassin.

Procéder à la mise en eau ou au renouvellement de l’eau au début de la saison estivale permet d’avoir une eau de qualité au moment des premières baignades.

Sachez enfin, que certaines restrictions peuvent être appliquées dans votre commune, notamment en été. Ainsi, en cas de sécheresse, le remplissage n’est pas autorisé. Soyez prévoyant.

Quelle eau pour remplir sa piscine ?

Pour remplir votre piscine, vous devez porter une attention particulière à la qualité de l’eau utilisée. Cela permet de réduire les entretiens courants. Ainsi, vous pouvez utiliser :

  • L’eau du réseau de ville (eau du robinet) : son coût peut être variable d’une commune à l’autre ;
  • L’eau d’un puits : il est vivement conseillé de la faire analyser en amont (dureté, pH…) ;
  • L’eau de pluie, issue d’un système de récupération d’eau : comme l’eau de pluie, elle doit être analysée.

Si vous ne maîtrisez pas les méthodes d’analyses de la qualité de l’eau, faites appel à un professionnel. Une fois l’eau versée dans le bassin, vous devrez procéder à son traitement, avant de pouvoir vous y baigner.

Comment remplir votre piscine ?

Vous pouvez remplir votre piscine à l’aide d’un tuyau d’arrosage (si vous utilisez l’eau du robinet ou de pluie) ou avec une pompe spéciale (si vous utilisez l’eau d’un puits). Attention, en revanche, il est totalement interdit de remplir votre piscine avec les bornes d’incendie !

De plus, il convient d’être présent lors du changement ou de la mise en eau de votre bassin, afin de vérifier et d’arrêter le remplissage. Sachez qu’il vous faudra plusieurs heures voire plusieurs jours pour réaliser cette étape.

Le niveau d’eau

L’eau de votre piscine doit arriver en dessous de la moitié des skimmers. Remplissez la piscine d’eau jusqu’au ¾ des skimmers. Si vous ne possédez pas de skimmers, à vous de choisir le niveau.

N’hésitez pas à nous contacter pour plus de conseils sur le remplissage de votre piscine !

Combien coûte l’entretien d’une piscine ?

3

Avoir une piscine peut coûter cher ! Au-delà de son prix d’achat et de construction, il faut aussi penser aux divers coûts d’entretien. Eau, électricité, produits chimiques… De nombreuses dépenses sont à prendre en compte. Alors, combien coûte l’entretien d’une piscine à l’année ? Réponse.

Si l’on accumule le prix de consommation d’eau, d’électricité et le prix des produits chimiques, le coût d’entretien annuel de votre piscine revient à environ 619 euros. Retrouvez le détail des différents coûts d’entretien.

L’eau : une source de dépense importante

Généralement, on estime qu’une piscine a besoin de 1000 L d’eau par m3. Sachant qu’en moyenne le prix du mètre cube d’eau coûte 3,56 euros (selon un baromètre publié par la FP2E et publié en novembre 2017), il vous suffit de multiplier ce prix par le nombre de mètres cube d’eau de votre bassin, pour avoir une estimation du budget à allouer à la consommation d’eau de votre piscine.

En France, la contenance moyenne d’une piscine est de 45 mètres cube (soit 45 000 litres d’eau). Ainsi, pour un remplissage total, il vous en coûterait 160,20 euros. Ce tarif est bien sûr indicatif. En France, d’une commune à l’autre, on constate des écarts du prix de l’eau importants.

Sachez aussi que le remplissage complet de votre bassin ne se fait normalement qu’une fois (lors de sa première mise en route). Les années suivantes, vous ne le videz pas entièrement. En moyenne, le volume d’eau renouvelé chaque année est de 12m3 (12 000L). Soit un coût annuel près de 43 euros, pour une piscine d’une contenance de 45 m3.

Le coût des produits d’entretien de l’eau

A la consommation d’eau, s’ajoute le coût des produits d’entretien. Il s’agit des produits chimiques utilisés pour le traitement de l’eau.

Pastilles de chlore, sel, brome, anticalcaire, anti-algues, floculant, régulateurs de pH, traitement de choc… En fonction du traitement utilisé et des actions nécessaires pour préserver la bonne qualité d’eau de votre piscine, il faut compter entre 200 et 300 euros par an en consommables divers.

Electricité et système de filtration

Pour fonctionner correctement, votre piscine à besoin d’électricité. Elle permet de faire fonctionner la pompe de filtration. Ainsi la facture en électricité de votre bassin dépend de la consommation électrique de cette dernière.

En période estivale, la pompe de filtration tourne pendant de nombreuses heures. Le calcul de la durée de filtration d’une piscine dépend surtout de la température de l’eau. En moyenne, pour une piscine à 24°, 12 heures de filtration sont nécessaires. Pour avoir une estimation de la consommation électrique de votre pompe, il faut multiplier sa consommation en kWh par le nombre d’heures de filtration, puis multiplier le tout par le prix du kWh d’électricité en France actuellement (en moyenne 0,17 euros).

Pour une pompe qui consomme 0,75 kWh et fonctionne 12 heures/jour (soit 360 heures/mois), cela revient à environ 46 euros par mois. Si l’on considère qu’une piscine fonctionne près de 6 mois/an, cela équivaut à un coût annuel en électricité d’environ 276 euros par an.

La construction d’une piscine entraîne une hausse des impôts locaux

Une piscine, comme toutes autres constructions sur votre terrain, entraîne une hausse de la taxe foncière et de la taxe d’habitation. En effet, un bassin apporte plus de valeur locative à votre bien. Le site du service public précise que « la construction doit être fixée au sol à perpétuelle demeure de telle façon qu’il soit impossible de la déplacer sans la démolir ». Autrement dit, seules les piscines gonflables ne sont pas assujetties à l’impôt.

Sachez que lors de la construction de votre piscine enterrée ou hors-sol, vous pouvez bénéficier, sous conditions, d’une exonération de 2 ans de taxe foncière.

Entretien facile de la piscine : la checklist !

entretien piscine liste

Pour vous aider dans l’entretien de la piscine cet été, retrouvez la liste des tâches à réaliser au quotidien, une fois par semaine ou une fois par mois.

Entretenir sa piscine est essentiel pour assurer le bon fonctionnement et la longévité de vos équipements, mais surtout pour préserver une qualité d’eau optimale. Voici une checklist pour vous aider à ne pas oublier les actions importantes à mener (chaque jour, semaine et mois) pour une piscine propre et fonctionnelle.

Checklist quotidienne pour l’entretien de la piscine

  • Activer la filtration : elle doit fonctionner plusieurs heures par jour, en journée. Pensez à régler le temps de filtration en fonction de la température de l’eau ;
  • Retirer les saletés : nettoyez le bassin à l’aide d’une épuisette. Enlevez les feuilles, insectes et gros débris qui flottent à la surface de l’eau ;
  • Installer la bâche à bulle : après les baignades et le soir. Une bâche à bulle permet de garder l’eau à bonne température et de limiter l’évaporation de l’eau. Elle constitue également une barrière contre les dépôts et les impuretés.

Checklist : les choses à faire 1 fois par semaine

  • Désinfecter l’eau : traitez l’eau avec votre produit désinfectant habituel (chlore, brome, sel, oxygène actif, etc.) ;
  • Contrôler le taux de désinfectant : les taux de désinfectant varient en fonction du type de traitement utilisé.
  • Contrôler le pH et l’ajuster si besoin : ce taux doit être compris entre 7,2 et 7,6 ;
  • Contrôler le TAC de l’eau et le rééquilibrer si besoin : il permet de vérifier l’alcalinité de l’eau. Il doit être maintenu entre 80 et 120 mg/L (soit 8 et 12°f) ;
  • Contrôler le TH de l’eau et le corriger si besoin : il permet de vérifier la dureté de l’eau via le taux de sel. Il doit être compris entre 10 et 25°f (degrés français) ;
  • Vérifier le niveau d’eau de la piscine : si l’eau arrive en dessous de la moitié des skimmers, remplissez la piscine d’eau jusqu’au ¾ des skimmers ;
  • Nettoyer le filtre : lavez la cartouche ou effectuez un « contre lavage » si vous avez un filtre à sable ;
  • Nettoyer le fond du bassin : frottez le sol à l’aide d’un balai ou utilisez un robot de piscine.

Checklist : l’entretien mensuel

  • Frotter les parois et la ligne d’eau : nettoyez la ligne d’eau avec une brosse et les parois avec un balai ou robot ;
  • Vider les paniers des skimmers : une étape nécessaire pour que l’eau circule sans encombre vers le filtre ;
  • Vider et laver le préfiltre de la pompe : avant de nettoyer le préfiltre, arrêtez le système de filtration, fermez les vannes, videz le panier filtrant et passez-le au jet d’eau.